Manifestation :

Des Mahorais sans papiers


Publié / Actualisé
"Les Mahorais sont Français". Ils ont été une centaine à le scander dans les rues de Saint-Denis ce mercredi matin 18 avril 2007. À l'appel de l'association des étudiants et du collectif des Mahorais, ces Français originaires de Mayotte protestent contre la rigidité administrative en matière d'obtention de pièce d'identité (voir toutes les photso en rubrique événements).
"Les Mahorais sont Français". Ils ont été une centaine à le scander dans les rues de Saint-Denis ce mercredi matin 18 avril 2007. À l'appel de l'association des étudiants et du collectif des Mahorais, ces Français originaires de Mayotte protestent contre la rigidité administrative en matière d'obtention de pièce d'identité (voir toutes les photso en rubrique événements).
Le problème est une conséquence de la révision de l'État civil à Mayotte. Une commission a été mise en place pour cela et sa tâche n'est pas simple. Traditionnellement les Mahorais peuvent choisir de porter le nom de famille de leur père ou de leur mère, voire de l'un de leur grand parent. Ce qui complique les modalités de vérifications.
Du coup, depuis un peu plus d'un an les Mahorais résidant à La Réunion ont beaucoup de mal à obtenir le renouvellement de leur pièce d'identité. Cela quand bien même il serait en possession d'autres pièces en cours de validité. Il leur en effet demandé de prouver leur filiation française. Pour ce faire ils doivent obligatoirement se rendre à Mayotte. Mais comme ils n'ont pas de papiers, ils ne peuvent sortir de La Réunion...
Les manifestants ne contestent pas la révision de l'État civil, mais par contre ils ne comprennent pas pourquoi la délivrance de passeport ou de carte d'identité leur est de fait refusé à La Réunion
Cette situation a parfois des conséquences graves sur le cursus de formation des étudiants qui sans papier ne peuvent se présenter à un examen ou se rendre à l'étranger
Une délégation de manifestants a été reçue par le chef de cabinet du préfet. Elle est ressortie satisfaite de l'entretien, même si aucune solution concrète n'est envisagée
La manifestation, très bon enfant, s'est terminée en fin de matinée.
   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !