Visite ministérielle :

François Baroin à La Réunion


Publié / Actualisé
François Baroin, ministre de l'outremer, est arrivé à La Réunion ce mercredi matin. Il précède d'un jour le Premier ministre Dominique de Villepin. "Conformément à ce qu'il avait annoncé en février, le Premier ministre viendra faire le point sur l'évolution du plan de lutte anti chikungunya ainsi que sur le développement de la recherche médicale contre le virus" a indiqué François Baroin
François Baroin, ministre de l'outremer, est arrivé à La Réunion ce mercredi matin. Il précède d'un jour le Premier ministre Dominique de Villepin. "Conformément à ce qu'il avait annoncé en février, le Premier ministre viendra faire le point sur l'évolution du plan de lutte anti chikungunya ainsi que sur le développement de la recherche médicale contre le virus" a indiqué François Baroin
"Je suis venu préparer le déplacement du Premier ministre" a noté le ministre de l'outremer. Il faisait, notamment, allusion à la faible consommation des crédits d'indemnisation des entreprises économiquement sinistrées par les conséquences du chikungunya. Alors que l'on s'attendait à un afflux massif des demandes d'aides, 743 dossiers seulement ont été déposés auprès de la commission d'attribution des indemnisations. Cela alors que la chambre de commerce et d'industrie (CCI) regroupe quelque 23 000 ressortissants et la chambre de métiers et de l'artisanat - secteur gravement touché par la crise -, recense plus de 10 000 inscrits. Du coup sur les 60 millions d'euros mis à la disposition des entreprises, moins de 2,4 millions d'euros ont été consommés.

Peu de demandes d'aide

Dans une conférence de presse qu'il a tenue, il y a quelques jours, le préfet Laurent Cayrel avait d'ailleurs noté "nous avons levé le préalable voulant qu'il fallait être à jour de ses cotisations sociales et fiscales pour être indemnisé. Malgré cela nous il y a toujours peu de demandes d'indemnisation". Ce qui lui avait fait commenter "soit les conséquences économiques de l'épidémie sont moindres par rapport à ce que l'on craignait, soit il y a d'autres raisons que nous n'avons pas déterminées".
Selon François Baroin, c'est justement à ces raisons là que va s'intéresser Dominique de Villepin lors de son séjour dans l'île jeudi et vendredi. "Il y a nécessité de discuter avec les élus et les acteurs économiques afin de déterminer si des adaptations doivent être apportées au dispositif d'indemnisation" disait le ministre de l'outremer. "Il reviendra alors au Premier ministre d'annoncer d'éventuelles évolutions du dispositif" ajoutait-il.
Un peu plus tard dans la matinée François Baroin a visité le chantier de réhabilitation du séchoir à tabac du Butor à Saint-Denis.

3 millions d'euros

Baptisé la Fabrik, le site accueillera en résidence permanente la compagnie théâtrale Cyclone production. "L'idée est de créer à la fois un espace culturel et un équipement structurant situé au c?ur d'un quartier en expansion" a expliqué René-Paul Victoria, député-maire de Saint-Denis. "La fabrique sera un lieu d'exploration artistique plus spécifiquement dédié à la création théâtrale et aux écritures contemporaines" a ajouté Luc Rosello, responsable de Cyclone production. La Fabrik sera livrée en janvier 2007. Le montant des travaux est estimé à 3 millions d'euros. À noter qu'il s'agit de la première grande opération d'aménagement à être financé par le fonds spécifique de renouvellement urbain.

Risque de squat

Le ministre de l'outremer s'est ensuite rendu sur le front de mer dionysien où il a visité le bâtiment réhabilité de l'ancienne gare routière. L'occasion d'un rappel à l'ordre pour René-Paul Victoria. "Le bâtiment est prêt depuis décembre dernier. Nous allons l'ouvrir au public dans quelques jours avec ou sans la présence de tous les occupants" a-t-il affirmé.
Réservé aux activités liées au tourisme, le lieu doit accueillir l'OTI (office du tourisme intercommunal), l'association Lacaze, la fédération des Auberges de jeunesse et l'association Arts et traditions. Des raisons techniques, des reports de livraisons de meubles par exemple, seraient à l'origine du retard d'installation de certains occupants. "Si nous attendons trop, nous nous exposons à un risque de squat du bâtiment. Si pour cela qu'il sera ouvert au public tout prochainement" a insisté le député-maire de Saint-Denis.
François Baroin a aussi visité le jardin de l'État qui fait l'objet d'un projet de réaménagement. C'est par des entretiens avec Paul Vergès, président du conseil régional, et Nassimah Dindar, présidente du conseil général que le ministre a conclu sa matinée.

Baisse de fréquentation

Après un déjeuner avec les maires, il s'est rendu aux urgences du CHD de Bellepierre. Il a pu se rendre compte sur place de la nette baisse de fréquentation du service par les malades atteints du chikungunya.Ses visites de terrain se sont achevées à Saint-André par la présentation du projet de zone franche urbaine dans l'Est.
Rappelons que Dominique de Villepin séjournera dans l'île jeudi et vendredi. Il sera accompagné de Xavier Bertrand, ministre de la Santé, et de François Goulard, ministre délégué à l'enseignement supérieur et à la recherche.
   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !