Incarcérée pour "enlèvement d'enfants" :

Laurence Gisquet reste en prison


Publié / Actualisé
En grève de la faim depuis 6 jours à la prison Juliette Dodu Laurence Gisquet, ne sera pas libérée ce mardi 20 février 2007. Depuis 1 semaine, cette mère de famille divorcée est incarcérée à Saint-Denis. Il lui est reproché d'avoir soustrait ses 3 enfants à la garde de leur père qu'elle dit violent. L'association Papa momon léla soutient la mère de famille
En grève de la faim depuis 6 jours à la prison Juliette Dodu Laurence Gisquet, ne sera pas libérée ce mardi 20 février 2007. Depuis 1 semaine, cette mère de famille divorcée est incarcérée à Saint-Denis. Il lui est reproché d'avoir soustrait ses 3 enfants à la garde de leur père qu'elle dit violent. L'association Papa momon léla soutient la mère de famille
En grève de la faim depuis 6 jours à la prison Juliette Dodu Laurence Gisquet, ne sera pas libérée. Depuis 1 semaine, cette mère de famille divorcée est incarcérée à Saint-Denis pour "enlèvement d'enfants"
Devant la prison, en signe de solidarité avec Laurence Gisquet, plusieurs membres de l'association Papa momon léla, sont eux aussi en grève de la faim depuis 5 jours.
Ils sont d'autant plus consternés par le maintien en détention de la jeune femme qu'ils espéraient une décision judiciaire de remise en semi liberté.. Affaiblis par leur grève de la faim, une gréviste a même du être hospitalisée, les membres de Papa momon lélà ont décidé de poursuivre le mouvement et appellent à manifester ce mercredi matin devant le palais de justice de Saint-Denis.
Laurence Gisquet, rappelons le, a emmené ses trois enfants à la Réunion il y a 2 ans alors qu'elle n'a pas leur garde, pour les soustraire, dit-elle, à un père violent.
   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !