États généraux - Premier ministre :

Pas d'annonce phare


Publié / Actualisé
François Fillon a assisté ce vendredi 10 juillet 2009 au Tampon à la réunion des présidents des 8 ateliers des états généraux. Ces derniers ont rendu compte des travaux de différents ateliers sur les grandes problématiques de La Réunion, emploi, vie chère, prise locale de responsabilité, reconnaissance identitaire notamment. Il n'y a eu aucune annonce spectaculaire de la part du Premier ministre.
François Fillon a assisté ce vendredi 10 juillet 2009 au Tampon à la réunion des présidents des 8 ateliers des états généraux. Ces derniers ont rendu compte des travaux de différents ateliers sur les grandes problématiques de La Réunion, emploi, vie chère, prise locale de responsabilité, reconnaissance identitaire notamment. Il n'y a eu aucune annonce spectaculaire de la part du Premier ministre.
Pour combattre le chômage, l'un des axes prioritaires des états généraux, le Premier ministre a dit avoir "entendu la demande principale d'une création massive d'emplois". Et pour satisfaire cette demande, le chef du gouvernement préconise de "se tourner vers le secteur privé". Il a aussi plaidé en faveur du "développement des filières traditionnelles que sont la pêche et l'agriculture". Il a aussi estimé "incompréhensible que le tourisme ne se développe pas à La Réunion. Il y a des efforts considérables à faire". Il n'y a pas eu d'annonce de mise à disposition de moyens supplémentaires.

Concernant la cherté de la vie, François Fillon a affirmé être "bien conscient de la situation monopolistique" de certaines sociétés et "des dérives que cela entraîne au niveau des prix. "Les contrôles contre la vie chère restent une priorité. Le service public en la matière sera même renforcé" a insisté, en substance, le Premier ministre.

Pour le chef du gouvernement "la baisse de l'octroi de mer n'est pas une mauvaise idée". Mais se posera alors le problème de "la compensation" de cette diminution. Comme le Premier ministre se dit défavorable à la "création d'un nouvel impôt", la question reste entière.

Pour répondre aux besoins exprimés par les états généraux d'une plus grande déconcentration des centres de décision et d'une meilleure prise locale de responsabilité, le chef du gouvernement s'est dit favorable à "l'application de l'article 73 alinea 4 de la Constitution" relatif à l'évolution des institutions locales. Il a souligné que le FISAC Fonds d'intervention pour les services, l'artisanat et le commerce) serait désormais géré par le préfet de La Réunion.

Enfin en matière de reconnaissance identitaire, François Fillon a dit "retenir le souhait que la pratique culturelle et la langue créole soient mieux mis en valeur dans l'enseignement".

Les travaux des états généraux seront conclus à la fin août. Les conclusions seront transmises au secrétariat d'État à l'outremer. Des décisions éventuelles qui en découleront seront prises en octobre par le conseil interministériel.

Ce vendredi après-midi, le chef du gouvernement se rendra sur une exploitation cannière à Bras Panon. Il devrait être question de la revalorisation du prix de la bagasse.

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !