Transports en commun :

Tram train et route du littoral : pas de rencontre


Publié / Actualisé
L'assemblée plénière du Conseil régional, réunie le 25 février 2008, a validé dans une large majorité (dix abstentions, deux votes contre) le tracé définitif du Tram Train entre Sainte-Marie et Saint-Paul. Elle n'a pas retenu la suggestion de la commission d'enquête qui préconisait une fusion entre les tracés du Tram Train et celui de la route-digue du littoral afin d'éviter les expropriations des habitants de la Grande Chaloupe
L'assemblée plénière du Conseil régional, réunie le 25 février 2008, a validé dans une large majorité (dix abstentions, deux votes contre) le tracé définitif du Tram Train entre Sainte-Marie et Saint-Paul. Elle n'a pas retenu la suggestion de la commission d'enquête qui préconisait une fusion entre les tracés du Tram Train et celui de la route-digue du littoral afin d'éviter les expropriations des habitants de la Grande Chaloupe
Selon la Région, la mutualisation des deux projets provoquerait une nouvelle remise en cause du tracé et donc un retard d'au moins deux ans dans le calendrier de réalisation et la livraison du Tram Train et de la nouvelle route du littoral. Par ailleurs, le couplage des deux projets coûterait plus cher (environ 13 millions de plus a calculé la Région) et présenterait l'inconvénient d'un blocage total de la circulation en cas d'aléas majeurs. "Cette proposition ne repose sur aucune étude sérieuse et ne ferait que retarder la mise en ?uvre d'une route sécurisée, a balayé Pierre Vergès, à l'issue de l'assemblée plénière, ce lundi 25 février".

Trois tunnels de 4 km

La Grande Chaloupe ne sera donc pas contournée par le tram train. Le tracé souterrain a été officiellement entériné à la pyramide inversée, après avoir été validé à l'unanimité par la commission départementale de la nature, des paysages et des sites ainsi que par l'autorité environnementale (la Diren). Long de 15.470 mètres, il comprendra trois tunnels, un de 3 800 mètres, l'autre de 4 150 mètres et le dernier de 4 550 mètres. La réalisation de ces travaux s'accompagnera d'une très grande attention vis-à-vis des enjeux environnementaux et patrimoniaux, surtout en ce qui concerne le site de la Grande Chaloupe.

L'État doit se prononcer avant le 26 mars 2008

C'est maintenant au Préfet de se prononcer sur le tram train. Celui-ci doit décider, avant le 26 mars, d'acter ou non par arrêté l'utilité publique du projet, sur la base des rapports des deux enquêtes publiques et des contre-arguments de la collectivité. En théorie, si l'avis du représentant de l'État est favorable et si aucun recours n'est déposé au tribunal administratif, les travaux débuteront à la mi-2009 pour une livraison de la première tranche, Sainte-Marie-Saint-Paul gare, en 2013. Le chantier devrait coûter 1 315 millions d'euros. Quant au choix du tracé définitif de la nouvelle route du littoral, il devrait intervenir en avril 2008 (pour des travaux qui s'étendront de 2010 à 2017).
   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !