Foire des Mascareignes :

Trésors et saveurs d'Afrique


Publié / Actualisé
La foire internationale des Mascareignes a ouvert ses portes ce vendredi 4 novembre 2005 à la halle des manifestations du Port. Placée sous le thème de l'Afrique Australe, cette foire se tiendra jusqu'au 13 novembre 2005. Visite guidée des stands
La foire internationale des Mascareignes a ouvert ses portes ce vendredi 4 novembre 2005 à la halle des manifestations du Port. Placée sous le thème de l'Afrique Australe, cette foire se tiendra jusqu'au 13 novembre 2005. Visite guidée des stands
L'Afrique du Sud est la reine de cette 6e édition de la foire internationale des Mascareignes. Ses exposants invitent le public à découvrir tout leur savoir-faire artisanal, musical et culinaire. Une douzaine d'artisans du Kwazulu Natal sont au c?ur d'un village africain, installé sur une superficie de 1 000 m2, pour démontrer les richesses de ce peuple. Le public découvrira des colliers conçus à base de coquillages, des objets décoratifs tressés à partir de longs fils de cuivre et à géométries complexes, des travaux de céramique, avec des décorations qui s'inspirent de symboles attribués à des clans importants dans l'histoire du Kwazulu Natal.
La sculpture sur bois est également très présente sur les stands sud-africains. Forme d'artisanat la plus communément associée à la culture africaine, cette sculpture est réalisée dans le bois provenant des arbres indigènes, à l'instar du "umthombothi", une combinaison de bois clair et sombre, ou encore de l'ivoire rouge. Enfin, le visiteur découvrira en matière de vannerie, les quatre formes basiques de tressage, dans la confection de paniers pour les luminaires, les couvercles de pots et les sous-plats. Les peintures sur batik sont également à l'honneur, avec des pièces retraçant le quotidien du peuple masaï. Les prix de ces objets varient entre 3 à 50 euros.

Parure zoulou

Au c?ur de ce village a été montée une exposition par le Musée Stella Matutina Elle se décline en 3 parties : l'histoire de l'Afrique du Sud colonisée, puis victime de l'apartheid, l'histoire de la canne à sucre et des engagés indiens au Kwazulu Natal, et une présentation de la culture zoulou. Parmi les objets exposés, on y trouve une coiffe de femme mariée et une parure zouloue pour homme. L'autre exposition, celle de "La Ferme Korail", est consacrée à la préservation du patrimoine naturel de la province du Kwazulu Natal, notamment, les tortues marines.
Les plaisirs du palais n'ont pas été oubliés. Des spécialités d'Afrique sont au menu, dont le babotie (gratin de viande avec de la purée, de la mie de pain et du lait parfumé de safran), le bredies (ragoût aigre-doux avec des raisins secs) et les sosaties (brochettes orientalo-afro-indiennes de porc et d'agneau). Le tout, arrosé de vin sud-africain. La cerise sur le gâteau est la riche programmation musicale, avec pas moins de 60 spectacles par jour.

Partenariats recherchés

Beaucoup d'exposants sud-africains espèrent pendant cette foire, établir des partenariats avec des entreprises réunionnaises. C'est le cas de Maboitumelo, qui est considérée comme l'une des meilleures stylistes de Durban."J'espère trouver des commandes car je voudrais vraiment exporter mes créations ". La jeune femme se spécialise dans la confection de parures africaines, agrémentées de colliers. Elle travaille particulièrement avec le denim, dans lequel, elle s'amuse à tailler des robes de mariées originales (prix : 1000 euros).
La Durban Investment Promotion Agency est elle, présente à cette foire pour inciter les hommes d'affaires réunionnais à investir à Durban. "Nous sommes une unité gouvernementale à gestion autonome, pour inciter la ville de Durban à devenir un centre d'affaires moderne", explique Monique Labat, responsable du stand. Elle précise que les secteurs d'investissement prioritaires sont le textile, l'artisanat, et les nouvelles technologies.
Parmi les 190 exposants répartis sur les 370 stands,11 autres pays sont représentés, dont le Mozambique, la Chine, l'Inde, l'Egypte; le Kenya, Maurice, Madagascar, Singapour, la Malaisie, Mayotte et La Réunion.
Les tarifs sont de 4 euros et de 3 euros pour les groupes de 10 personnes (chômeurs, handicapés, militaires, étudiants et personnes âgées). L'entrée est gratuite pour les enfants de moins de 6 ans. Les horaires d'ouverture s'établissent comme suit : samedi 5 novembre, 10h à 22h, dimanche 6 novembre au mercredi 9 novembre,10h à 20h, jeudi 10 au samedi 12 novembre,10h à 22h et dimanche13 novembre, 0h à 20h.
   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !