Odeurs et senteurs :

Du parfum sur mesure


Publié / Actualisé
Quel sentiment grisant que celui de laisser couler quelques gouttes de parfum sur son corps. Et quel plaisir encore plus exaltant que celui de participer à la création de son parfum.... Faites l'expérience de cette petite douceur avec Christian Vernin, le maître - parfumeur de la coopérative agricole des huiles essentielles de Bourbon (Caheb) du Tampon (reportage paru le 23 juillet 2004)
Quel sentiment grisant que celui de laisser couler quelques gouttes de parfum sur son corps. Et quel plaisir encore plus exaltant que celui de participer à la création de son parfum.... Faites l'expérience de cette petite douceur avec Christian Vernin, le maître - parfumeur de la coopérative agricole des huiles essentielles de Bourbon (Caheb) du Tampon (reportage paru le 23 juillet 2004)
L'expérience magique au pays des effluves commence d'abord par une visite guidée dans le jardin aux mille senteurs de la Caheb. Un petit hectare de terre où les plantes à parfum embaument le visiteur. Il découvrira le vétiver, dont la floraison ressemble beaucoup à celle de la canne, souvent utilisé comme note de fond dans la fabrication du parfum. Place ensuite au géranium rosa, dont la concentration de parfum se situe dans les tiges. Enfin, la baie rose, qui donne de la noblesse au parfum.
Outre le fait de procurer du bonheur olfactif, ces plantes présentent également des propriétés médicinales. L'arbre à thé, ou le tea tree, originaire du Moyen-Orient est aussi utilisé comme relaxant et s'avère efficace contre les problèmes musculaires et respiratoires. Le ravensara aromatika comme son nom l'indique est un arôme exquis, bon pour les massages et pour soigner les grippes.

30 litres par an

À Madagascar, on fait sécher les feuilles de cette plante pour ensuite les inclure dans la préparation du romazav, succulent plat traditionnel de la Grande-Ile à base de viande et de brèdes (plantes potagères). Quant à la corbeille d'or, elle est très efficace contre les problèmes de peau.
La visite du jardin se poursuit avec une halte du côté de l'alambic où l'on assiste à la distillation des plantes. On y apprend que 30 litres de parfum sont extraits par an et que les parfums comprennent entre 70 et 90% d'alcool, ce qui les différencie des eaux de Cologne. Mais pour le visiteur, le meilleur moment est bien celui où il assiste à la fabrication de son parfum personnalisé...

Un peu de son âme...

Comment procède Christian Vernin pour créer en quelques minutes un parfum sur mesure? "Je tiens compte de la pigmentation de la peau du visiteur. Ensuite, je lui pose des questions et cela me donne une idée de sa couleur et de sa fleur préférées". S'inspirant de ces informations, le maître - parfumeur issue de la parfumerie Grassoise (1) va dans son laboratoire créer un mélange unique à partir de bases déjà préparées. Quelques gouttes pour la note de tête, la note de fond et la note de c?ur, qui constitue le corps du parfum et fait la liaison entre les deux autres notes. Et l'élixir est prêt. Le visiteur repart avec un peu de nature, de patrimoine et un peu de son âme enfermés dans un petit flacon... Ce petit plaisir coûte 25 euros.

15 essences

Pour promouvoir la fabrication de ses parfums et attirer davantage de touristes, la Caheb envisage de construire un musée du parfum, un kiosque et d'organiser une fois par mois une journée portes ouvertes. En attendant, sa boutique artisanale offre une gamme de 15 essences (agrumes, ylang/vanille, oriental, floral transparent, fougère, vétiver et floral fruité, entre autres) ainsi que des huiles essentielles.
De quoi se mettre largement au parfum.

* Pour renseignements et réservations, appelez le 02 62 27 02 27

(1) La parfumerie se trouve à Grasse (Sud de la Métropole), une ville souvent considérée comme la capitale mondiale du parfum
   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !