Élection présidentielle :

Et maintenant...


Publié / Actualisé
Le premier tour de la présidentielle est passé. Les deux qualifiés pour le second tour sont l'UMP Nicolas Sarkozy et la socialiste Ségolène Royal. Au plan national, le premier dépasse la seconde de 5,7 points. Au plan local, la candidate PS devance largement son adversaire UMP le laissant à plus de 21 points derrière elle. Elle est en tête dans toutes les communes mêmes dans les bastions locaux de l'UMP. L'UDF François Bayrou arrive en 3ème position, loin devant Marie-Georges Buffet, la candidate communiste soutenue par le PCR de Paul Vergès qui n'atteint même pas les 3%. Dire pour autant que ces résultats reflètent ceux des futures législatives serait hasardeux.
Le premier tour de la présidentielle est passé. Les deux qualifiés pour le second tour sont l'UMP Nicolas Sarkozy et la socialiste Ségolène Royal. Au plan national, le premier dépasse la seconde de 5,7 points. Au plan local, la candidate PS devance largement son adversaire UMP le laissant à plus de 21 points derrière elle. Elle est en tête dans toutes les communes mêmes dans les bastions locaux de l'UMP. L'UDF François Bayrou arrive en 3ème position, loin devant Marie-Georges Buffet, la candidate communiste soutenue par le PCR de Paul Vergès qui n'atteint même pas les 3%. Dire pour autant que ces résultats reflètent ceux des futures législatives serait hasardeux.
La décision tardive de Paul Vergès d'appeler à voter Marie-Georges Buffet, alors que depuis des semaines sur le terrain, les militants étaient préparés par les dirigeants communistes à un vote pour Ségolène Royal, n'a visiblement pas convaincu. Ni les sympathisants du PCR, ni les militants, ni même une bonne partie des responsables du parti. Le peu de meetings et de porte à portes, outils de campagne habituellement largement utilisés par le PCR -, en faveur de Marie-Georges Buffet conforte cette idée.D'ailleurs dans l'édition de ce lundi 23 avril 2007, le quotidien communiste Témoignages, n'hésite pas à noter que "d'autres facteurs, plus liés à la conduite de la campagne, ont pu aussi jouer leur rôle" dans la contre-performance de la candidate communiste.

Vote utile

L'électorat du parti communiste réunionnais comme la majorité des sympathisants de gauche ont donc préféré voter utile dès le premier tour et s'assurer ainsi de la présence de Ségolène Royal au second tour. Pour autant, parler d'effondrement du PCR serait précipité. L'électorat communiste devrait se mobiliser et être mobilisé en force pour les prochaines législatives, seul test véritable sur la réelle influence du PCR.
A propos de cette prochaine échéance, le candidat socialiste auxlégislatives dans la 4ème circonscription Patrick Lebreton, maire de Saint-Joseph. Pour le second tour, il mise aussi sur les électeurs qui ont voté pour François Bayrou et qui pourraient craindre "la disparition des services publics" en cas de victoire de Nicolas Sarkoy. Dans sa commune, Ségolène Royal a atteint la majorité absolue avec 50,3% des voix, ce qui lui fait dire qu'une "dynamique pour une victoire prochaine se dessine". Pour lui, les deux élections sont associées à une même campagne, "il s'agit d'un élan qui devrait nous permettre de remporter les législatives et les cantonales".

Scores cumulés

À droite, et c'est aussi sans doute la conséquence d'une campagne en demie teinte, Nicolas Sarkozy a été battu dans toutes les communes y compris dans celles considérées comme les bastions de l'UMP locale, Saint-André ou Saint-Denis par exemple. Dans la cité saint-andrénne, dirigée par le sénateur-maire UMP et ex UDF, Jean-Paul Virapoullé, les scores cumulés du candidat UMP et UDF accuse 10 point de retard par rapport à celui de Ségolène Royal. L'écart est encore plus important si l'on additionne les résultats de tous les candidats de gauche.

Percée

Par contre, comme au niveau national, le candidat UDF a réalisé une vraie percée dans l'électorat. Il a multiplié son score par six par rapport à la précédente présidentielle. Le maire UDF de
Saint-Louis, Cyrille Hamilcaro y trouve d'ailleurs du "réconfort
puisqu'avec le maire de Sainte-Marie, nous étions seuls à soutenir
François Bayrou". D'après lui, cela "augure quelque chose
d'intéressant pour 2012 (date du prochain scrutin présidentiel - ndlr), puisqu'il n'a que 50 ans". Et concernant les législatives, l'émergence de cette troisième force devrait conduire à une "recomposition de la donne politique à La Réunion".
Pour lui, même s'il est difficile de tirer des conclusions pour ce scrutin local et que "tout est ouvert", il prévoit "des
rapprochements qui risquent de surprendre", notamment entre le
PCR et le PS.

Optimisme

Au Tampon, fief de la droite locale depuis des décennies mais où Nicolas Sarkozy a été balayé par Ségolène Royal, Didier Robert, le maire UMP du Tampon se dit pourtant "triplement satisfait". D'abord, sur sa commune le taux de participation avoisine les 78%, "une signe de respiration de la démocratie". Il se félicite aussi de "l'immense succès rencontré par Nicolas Sarkozy" au niveau national. Il se réjouit enfin que dans sa ville le cumul des voix UDF/UMP conduit "à faire jeu égal avec Ségolène Royal".
Par ailleurs, il estime que le mouvement "tout sauf Sarko" était déjà en vigueur au premier tour et "quand on voit ce que ça a donné"... Concernant sa candidature aux législatives, il déclare que "chaque élection est une élection à part entière" et précise qu'il est "très serein".

Passionnantes

Malgré l'optimisme de Didier Robert, un retournement de l'électorat Réunionnais au second tour de la présidentielle en faveur de Nicolas Sarkozy paraît improbable. Cela d'autant plus que le PCR devrait, cette fois à fond, faire campagne pour la candidate socialiste. Mais là également il est trop tôt pour dire si cette tendance se retrouvera dans les urnes à l'occasion des législatives. Pour cette échéance droite locale devraient jeter toutes leurs forces dans la bataille ¬- ce qui n'a pas vraiment été le cas pour la présidentielle -, pour faire barrage à la gauche.
Les législatives s'annoncent passionnantes.
   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !