Air Austral - Assemblée générale extraordinaire (actualisé à 17h20) :

Le conseil de surveillance révoqué


Publié / Actualisé
L'assemblée générale extraordinaire d'Air Austral a commencé vers 15 heures ce vendredi 13 janvier 2012. Paul Vergès, président du conseil de surveillance n'assiste pas à la réunion, puisqu'il siège actuellement au Sénat à Paris. Didier Robert, président de la Région et président de la Sematra (principale actionnaire d'Air Austral), et Nassimah Dindar, présidente du Conseil général et membre de la Sematra, sont pour leur part bien présents. Lors de l'assemblée générale ordinaire qui a suivi l'assemblée générale extraordinaire, tous les membres du conseil de surveillance ont été révoqués. Une réunion est en cours pour élire le nouveau président de cette instance.
L'assemblée générale extraordinaire d'Air Austral a commencé vers 15 heures ce vendredi 13 janvier 2012. Paul Vergès, président du conseil de surveillance n'assiste pas à la réunion, puisqu'il siège actuellement au Sénat à Paris. Didier Robert, président de la Région et président de la Sematra (principale actionnaire d'Air Austral), et Nassimah Dindar, présidente du Conseil général et membre de la Sematra, sont pour leur part bien présents. Lors de l'assemblée générale ordinaire qui a suivi l'assemblée générale extraordinaire, tous les membres du conseil de surveillance ont été révoqués. Une réunion est en cours pour élire le nouveau président de cette instance.
L'assemblée générale extraordinaire d'Air Austral a commencé vers 15 heures ce vendredi 13 janvier 2012. Cette réunion avait un seul point à l'ordre du jour : la recapitalisation de la compagnie aérienne qui est en grave difficulté financière. L'assemblée générale ordinaire portant sur la recomposition du conseil de surveillance d'Air Austral et sur la révocation de ses membres s'est tenue juste après l'assemblée générale extraordinaire. Les douze membres du conseil de surveillance ont été révoqués. Une réunion est en cours pour élire le nouveau président de cette instance.

Pour rappel, Nassimah Dindar veut le report de l'assemblée générale ordinaire car le conseil général n'a pas été consulté "tant sur les conditions d'une recomposition du conseil de surveillance" que sur "la nouvelle configuration de ce conseil". Dans un courrier qu'elle a adressé à Didier Robert, ce mercredi et qu'Imaz Press Réunion s'est procuré, la présidente du Département dit "regretter" cette situation et demande à Didier Robert et à Gérard Éthève, président du directoire de la compagnie aérienne de reporter l'assemblée générale conformément au "respect du débat qui doit prévaloir préalablement au sein des instances de la Sematra".

Didier Robert a fait savoir dès jeudi soir qu'il s'opposerait au report de l'assemblée générale. il affirme en effet que "contrairement à ses allégations", Nassimah Dindar non seulement était au courant de la décision de recomposition du conseil de surveillance d'Air Austral, et qu'elle a voté une résolution actant cette recomposition. Ce que réfute fermement le conseil général ([url=http:///reportage.php?id_reportage=14081&id_rubrique=02] Voir article "Didier Robert ne veut pas reporter l'assemblée générale" [url])

Paul Vergès, actuel président du conseil de surveillance, s'est pour sa part prononcer en faveur du report demandé par la présidente du conseil général. Son avis risque de ne pas peser bien lourd. D'abord parce qu'il revient à tous les membres de l'assemblée générale de décider, à la majorité, du report ou non de cette réunion sur la recomposition du conseil de surveillance. Ensuite parce que cette réunion, voulue par Didier Robert, n'a qu'un seul objectif : évincer Paul Vergès de son siège de président de cette instance. Une éviction que certains au sein de l'assemblée générale considéraient déjà acquise ce vendredi avant le début de réunion. "La messe est dite. C'est celui qui paye qui parle" commentait ainsi Guito Narayanin, chef d'entreprise et actionnaire de la compagnie. "Je n'ai pas l'ombre d'un doute sur le fait que Didier Robert va se faire élire président du conseil de surveillance" ajoutait-il.

A noter que la présidente du conseil général a failli ne pas être présente à cette assemblée, en raison du mouvement des anciens salariés de l'Arast, qui ont décidé de bloquer les issues du Palais de la Source. La présidente du Département a finalement réussi à sortir sous les huées des grévistes.

Mahdia Benhamla pour
   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !