Société - Concours de Miss :

"C'est quoi la beauté exactement ?"


Publié / Actualisé
Le concours de Miss Réunion approche à grands pas. Cette année 2012, il aura lieu le vendredi 13 juillet. Et l'événement est toujours aussi médiatique. Depuis quelques jours, les 12 prétendantes au titre de Miss se donnent à voir à la télévision, dans les magazines, et sur internet. L'occasion de s'intéresser un peu plus au phénomène des concours de beauté, qui fleurissent de toutes parts. Ceux qui sont pour affirment que se présenter à ses compétitions et, mieux encore, être élue Miss est "valorisant" pour les jeunes filles et pour la région, le produit ou la marque qu'elles représentent. Ceux qui sont contre estiment que ce type de concours ne sert qu'à vanter la beauté physique au détriment de toutes les autres qualités. Ils le jugent, dès lors, "dégradant pour l'image de la femme" et se demandent: "c'est quoi la beauté exactement ?"
Le concours de Miss Réunion approche à grands pas. Cette année 2012, il aura lieu le vendredi 13 juillet. Et l'événement est toujours aussi médiatique. Depuis quelques jours, les 12 prétendantes au titre de Miss se donnent à voir à la télévision, dans les magazines, et sur internet. L'occasion de s'intéresser un peu plus au phénomène des concours de beauté, qui fleurissent de toutes parts. Ceux qui sont pour affirment que se présenter à ses compétitions et, mieux encore, être élue Miss est "valorisant" pour les jeunes filles et pour la région, le produit ou la marque qu'elles représentent. Ceux qui sont contre estiment que ce type de concours ne sert qu'à vanter la beauté physique au détriment de toutes les autres qualités. Ils le jugent, dès lors, "dégradant pour l'image de la femme" et se demandent: "c'est quoi la beauté exactement ?"
A chaque année, c'est la même scène qui se joue à la télévision. Des défilés en maillot de bain, en tenue traditionnelle, et en robe de mariée, entre autres, voilà à quoi doivent se préparer les prétendantes au titre de Miss Réunion. Pour cela, elles doivent cependant entrer dans des critères de sélection bien définis, tels que l'âge ou la taille. Il faut ainsi avoir entre 18 et 24 ans, et mesurer au minimum 1,70m.

Si ce titre de Miss fait souvent rêver les petites filles, à tel point que les concours de mini-miss ont pris plus d'ampleur ces derniers temps, il exaspère aussi une partie de l'opinion publique et les associations féministes. Les concours de beauté peuvent en effet apparaître dévalorisant, voire dégradant pour l'image de la femme.

"Nous sommes résolument contre ces concours", explique Odette Poncet, pour l'association Femmes Solidaires. "On juge les femmes sur leur beauté, mais c'est quoi la beauté exactement ?", interroge-t-elle. "Pourquoi on ne pourrait pas accepter que chacun est différent, que chacun a sa beauté, a son intelligence ?", demande encore Odette Poncet.

Elle regrette que l'on se serve de ces femmes pour faire passer des valeurs négatives. Comment en effet expliquer à un enfant que ce qui importe c'est la beauté intérieure, alors qu'on organise des concours où l'on désigne, sur des critères esthétiques, qui est la plus belle parmi une dizaine de concurrentes ? De quelle façon juge-t-on que l'une est mieux que l'autre ? Et qui sont ces gens qui se permettent de juger l'apparence ? Autant de questions que se posent ceux qui sont opposés aux concours de miss.

Aziz Patel, responsable du comité de Miss Réunion, se défend face à ses détracteurs : "Le concours de Miss Réunion n'est pas du tout dégradant. Au contraire, c'est valorisant et enrichissant. Les défilés permettent à ces jeunes filles de vaincre leur timidité, de prendre confiance en elle".

Quant à savoir si les récompenses données aux lauréates (bijoux, vêtements voiture) ne sont pas trop excessives pour un simple concours de beauté, Aziz Patel répond : "Non, je ne pense pas, il n'y a rien d'excessif. Les filles font le maximum pour gagner, elles méritent des récompenses. Après, on a des partenaires qui offrent des cadeaux plus prestigieux que d'autres, c'est un bonus. Mais les concurrentes sont avant tout intéressées par le titre de Miss, par le fait de représenter leur île à Miss France, pas par le fait de gagner des cadeaux".

Il assure par ailleurs que le concours n'est pas seulement un concours de beauté. "Ce que nous voulons, c'est quelqu'un qui représente bien La Réunion, qui sait promouvoir son île. Les candidates ont un oral à passer. On les sélectionne sur un ensemble, nous prenons en compte le physique, mais aussi le bagage culturel", souligne Aziz Patel.

Toutefois, si la parole est donnée aux candidates durant une élection de Miss, l'impression que c'est avant tout la beauté physique qui est primée reste forte. "Ce genre d'exhibitions est atroce", déplore Odette Poncet, qui ne comprend pas non plus en quoi gagner un concours de beauté est légitime pour être ambassadrice d'une région.

Elle s'inquiète des dangers que cela peut avoir sur la jeunesse notamment : "Les fillettes s'émerveillent devant un tel spectacle, on leur vend du rêve, la société impose et encourage cela. Le travail d'une association comme la nôtre, c'est de lutter contre ces concours, contre les comparaisons entre les personnes".

Un travail qui semble difficile tant les concours de beauté n'en finissent pas de fleurir. Après les classiques Miss France, Miss Europe et Miss Monde, on voit apparaître de plus en plus de concours de miss, à l'image de Miss Earth ou de Miss Deaf dernièrement. Ils ne plaisent certainement pas à tout le monde, mais il semble bien que le règne des concours de beauté n'est pas près de se terminer...

Samia Omarjee pour
   

2 Commentaire(s)

Pb974, Posté
J'ai une cicatrice horizontale sur le genou cela peut poser un problème lors si on s'inscrit a un concours de beauté ?
Arbitre, Posté
Pour les détracteurs, rassurez-vous, cette année il n'y a que des moches!