Elections législatives - 2eme circonscription :

Jean-Yves Langenier : "au travail"


Publié / Actualisé
Jean-Yves Langenier, maire communiste du Port, a officiellement présenté sa candidature à la députation dans la 2e circonscription ce mercredi 21 mars 2012. Il a également présenté sa suppléante Thérèse Rica, conseillère municipale de la Possession, en charge de la culture. C'est au foyer des dockers du Port, "lieu hautement symbolique" selon l'expression du candidat PCR, que cette présentation a été faite. "Nous allons mener une campagne inédite par certains aspects, mais cette campagne sera digne, responsable et délibérément au service du développement de La Réunion", a souligné Jean-Yves Langenier. Une allusion aux attaques répétées lancées par Huguette Bello, maire de Saint-Paul, à l'encontre du parti communiste réunionnais, dont elle a récemment été exclue.
Jean-Yves Langenier, maire communiste du Port, a officiellement présenté sa candidature à la députation dans la 2e circonscription ce mercredi 21 mars 2012. Il a également présenté sa suppléante Thérèse Rica, conseillère municipale de la Possession, en charge de la culture. C'est au foyer des dockers du Port, "lieu hautement symbolique" selon l'expression du candidat PCR, que cette présentation a été faite. "Nous allons mener une campagne inédite par certains aspects, mais cette campagne sera digne, responsable et délibérément au service du développement de La Réunion", a souligné Jean-Yves Langenier. Une allusion aux attaques répétées lancées par Huguette Bello, maire de Saint-Paul, à l'encontre du parti communiste réunionnais, dont elle a récemment été exclue.
Le rouge était de rigueur ce mercredi matin au foyer des dockers du Port. Rouges étaient les ballons qui décoraient la varangue où se tenait la réunion, rouges étaient les banderoles qui réclamaient "un tram-train pour La Réunion", et un "développement économique" pour l'île, et rouges aussi étaient les drapeaux plantés de chaque côté de la tribune. Plus de 200 militants communistes venus du Port, de la Possession, mais aussi de Saint-Paul, ont assisté à la présentation officielle de la candidature de Jean-Yves Langenier aux élections législatives.

"C'est un jour important", a souligné d'emblée le maire portois, avant d'énumérer les raisons qui l'ont poussées à se porter candidat. Il a bien sûr parlé "des incidents suivis de dégradations qui ont eu lieu ces derniers jours" lors des manifestations contre la vie chère. "Cela révèle un profond mal-être de la population", a dit Jean-Yves Langenier. Ce qui est inévitable dans une société "où 49% de la population vit en dessous du seuil de pauvreté, où le chômage explose et où 27 000 personnes sont en attente d'un logement", a souligné le candidat PCR. C'est pour lutter contre cet état de fait qu'il se présente.

"La Réunion est confrontée à de graves défis, de graves problèmes, qu'il faut porter à l'assemblée nationale", a-il commenté. C'est autour de ces axes et thèmes principaux que sera développée la campagne du PCR dans cette circonscription. Une campagne qui, dit Jean-Yves Langenier, "comme toute campagne, n'est jamais gagnée d'avance, mais nous avons des conditions favorables et de bonnes cartes à jouer pour que la victoire soit à nous".

Pour sa part, Thérèse Rica a estimé que c'était "une victoire et un honneur d'être aux côtés de Jean-Yves Langenier". A une interrogation d'un journaliste portant sur la réponse que Jean-Yves Langenier, "connu pour son calme et sa retenue" compte apporter à "l'agressivité déployée par Huguette Bello au cours de la campagne", Thérèse Rica a répondu : "je joindrai mon dynamisme à la sagesse de Jean-Yves Langenier, nous sommes parfaitement complémentaires".

Michel Séraphine, premier adjoint au Port et suppléant sortant de Huguette Bello aux dernières législatives, a ajouté : "Ce qui fait la force du candidat PCR, c'est sa simplicité, son humilité et sa sagesse". Une critique à peine déguisée à l'encontre de Huguette Bello.

Pour sa part, Jean-Yves Langenier a simplement indiqué : "Notre objectif est de convaincre la population. Nous allons faire appel à son intelligence, comme nous l'avons toujours fait. Nous allons mener cette campagne sans polémique. Je ne sais pas ce qu'il en sera pour Huguette Bello, mais en ce qui nous concerne, ce sera notre ligne de conduite", a souligné le maire portois, tout en refusant systématiquement de porter une quelconque attaque contre la maire de Saint-Paul.

A une question sur le respect de la parité, Jean-Yves Langenier a déclaré que son parti avait toujours milité en sa faveur. "Huguette Bello en est la preuve, peut-être malgré elle, ainsi que Gélita Hoarau" anciennement sénatrice, a continué Jean-Yves Langenier. Il a ajouté que la parité n'était "qu'une partie d'un combat plus large pour faire reconnaître l'inégalité touchant toutes les couches de la population".

Interrogé sur le fait de savoir s'il ne voulait pas être candidat titulaire, Roland Robert, maire de la Possession, a indiqué : "Il n'y a pas eu de discussion entre nous, c'est à l'unanimité que le choix s'est porté sur Jean-Yves Langenier".

Le candidat PCR a reconnu que c'est "une campagne inédite par bien des aspects qui s'annonce". Il a ajouté : "Je n'ai pas été élu homme de l'année" (allusion à la désigantion par un journal de Huguette Bello comme femme de l'année - ndlr), mais nous allons tout faire pour mener une campagne responsable, sans polémique et dans laquelle la population se reconnaît".

Michel Séraphine a tenu à rappeler : "Il y a cinq ans, jour pour jour, nous avons lancé ici-même la campagne de Huguette Bello. Au Port, elle a gagné avec 80,11% des voix. Nous ferons au moins aussi bien avec la candidature de Jean-Yves Langenier".

Jean-Yves Langenier a lui terminé son discours par une boutade : "Je sais que plusieurs rumeurs me disent malade. Je tiens à rassurer tout le monde, de l'avis de mon médecin, je suis en très bonne santé", a-t-il souri.

   

1 Commentaire(s)

Portoise, Posté
vous ferez un bon député, monsieur langenier, vous êtes sérieux, je vais voter pour vous