Tribune libre de Bénard Séverine et Paris Marie-Pierre :

Nous ne cessons de demander la transparence en faveur des réunionnais


Publié / Actualisé
Force est de constater la bipolarité du gouvernement au travers de l'engagement qu'il a pris en 2018 auprès des Réunionnais suite au mouvement des gilets jaunes qui pour rappel consistait à : "faire une place plus grande aux citoyens dans la conception de la politique de maîtrise des prix". Une véritable entourloupe que de mettre en place 50 citoyens en faveur de la transparence des prix à la Réunion en 2019 pour calmer le mouvement et leurs demander par la suite de s'auto bailloner en 2022.
Force est de constater la bipolarité du gouvernement au travers de l'engagement qu'il a pris en 2018 auprès des Réunionnais suite au mouvement des gilets jaunes qui pour rappel consistait à : "faire une place plus grande aux citoyens dans la conception de la politique de maîtrise des prix". Une véritable entourloupe que de mettre en place 50 citoyens en faveur de la transparence des prix à la Réunion en 2019 pour calmer le mouvement et leurs demander par la suite de s'auto bailloner en 2022.

Depuis notre intégration, nous ne cessons de demander la transparence en faveur des réunionnais, le vendredi 25 mars 2022, nous avons décidé d’imposer notre demande de transparence en filmant la séance plénière OPMR. L’objectif étant que chaque Réunionnais, chaque Réunionnaise, puisse être informé, dans le cadre de la transparence, des affaires de notre île sous le prisme des prix, des marges et des revenus dans un contexte d’explosion des prix et où l'inflation est à son niveau le plus haut qu'est connu notre territoire.

Pour rappel, une chaîne est dédiée aux débats de l'assemblée nationale qui traite de sujets sensibles, alors pourquoi ne pas retransmettre les plénières de l'OPMR à la population réunionnaise.

A l’ère des réseaux sociaux, chacun a pu assister au théâtre orchestré par les représentants de l’état, chacun, a pu aussi entendre et voir le mépris auquel nous faisons face depuis trois années.

Une nouvelle fois, l'outil de lutte contre la vie chère mis en place par l'état qu'est l'OPMR affiche, de la part de ses représentants, un manque de respect à l'égard des Réunionnais en exigeant que les citoyens s’engagent à signer une clause de confidentialité pour continuer à participer aux plénières.

Ce document est incompatible avec la mission de transparence des 50 citoyens associés à l’OPMR en faveur des Réunionnais.

A croire que les représentants de l’état se sentent en toute puissance dans notre île, ils pensent que nous ne sommes pas en capacité de réfléchir et que nous ne voyons pas qu’ils veulent nous amener à nous limiter dans nos actions, pensent-ils peut-être que n’avons aucune logique et que nous allons céder à leurs coups de pression.

Non, nous refusons aujourd’hui que les méthodes de répressions colonialistes perdurent en 2022. Nous n’acceptons pas les pratiques qui devraient avoir pris fin en 1848. La censure, le baillonnage, le chantage, l’oppression, (…) sont des formes de violences que nous ne tolérons plus.

Notre génération se tiendra debout et démontrera aux travers des actions à venir la force de notre peuple qui est capable de réfléchir par lui-même et pour lui-même là, où, l'état est défaillant dans son rôle et là où ses représentants font preuve de mépris à l’égard des frères et sœurs Réunionnais.
Nous aspirons au respect et à la dignité et nous ne mendierons pas nos droits, prendrons nos responsabilités et défendrons nos intérêts pour un meilleur devenir pour nos enfants et dans le respect de nos valeurs de justice sociale.

BÉNARD Séverine
PARIS Marie Pierre

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !