Patrimoine végétal :

Au c?ur de la forêt primaire


Publié / Actualisé
La forêt réunionnaise fait partie du patrimoine végétal mondial. Près de deux cents espèces endémiques, c'est-à-dire que l'on ne trouve qu'à La Réunion, y ont été recensées. Beaucoup présentent des propriétés médicinales (reportage paru le 11 août 2003)
La forêt réunionnaise fait partie du patrimoine végétal mondial. Près de deux cents espèces endémiques, c'est-à-dire que l'on ne trouve qu'à La Réunion, y ont été recensées. Beaucoup présentent des propriétés médicinales (reportage paru le 11 août 2003)
Certaines de ces essences rares sont gravement menacées. D'une part par des braconniers n'hésitent pas à arracher les pousses ou à gratter l'écorce des troncs pour revendre ces ingrédients sur les marchés sous forme de préparation pour des tisanes. D'autre part, par ceux qui laissent leur nom gravé sur les troncs pour immortaliser de manière irresponsable le souvenir de leur passage. Heureusement, les autres visiteurs, ils sont la majorité, ne font qu'emporter dans leurs têtes, leurs appareils photos ou leur caméras, des images de la richesse de ces sous bois.
Il n'en demeure pas moins que la forêt réunionnaise est en danger et que sa protection un travail de longue haleine. Pour la découvrir en toute sécurité pour sa flore, il faut suivre les sentiers botaniques spécialement aménagés par l'office national des forêts de La Réunion. Ils donnent au visiteur la possibilité de se plonger dans une Réunion d'il y a plusieurs milliers d'années, au c?ur de la forêt primaire.
Une visite dans le temps qui permet d'observer la nature et de réfléchir sur les destructions irrémédiables déjà causées par l'homme à La Réunion en trois siècles d'histoire.
Images
   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !