PCR - Démenti de l'hospitalisation du chef de file de l'Alliance :

Paul Vergès : "On utilise des méthodes nauséabondes"


Publié / Actualisé
"En un demi-siècle de combat politique je n'ai jamais vu le niveau du débat descendre aussi bas", a lancé paul Vergès au cours de la conférence de presse qu'il a tenue ce mercredi 31 août à La Possession. Il répondait ainsi à une information diffusée en tout début de matinée par une radio locale, affirmant que le chef de file de l'Alliance avait été hospitalisé dans la nuit de mardi à mercredi. Candidat aux élections sénatoriales du 25 septembre, Paul Vergès voit dans cette information "scandaleuse", l'utilisation "de méthodes nauséabondes" pour pertuber sa campagne électorale.
"En un demi-siècle de combat politique je n'ai jamais vu le niveau du débat descendre aussi bas", a lancé paul Vergès au cours de la conférence de presse qu'il a tenue ce mercredi 31 août à La Possession. Il répondait ainsi à une information diffusée en tout début de matinée par une radio locale, affirmant que le chef de file de l'Alliance avait été hospitalisé dans la nuit de mardi à mercredi. Candidat aux élections sénatoriales du 25 septembre, Paul Vergès voit dans cette information "scandaleuse", l'utilisation "de méthodes nauséabondes" pour pertuber sa campagne électorale.
Paul Vergès a tenu sa conférence de presse, entouré de la plupart de ses colistiers aux sénatoriales. "Je tiens a rassurer mes amis et mes adversaires politiques qui s'inquiétaient, je vais très bien" a affirmé Paul Vergès. "J'ai été le dernier à apprendre que j'étais hospitalisé" a-t-il ironisé. Prenant un ton plus sérieux, il a estimé que cette fausse "information" n'était pas "anodine". Le chef de file de l'alliance fait en effet le rapprochement entre la diffusion de cette information et la proximité des prochaines sénatoriales. Mais s'est-il interrogé :"A-t-on le droit dans une confrontation politique de monter une telle machination ? A-t-on envisagé toutes les répercussions que cela aurait provoqué au plan politique mais également au plan familial ?"

Gélita Hoarau sénatrice sortante et deuxième sur la liste de Paul Vergès aux sénatoriales s'est, elle, aussi "indignée" contre "les méthodes utilisées". Elle précise que la rédaction ayant diffusée l'information lui a téléphoné dès hier soir. "On m'a demandé si Paul Vergès était hospitalisé. J'ai démenti. J'ai été outré ce matin lorsque l'information est quand même sortie", a-t-elle remarqué. Elie Hoarau, secrétaire générale du PCR, Roland Robert, maire de La Possession et Pierre Vergès, vice-président du conseil général sont intervenus tour a tour pour "apporter leur soutien" à Paul Vergès. A noter que Laurence Vergès, épouse de Paul Vergès, assistait elle aussi à la conférence de presse. "Je n'ai pas l'habitude de mêler ma famille à mon combat politique. Mon épouse est la simplement parce qu'on a dit a un moment ce matin qu'elle aussi a été hospitalisée", a précisé Paul Vergès.

Le chef de file de l'Alliance n'envisage pas de porter plainte mais espère que le procureur va se saisir lui même du dossier, car dit-il, "il y a dans cette affaire un trouble manifeste à l'ordre public".

Mahdia Benhamla pour
   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !