Panne d'électricité à l'aéroport Roland Garros :

Les perturbations vont durer


Publié / Actualisé
Depuis ce vendredi 13 avril 2012, l'activité de l'aéroport Roland Garros tourne au ralenti. En cause, une panne d'électricité survenue à la suite d'un incendie qui s'est déclaré dans le local d'alimentation de l'aéroport. Lors d'un point presse dans l'après-midi, Jean-Paul Noël, président du directoire de la société aéroportuaire, a indiqué, en substance, que les perturbations devraient durer encore "deux ou trois jours". "Nous faisons le maximum pour que tout rentre dans l'ordre rapidement", a-t-il souligné.
Depuis ce vendredi 13 avril 2012, l'activité de l'aéroport Roland Garros tourne au ralenti. En cause, une panne d'électricité survenue à la suite d'un incendie qui s'est déclaré dans le local d'alimentation de l'aéroport. Lors d'un point presse dans l'après-midi, Jean-Paul Noël, président du directoire de la société aéroportuaire, a indiqué, en substance, que les perturbations devraient durer encore "deux ou trois jours". "Nous faisons le maximum pour que tout rentre dans l'ordre rapidement", a-t-il souligné.
Pour remédier à la panne, "l'aéroport pourra fonctionner sur des groupes électrogènes durant quelques jours", indique Jean-Paul Noël. L'un de ces groupes a déjà été relié, ce qui permet aux tapis à bagages de l'embarquement de fonctionner de nouveau en ce début d'après-midi.

"On va continuer à faire les branchements avec le groupe électrogène cet après-midi, pour faire fonctionner d'ici ce soir le tapis à bagages du débarquement, les banques d'enregistrement et les ordinateurs", explique le président du directoire de la société aéroportuaire.

Toutefois, "nous invitons les passagers à se présenter le plus tôt possible pour un meilleur traitement", précise Jean-Paul Noël. Ce vendredi soir, ce sont en effet quatre gros porteurs qui doivent décoller de Gillot, ce qui devrait entraîner "plus de complications puisque ce sont des vols sur le départ et non sur l'arrivée", ajoute Jean-Paul Noël.

Par ailleurs, si on craignait ce matin que l'aéroport soit plongé dans le noir, avec l'apport des groupes électrogènes, la moitié de l'éclairage devrait être rétablie ce soir.

Concernant la sécurité de l'aéroport, Jean-Paul Noël indique que les moyens humains ont été renforcés ce vendredi matin pour la fouille des bagages et le traitement des passagers. De plus, les équipes cynophiles ont également été mobilisées.

Au niveau de la cause des causes de l'incendie dans le local d'alimentation de l'aéroport, elles ne sont pas encore connues. "Le diagnostic n'a pas été arrêté, nous n'avons pas encore d'informations sur l'incident, nous savons juste que l'incendie s'est probablement déclaré avant cinq heures du matin", souligne Jean-Paul Noël.

Pour rappel, depuis ce vendredi matin, l'aérogare de Gillot est confrontée à des perturbations : tapis à bagages, banques d'enregistrement, écrans et ordinateurs ne fonctionnant pas, le traitement des passagers s'est fait à l'ancienne, c'est-à-dire de façon manuelle ce matin. Les vols, eux, sont maintenus puisque le volet piste de l'aéroport bénéficie d'une alimentation à part, et n'a pas été touché par la panne.

Ce vendredi matin, le dispositif mis en place pour les arrivées et les enregistrements de passagers s'est plutôt bien passé, assure Jean-Paul Noël, "même si le temps d'attente des voyageurs était plus long".

Les perturbations à l'aéroport de Roland Garros devraient durer encore deux ou trois jours.

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !