Survol de l'île à bord de la compagnie aérienne low cost (actualisé à 14h) :

XL Airways fera Réunion/Marseille/New-York


Publié / Actualisé
L'avion d'XL Airways s'est posé pour la première fois à La Réunion hier vendredi matin 7 décembre à l'aéroport Roland Garros. À l'occasion de son arrivée dans l'île, la compagnie aérienne low-cost a ainsi proposé, ce samedi 8 décembre dans la matinée, à près de 150 marmailles de différentes associations, un survol de l'île à bord de l'un de ses avions. Un véritable baptême de l'air pour la plupart d'entre-eux. Pour les organisateurs, il s'agissait pendant ces 45 minutes de vol de faire plaisir aux enfants, tous issus de milieu social défavorisé. Des journalistes, des agents de voyage mais aussi quelques personnalités étaient également invités. Par ailleurs, lors d'une conférence de presse, Laurent Magnin, président de la compagnie aérienne, a annoncé qu'XL Airways proposera un vol reliant La Réunion à New-York en passant par Marseille à partir de mai 2013. Le tout à partir de 999 euros.
L'avion d'XL Airways s'est posé pour la première fois à La Réunion hier vendredi matin 7 décembre à l'aéroport Roland Garros. À l'occasion de son arrivée dans l'île, la compagnie aérienne low-cost a ainsi proposé, ce samedi 8 décembre dans la matinée, à près de 150 marmailles de différentes associations, un survol de l'île à bord de l'un de ses avions. Un véritable baptême de l'air pour la plupart d'entre-eux. Pour les organisateurs, il s'agissait pendant ces 45 minutes de vol de faire plaisir aux enfants, tous issus de milieu social défavorisé. Des journalistes, des agents de voyage mais aussi quelques personnalités étaient également invités. Par ailleurs, lors d'une conférence de presse, Laurent Magnin, président de la compagnie aérienne, a annoncé qu'XL Airways proposera un vol reliant La Réunion à New-York en passant par Marseille à partir de mai 2013. Le tout à partir de 999 euros.

À l’invitation de la compagnie XL Airways, ils étaient ainsi près de 150 marmailles à participer à ce survol de l’île. Pour la compagnie aérienne, il s'agissait, pendant ces 45 minutes de vol, de faire plaisir aux enfants, tous issus de milieu social défavorisé. Sans se prendre au sérieux, Laurent Magnin, président d’XL Airways, s’est volontiers livré au jeu de prises de photos et n’a pas hésité à faire l’animation.

Par ailleurs, à l’issue d’une conférence qui faisait suite à ce survol de l’île, ce dernier a annoncé qu’XL Airways proposera un vol reliant La Réunion à New-York en passant par Marseille dès le mois de mai. Le tout à partir de 999 euros.

Il a ensuite affirmé que deux semaines avant l’arrivée du premier avion à La Réunion, "la compagnie réalisait un taux de remplissage de ses avions à 60 %". "Ce qui est tout à fait honorable. Si je fais 90 % de taux de remplissage de mes avions, je serais le plus heureux", a-t-il lâché.

Laurent Magnin est également revenu sur la polémique que suscite le prix des billets. En effet, pour qu’une personne puisse bénéficier d’un billet au tarif de 499 euros, son séjour ne doit  pas durer plus de 15 jours. Sinon, elle devra débourser 549 euros. Cette décision avait été prise par l’entreprise, qui s’était basée sur les séjours moyens des touristes, qui n’excède généralement pas les 14 jours. Laurent Magnin reconnaît, toutefois, que "nous ne sommes pas dans ce cas de figure à La Réunion". "C’est pour cela que, nous sommes venus faire une expertise sur place", a-t-il expliqué, avant d’annoncer, une évolution des tarifs à l’unique condition d’un départ de l’île. "Nos billets sont bien vendus à 499 euros. Si l’on veut obtenir un billet à ce prix-là pour le 23 décembre, il fallait l’acheter au moins dix mois à l’avance", a-t-il, par ailleurs, ajouté.

Enfin, le président de XL Airways a noté que la compagnie low cost est la seule à desservir la ville de Marseille puisqu’Air Austral, qui effectuait auparavant 3 à 4 vols par semaine et Corsair, 2 vols, ont, toutes les deux, abandonné les rotations vers la cité phocéenne. "On est passé de 6 vols par semaine à 2. Si l’on arrive pas à remplir nos avions, c’est que l’on est vraiment mauvais", a-t-il conclu.

www.ipreunion.com

   

2 Commentaire(s)

Franck, Posté
Ce n'est pas le prix des billets d'avion qui est chère en fait même si un progrès peut être réalisé par les compagnies. C'est le prix à payer en TAXE D'AEROPORT de Paris et de la Réunion qui est de 360 EUROS !!! soit une très forte proportion du prix total du billet. La responsabilité de la CCIR (et donc de La Réunion et de ses politiques) est donc très importante dans le prix d'un billet.
Pour quelles raisons les autorités locales n'agissent-elles pas sur cette partie dont ils sont complètement responsables pour faire venir plus de touristes et devises mais aussi pour le plus grand bonheur des réunionnais qui vont en métropole.... Merci d'avance à eux de nous écouter....
Bimalt, Posté
j'en suis ravie, la defection d'air austral était désolante, je pense que les marseillais sont, comme moi, rassurés sur leurs futures liaisons avec la métropole.....