Environnement :

La belle vie des déchets


Publié / Actualisé
Sacs plastiques désespérément accrochés aux branches des arbres. Contrebas de routes jonchées de déchets de toutes sortes. Bords de plages jonchés de détritus. À La Réunion, les déchets et autres ordures ont la belle vie. Cela y compris dans certains des plus beaux paysages et malgré les poubelles ainsi que la mise en place de collectes quotidiennes des déchets
Sacs plastiques désespérément accrochés aux branches des arbres. Contrebas de routes jonchées de déchets de toutes sortes. Bords de plages jonchés de détritus. À La Réunion, les déchets et autres ordures ont la belle vie. Cela y compris dans certains des plus beaux paysages et malgré les poubelles ainsi que la mise en place de collectes quotidiennes des déchets
En effet, ce ne sont ni les poubelles ni les déchetteries qui manquent et les collectes d'ordures ménagères ou d'encombrants sont globalement bien gérées par les communautés de communes. Dès lors, il semble bien que le problème soit ailleurs. Dans un manque de civisme peut-être.
C'est en tout cas l'impression que laisse une promenade le long du littoral Ouest. À Boucan Canot, à l'Hermitage, à Roches Noires ou sur la plage de Saint-Leu, les agents communaux ont fait le ménage. Les sites sont propres, les corbeilles et poubelles à peine distantes d'une dizaine de mètres les unes des autres, ont été vidées et nettoyées. Pourtant, à peine dissimulés par une touffe d'herbe ou un accident de terrain, bouteilles vides, sacs vides, papiers notamment ont droit de cité. À peine à quelques mètres des poubelles...
Au Cap Lahoussay, à Petit Boucan ou à Trou d'Eau, sur le sable ou les rochers, les reliefs de repas voisinent avec les aérosols et les tubes vides de crèmes solaires. Le chemin donnant accès au paradis de surfeurs à Trois-Bassins est pavé de sachets et de bouteilles en plastique. Quant aux contrebas de la route menant à Saint-Leu, ils sont bordés par des monceaux d'immondices. Certains lourds et encombrants (échelles de piscines, matelas, gravats) ont été transportés en voitures ou en camions et abandonnés en pleine nature. À quelques kilomètres des déchetteries les réceptionnant gratuitement...
Une affaire de civisme disait-on....

o La Réunion produit 420 000 tonnes de déchets par an soit 2 fois plus qu'il y a 10 ans. Ce chiffre devrait encore doubler dans quelques années, lorsque l'île aura atteint le million d'habitants.
   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !