Environnement :

Sus aux déchets


Publié / Actualisé
Les représentants des collectivités locales de l'île ont assisté du 21 au 25 juin 2004 aux assises nationales des déchets à Agen en métropole. Daniel Gonthier, vice-président délégué à l'environnement au conseil général, estime que l'expérience a été riche d'enseignements
Les représentants des collectivités locales de l'île ont assisté du 21 au 25 juin 2004 aux assises nationales des déchets à Agen en métropole. Daniel Gonthier, vice-président délégué à l'environnement au conseil général, estime que l'expérience a été riche d'enseignements
Vice-président délégué à l'environnement au conseil général et maire de Bras Panon, Daniel Gonthier a tenu une conférence de presse ce lundi 12 juillet 2004 pour présenter le bilan de la participation des élus de La Réunion aux 8èmes assises nationales de déchets ménagers et assimilés qui se sont tenues du 21 au 25 juin à Agen en métropole. Des représentants du TCO, de la CIREST, la CIVIS, la CINOR (les 4 communautés de communes de l'île) et de l'ADEME (agence départementale pour l'économie et la maîtrise de l'énergie) ont assisté aux travaux. Ce séminaire a été pour eux l'occasion d'échanger, de débattre ou de découvrir des produits ou de nouvelles technologies destinés à protéger l'environnement.
À l'issue de ce congrès, la délégation réunionnaise a visité des unités de recyclage du papier et du verre et une unité de valorisation énergétique. L'occasion pour les élus locaux d'élargir leur réflexion sur les solutions à mettre en ?uvre dans l'île. Et cela le plus rapidement possible.
En effet, les centres d'enfouissement techniques de Sainte Suzanne et de Saint Pierre commencent à saturer. Selon différentes études, si rien n'est fait, ces deux sites seront à saturation en 2011. Dans sa conférence de presse qu'il a tenue ce lundi 12 juillet 2004, Daniel Gonthier a noté qu'il envisageait de mettre en place un ensemble de centres de valorisation. Deux structures importantes devraient voir le jour, l'une dans Nord l'autre dans le sud.
Ces espaces comprendraient un centre de tri des emballages ménagers, une usine d'incinération ou encore un complexe de transformation de la vapeur en énergie électrique. Dans le même temps progrès établis en matière d'enfouissement et de recyclage vont se poursuivre.
   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !