Santé publique - maladies nosocomiales :

"Les hôpitaux réunionnais sont sûrs"


Publié / Actualisé
"Les établissements de santé réunionnais sont sûrs", a indiqué Huguette Vigneron-Meleder, directrice de l'ARH (agence régionale de l'hospitalisation) dans une conférence de presse ce jeudi 10 décembre 2009. La Réunion occupe ainsi la quatrième position dans le classement national des régions les plus sûres en termes de lutte contre les infections nosocomiales (infections contractées en milieu hospitalier), mais les "efforts sont à poursuivre" souligne l'ARH.
"Les établissements de santé réunionnais sont sûrs", a indiqué Huguette Vigneron-Meleder, directrice de l'ARH (agence régionale de l'hospitalisation) dans une conférence de presse ce jeudi 10 décembre 2009. La Réunion occupe ainsi la quatrième position dans le classement national des régions les plus sûres en termes de lutte contre les infections nosocomiales (infections contractées en milieu hospitalier), mais les "efforts sont à poursuivre" souligne l'ARH.
Selon une enquête réalisée entre 2006 et 2008, 4% des patients ont contracté une infection nosocomiale à La Réunion. Ce taux était de 5% en Métropole. Certains services hospitaliers, notamment ceux de chirurgie, sont plus exposés, indique l'ARH en notant que ce cas "les deux tiers des infections sont inévitables".

L'ARH a annoncé qu'un programme national de prévention des infections nosocomiales sera mis en ?uvre pour la période 2009-2013. Quant à la prochaine enquête européenne sur ces maladies contractées à l'hôpital, elle sera réalisée en 2012. Mais à partir du 1er janvier 2010, les établissements de santé auront pour obligation d'afficher leurs résultats en matière de lutte contre les infections nosocomiales.

Émilie Sorres
   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !