Mission humanitaire au nord-est de Madagascar :

Reconstruire après le cyclone


Publié / Actualisé
Depuis le lundi 19 mars 2007, la Croix Rouge et les Fazsoi (forces armées de la zone sud de l'océan Indien) conjuguent leurs efforts pour venir en aide aux populations de d'Antalaha frappé par le vent et de Maroantsetra, deux villes du nord-est de Madagascar frappées de plein fouet par le cyclone Indlala. Ce samedi 24 et ce dimanche 25 mars, la mission humanitaire est intervenue dans plusieurs villages (nos photos)
Depuis le lundi 19 mars 2007, la Croix Rouge et les Fazsoi (forces armées de la zone sud de l'océan Indien) conjuguent leurs efforts pour venir en aide aux populations de d'Antalaha frappé par le vent et de Maroantsetra, deux villes du nord-est de Madagascar frappées de plein fouet par le cyclone Indlala. Ce samedi 24 et ce dimanche 25 mars, la mission humanitaire est intervenue dans plusieurs villages (nos photos)
Les militaires des Fazsoi ont quitté La Réunion ce samedi matin 24 mars pour une mission humanitaire dans le nordest de Madagascar, une des régions les plus touchées par le cyclone Indlala.
Plusieurs tonnes de matériel ont été affrétés par transall dans les villes d'Antalaha frappé par le vent et de Maroantsetra inondée par des pluies abondantes .
De son côté, les membres de la plateforme régionale pour l'océan Indien (PIROI) de la Croix rouge, sur place depuis le lundi 19 mars est venue renforcer le travail effectué par leurs collègues malgaches dans les villages les plus touchés situés pour la plupart dans la région de Maroantsetra.
Ensemble, ils se sont rendus samedi après-midi à Ambinanitelo. Situé à 25 km de Maroantsetra ce village est uniquement accessible par le fleuve depuis le passage du cyclone. Ils ont transporté en bateau et en pirogue des unités de traitement d'eau pour que les villageois puissent faire face au manque d'eau potable.
Dimanche matin, la Croix Rouge malgache a effectué une mission d'évalutation des dégâts dans le village d' Ankofa situé à une dizaine de kilomètres de Maroantsetra. Elle s'est achevée dans l'après-midi. Les villageois ont exprimé la nécessité de nettoyer les puits de la ville souillés par les inondations causées par Indlala.
   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !