Air France se dote de Boeing 777-300 ER :

De nouvelles ailes entre la Métropole et La Réunion


Publié / Actualisé
Frappé aux couleurs d'Air France, un Boeing 777-300 ER est prévu à l'arrivée pour la première fois à l'aéroport Roland Garros (Sainte-Marie) ce jeudi 25 janvier 2007 à 10 heures 45. Dernier-né de la technologie Boeing, l'appareil peut transporter 472 passagers dans des conditions optimisées de confort, notamment en classe Tempo. Courant 2007, les 7 Boeing 777-300 ER remplaceront totalement les Boeing 747-400 actuellement affectés aux dessertes Métropole - Outremer. Ce qui représente un investissement de plus de un milliard d'euros pour Air France
Frappé aux couleurs d'Air France, un Boeing 777-300 ER est prévu à l'arrivée pour la première fois à l'aéroport Roland Garros (Sainte-Marie) ce jeudi 25 janvier 2007 à 10 heures 45. Dernier-né de la technologie Boeing, l'appareil peut transporter 472 passagers dans des conditions optimisées de confort, notamment en classe Tempo. Courant 2007, les 7 Boeing 777-300 ER remplaceront totalement les Boeing 747-400 actuellement affectés aux dessertes Métropole - Outremer. Ce qui représente un investissement de plus de un milliard d'euros pour Air France
En effet, "l'ensemble des services aussi bien en termes de confort et d'espace que de distractions a été amélioré" souligne Air France. Doté de sièges de dernière génération permettant de "dormir allongé comme dans un vrai lit", l'espace Affaires offre un maximum de confort. Chaque passager dispose maintenant d'un système de vidéo "à la demande" permettant de suivre à sa
sa guise et à son rythme le film ou écouter la musique de son choix. Comme sur un lecteur DVD, chaque écran est muni de des touches "avance rapide", "retour" et "pause".
Dotée du même système, la classe Alizé a été repensée. Les nouveaux sièges sont plus larges de 2,8 cm et plus confortables. L'assise est plus relaxante grâce à la structure du dossier. La forme du siège permet également d'offrir 2,5 cm de plus d'espace au niveau des genoux. L'inclinaison qui atteint 123°, est moins gênante pour le passager assis derrière, grâce à un système de rotation surélevé. Dernier détail, un repose-pied doté de picots massant permet une détente complète.
Au sol, les clients de la classe Alizé disposent de comptoirs d'enregistrement réservés, d'un embarquement selon leur convenance et à l'arrivée, de la livraison prioritaire des bagages.

Gain de confort en Tempo

Mais s'est en classe Tempo, celle de Monsieur Toulemonde, que le gain en confort est le plus important. Les sièges s'inclinent jusqu'à 119°, et de façon moins dérangeante pour la personne assise derrière. Un repose-pied a été installé. Les accoudoirs sont totalement relevables, même lorsque le dossier est incliné.
Des accoudoirs également relevables côté allée sur la quasi totalité des sièges, permettent aux passagers à mobilité réduite de s'installer confortablement.
Enfin, chaque passager dispose d'un écran vidéo individuel. "Sur le réseau Métropole - Outremer, notre compagnie est la seule à offrir des écrans vidéo individuels, quelle que soit la classe de voyage" remarque la direction d'Air France.

1,4 million de passagers

Pour un montant de plus d'un milliard d'euros, la compagnie a acquis 7 Boeing 777 300 ER (Extended Range : rayon d'action allongé). Le dernier sera livré en juin 2007 par les usines Boeing à Seattle (États-Unis). L'ensemble des ces avions flambants neufs sont affectés au transport du 1,4 million de passagers entre la Métropole - Antilles et la Métropole - Réunion. Courant 2007, la flotte dédiée à la desserte de Fort-de-France, Pointe-à-Pitreet Saint-Denis, sera exclusivement constituée de ces 777-300ER à très long rayon d'action, moins polluants, moins bruyants et équipés des moteurs les plus puissants du monde.
En période de pointe, ils assureront 14 vols hebdomadaires entre la Métropole et les Antilles et 9 entre la Métropole et La Réunion.
À noter par ailleurs que le Boeing 777-300ER à une capacité d'emport plus importante que celle du Boeing 747. La charge marchande peut ainsi atteindre 60 tonnes. Le volume des soutes est également plus important et la charge de fret peut désormais dépasser 13 tonnes. L'offre de fret est ainsi augmentée de près de 34 %.

o Historique de la desserte des Antilles et de l'océan Indien

- 1946, ouverture de la ligne Paris - Tananarive - La Réunion.
- 1947, premiers vols commerciaux en hydravion vers la Martinique et la Guadeloupe.
- 1950, desserte des Antilles en DC 4.
- 1960, arrivée du 707 pour assurer la ligne Paris-Lima par Pointe à Pitre.
- 1970, arrivée des 747 sur la ligne Paris - Pointe-à-Pitre - Paris. La capacité varie entre 435 et 492 sièges.
- 1972, arrivée des 747 sur la ligne Paris - Fort-de-France.
- 1975, arrivée des 747 sur la ligne Paris - Saint-Denis de 3a Réunion.
- 1986, fin du monopole d'Air France, avec l'arrivée des compagnies Minerve, puis Aéromaritime.
- 2004, arrivée du 747-400 équipé du nouveau produit long-courrier Air France.
- 2006, arrivée des 777-300ER.
   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !