Lutte contre le chikungunya :

Des répulsifs gratuits


Publié / Actualisé
Les distributions gratuites et massives de produits anti-moustiques ont commencé dans les PMI (service de protection maternelle et infantile) de toute l'île. Les répulsifs sont donnés à toutes les femmes enceintes, aux enfants de moins de 12 ans et aux personnes socialement défavorisées
Les distributions gratuites et massives de produits anti-moustiques ont commencé dans les PMI (service de protection maternelle et infantile) de toute l'île. Les répulsifs sont donnés à toutes les femmes enceintes, aux enfants de moins de 12 ans et aux personnes socialement défavorisées
Les distributions ont lieu depuis une dizaine de jours dans ces structures dépendant du conseil général. Les stocks ont été renforcés en début de semaine par les répulsifs acheminés de métropole à la demande du Premier ministre.
La remise des anti-moustiques aux familles est accompagnés de toute une série de recommandations faites, notamment, par les puéricultrices. "Par exemple, nous disons aux mamans qu'il ne faut pas mettre de produit sur la peau des bébés de moins de 3 mois, qu'au delà de cet âge il faut éviter les aspersions sur les pieds et les mains afin de limiter le contact avec la bouche" note Denise Rahim-Khan, puéricultrice d'une des PMI de Saint-Denis.
Les consultations ont lieu deux fois par semaine, "nous recevons à chaque fois une trentaine personnes.
Les produits anti-moustiques sont délivrés gratuitement à toutes les femmes enceintes, aux enfants de moins de 12 ans, aux personnes âgées et aux personnes socialement défavorisées.
   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !