Dimanche 23 mars 2014 - Premier tour des municipales :

Sainte-Suzanne : un duel Gironcel-Alamélou au second tour


Publié / Actualisé
Avec Maurice Gironcel et Daniel Alamélou au second tour, c'est un nouveau duel PCR-PLR qui se dessine à Sainte-Suzanne. Le maire sortant, représentant du parti communiste, a recueilli 48,26 % des voix. En face, Daniel Alamélou, le protégé d'Huguette Bello, a rassemblé 41,12 % des votes. Derrière, Aline Murin-Hoarau a récolté 5,70 % des suffrages. Avec ce score, la candidate d'Objectif Réunion peut légalement jouer les arbitres et fusionner avec l'une des listes qualifiées. Un scénario qui est difficile à imaginer, et qui souligne également l'échec du parti de Didier Robert dans ces élections. (photo archives)
Avec Maurice Gironcel et Daniel Alamélou au second tour, c'est un nouveau duel PCR-PLR qui se dessine à Sainte-Suzanne. Le maire sortant, représentant du parti communiste, a recueilli 48,26 % des voix. En face, Daniel Alamélou, le protégé d'Huguette Bello, a rassemblé 41,12 % des votes. Derrière, Aline Murin-Hoarau a récolté 5,70 % des suffrages. Avec ce score, la candidate d'Objectif Réunion peut légalement jouer les arbitres et fusionner avec l'une des listes qualifiées. Un scénario qui est difficile à imaginer, et qui souligne également l'échec du parti de Didier Robert dans ces élections. (photo archives)

Inscrits : 16 704

Votants : 11 867

Taux de participation : 71,04 %

Exprimés : 11 402

 

• Maurice Gironcel (maire sortant) : 5 503

• Daniel Alamelou : 4 689

• Aline Murin Hoarau : 650

• René Bègue : 560

   

1 Commentaire(s)

Franck SANSON, Posté
Il fallait s'y attendre...

Un maire sortant ayant utilisé l'appareil communal à outrancepour faire campagne, promettant par-ci et par là ....
Un Daniel Alamélou déjà empêtré dans ses multiples fonctions (Sidélec, Comité de bassin, département... etc).
Et une droite divisée, avec pour l'une d'entre elles, comme seul argument de campagne, une certaine haine de Gironcel. Aucun programme sérieux, ni de leader charismatique et compétent. Un boulevard s'ouvrait pourtant à eux. Ils n'ont pas su s'entendre en raison de l'ego surdimensionné machiste d'un opportuniste aux méthodes dépassées. Aline Murin Hoarau, une des amazones de la Région, envoyée au casse-pipe, aura tenté de peser dans cette élection, en vain et malgré le soutien d'un Didier ROBERT, repoussé lui-même au Tampon sur la liste de Nathalie Bassire, par un TAK revigoré.

Que va faire la candidate Murin Hoarau pour le second tour ? Fusionner avec Gironcel ou Alamélou et donc revenir sur la parole donnée et sur ses engagements ? Rien n'est moins sûr...

Bienvenue dans la politique politicienne où les idées ont finalement peu d'importance.