Législatives - 1ère circonscription - Vidéo sur YouTube :

Nassimah Dindar porte plainte pour diffamation et Imaz Press pour vol de photos


Publié / Actualisé
Nassimah Dindar, candidate aux élections législatives dans la 1ère circonscription, a porté plainte ce mercredi 30 mai 2012 auprès du procureur de la République pour diffamation et complicité de diffamation contre l'auteur ou les auteurs d'une vidéo qui circule actuellement sur Internet. Nassimah Dindar se dit scandalisée par ce montage qui vise à la faire passer pour une élue raciste. A noter que dans cette vidéo, des photos d'Imaz Press Réunion ont été détournées. Imaz Press Réunion condamne très fermement ces méthodes et se réserve le droit de porter plainte pour vol et détournement de photos à l'encontre du ou des auteurs de cette vidéo.
Nassimah Dindar, candidate aux élections législatives dans la 1ère circonscription, a porté plainte ce mercredi 30 mai 2012 auprès du procureur de la République pour diffamation et complicité de diffamation contre l'auteur ou les auteurs d'une vidéo qui circule actuellement sur Internet. Nassimah Dindar se dit scandalisée par ce montage qui vise à la faire passer pour une élue raciste. A noter que dans cette vidéo, des photos d'Imaz Press Réunion ont été détournées. Imaz Press Réunion condamne très fermement ces méthodes et se réserve le droit de porter plainte pour vol et détournement de photos à l'encontre du ou des auteurs de cette vidéo.
C'est ce mardi 29 mai 2012 qu'une vidéo insinuant que Nassimah Dindar est raciste a été postée sur Youtube sous le pseudonyme "kafindignes974". Une vidéo qui circule sur Internet et qui a aussi été envoyée à des associations locales, telles que Rasine Kaf. Dans cette vidéo, on voit défiler différentes images de Nassimah Dindar, sur un fond sonore de Patrick Sébastien, chantant "Ah si tu pouvais fermer ta gueule". Puis l'on entend la voix de Nassimah Dindar, dont les propos sont sous-titrés, et qui laisse entendre qu'elle tient des propos racistes.

En présence de Michel Lagourgue, son suppléant aux législatives, la présidente du conseil général a tenu à démentir les propos de cette vidéo et dénonce fermement un montage grossier de mots et de sons visant à incriminer sa personne et son engagement politique. Des personnalités lui ont apporté leur soutien pour faire taire ces accusations de racisme, à l'image de Thérèse Baillif, présidente du Cevif (collectif contre l'élimination des violences intrafamiliales), ou Faouzia Vitry, suppléante d'Emmanuel Lemagnen pour les élections législatives dans la 6e circonscription. Par ailleurs, l'association Rasine Kaf a aussi témoigné de son soutien à Nassimah Dindar, et dénonce un "montage grotesque".

Cette vidéo intervient dans un contexte de campagne électorale dont le niveau n'est pas très élevé. La semaine dernière, à Saint-Denis, des tags sexistes et répugnants avaient pris place sur un panneau d'affichage de campagne électorale. Peu avant, les propos de Jean-Marc Gamarus, candidat à la députation dans la 7e circonscription, apostrophant Jean-Yves Langenier en disant "Va dire à ton maître que nous condamnons l'injustice, la division, la cassure, l'exclusion, la guerre fratricide", avait aussi défrayé la chronique. A l'Etang-Salé aussi, les noms d'oiseaux ont fusé.

Si on avait espéré une campagne électorale "propre" en 2012, l'affaire est bel et bien compromise tant les dérapages se multiplient.

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !