2ème tour des élections régionales :

Large victoire de la gauche


Publié / Actualisé
Paul Vergès a gagné son pari. Seul à la tête de sa liste, l'Alliance, il remporte la majorité absolue des sièges au conseil régional. Alain Bénard et l'UMP se classe en deuxième positon, Michel Vergoz et le PS occupe la troisième place
Paul Vergès a gagné son pari. Seul à la tête de sa liste, l'Alliance, il remporte la majorité absolue des sièges au conseil régional. Alain Bénard et l'UMP se classe en deuxième positon, Michel Vergoz et le PS occupe la troisième place
Avec 44,85% l'Alliance augmente son pourcentage de 10 points par rapport au premier tour (34,48%). L'UMP passe de 25,67% à 32,79 et les socialistes de 15,91% à 22,33%. La droite n'est pas seulement battue, elle est laminée puisque le total des voix de gauche avoisine les 68%. Du jamais vu depuis la mise en place des conseils régionaux.

P. Vergès peut pavoiser

Premiers à pouvoir pavoiser en toute légitimité, Paul Vergès, le président communiste sortant de la Région. Critiqué parfois même dans ses propres rangs pour la composition de la liste l'Alliance (largement ouverte à la société civile et aux différentes composantes progressistes), le dirigeant communiste a tenu bon. Avec le succès que l'on sait au premier tour.
Prenant acte du refus des socialistes de réaliser l'union dès le premier tour, Paul Vergès avait rejeté l'idée d'une liste commune pour le second tour. Question de loyauté et d'honnêteté politique vis-à-vis de ceux ayant accepté de s'engager à ses côtés au premier tour, avait-il expliqué en refusant "d'expulse" qui que ce soit de la liste. Là aussi le succès était au rendez-vous. C'est sans avoir à compter sur les élus socialistes que Paul Vergès se constitue une majorité absolue à la Région. Du jamais vu également...




La déroute de la droite




Michel Vergoz et les socialistes peuvent aussi être satisfaits. Avec près de 23% des voix, ils réalisent un score jamais encore jamais atteint au niveau départemental. Mais sans doute devront-ils batailler ferme pour faire leur place au sein des instances dirigeantes de la Région. Tout honorable qu'il soit leur résultat ne sera pas suffisant pour influer sur la politique de gestion décidée par Paul Vergès et ses colistiers.
La droite quant à elle à toutes les raisons d'être déprimée. La semi défaite aux régionales se transforme en déroute pour les régionales. Les Réunionnais n'ont pas fait que sanctionner la politique de Jean-Pierre Raffarin à travers la liste locale de l'UMP, ils l'ont littéralement condamné sans appel.




Les résultats globaux




Inscrits : 463 654
Abstentions : 149 006
Votants : 314 648
Blancs et nuls : 12 057
Exprimés : 302 591



Liste Paul Vergès (Alliance) :135 706 voix (44,85%)
Liste Alain Bénard (UMP) : 99 315 voix (32,82%)
Liste Michel Vergoz (PS) : 67 570 voix (22,33%)




La nouvelle composition du conseil régional




Alliance : 27 sièges


Paul Vergès,. 2- Catherine Jacqueline Françoise Gaud née Angot, 3- Camille Sudre, 4- Maya Marie Catherine Cesari, 5- Louis Alain Jean Armand, 6- Yasmina Pansbhaya, 7. Guy Jarnac,. 8- Denise Marie Reine Caro née Delorme, 9- Raymond Maurice Georges Mollard, 10- Christine Pombayen Soupramanien, 11- Philippe Robert Berne, 12- Marie Nelly Leperlier, Saint-Louis, 13-Radjah Jean-Pierre Veloupoulé, 14- Jocelyne Marie Thérèse Lauret, 15- Pierre Henri Paul Vergès, 16-Marie Expédite Joachine Dhaussy née Grondin, 17- Raymond Denis Lauret, 18-Annick Françoise Le Toullec née Tsiliana, 19- Yvon Viraphin-Kichenin, 20- Marie-Pierre Hoarau née Fontaine, 21- Jules Wilfrid Bertile, 22- Martine Marguerite Claire Sueur, 23- Hilaire Maillot, 24- Yolande Marie Georgette Pausé, 25. Emmanuel Fabien Roger Lemagnen, 26- Marie Paule Abriska née Flore, 27- Sylvestre Lamoly.




UMP 11 sièges


Alain Bénard, 2- Huguette Vidot, 3- Thierry Sam Chit Chong, 4- Margie Sudre, 5- Roland Hoarau, 6- Min N'Guen, 7- Paulet Payet, 8- Christiane Ramassamy, 9- Didier Robert, 10- Rolande Chane-Kaye-Bone, 11- Dominique Fournel.




Parti socialiste 7 sièges


Michel Vergoz, 2- Monique Orphé, 3- Eric Magamootoo, 4- Blanche-Reine Mussard épouse Javelle, 5- Paul Fotse-Njomgang, 6- Véronique Denes, 7- Michel Tamaya.




47 noms mais 45 sièges


Toutes les listes candidates aux régionales devaient comporter 47 noms bien qu'il n'y ait que 45 sièges à pourvoir. C'est pour le cas où 2 colistiers viendraient à se désister que le législateur a prévu ce "surplus". Dans ce cas de figure en effet, les 2 de "plus" remplaceraient les 2 désistements.





_____

Les résultats du 2e tour par commune



Bras-Panon -
Cilaos -
Entre-Deux -
Etang-Salé -
La Possession -
Le Port -
Le Tampon -
Les Avirons -
Petite-Ile -
Plaine-des-Palmistes -
Saint-André -
Saint-Benoît -
Saint-Denis -
Sainte-Marie -
Sainte-Rose -
Sainte-Suzanne -
Saint-Joseph -
Saint-Leu -
Saint-Louis -
Saint-Paul -
Saint-Philippe -
Saint-Pierre -
Salazie -
Trois_Bassins






Rappel des résultats du 1er tour

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !