Société :

Assurance auto : au nom de l'égalité, les femmes vont payer plus cher


Publié / Actualisé
Depuis le vendredi 21 décembre 2012, il est interdit aux assurances de pratiquer des tarifs préférentiels pour les femmes. Cette remise était accordée aux conductrices car elles sont jugées plus prudentes que les hommes. Les juristes de l'Union européenne ont estimé qu'il s'agissait d'une pratique discriminatoire à l'encontre des hommes. Les tarifs vont donc augmenter pour les femmes
Depuis le vendredi 21 décembre 2012, il est interdit aux assurances de pratiquer des tarifs préférentiels pour les femmes. Cette remise était accordée aux conductrices car elles sont jugées plus prudentes que les hommes. Les juristes de l'Union européenne ont estimé qu'il s'agissait d'une pratique discriminatoire à l'encontre des hommes. Les tarifs vont donc augmenter pour les femmes

"Les assureurs ne peuvent plus pratiquer de différence tarifaire entre les hommes et les femmes, comme c'était jusqu'à présent le cas, notamment en assurance auto. Cette décision de la Cour de justice des communautés européenne, qui ne concerne que les nouveaux contrats, va se traduire dans certains cas par des hausses de tarifs et dans d'autres par des diminutions" indique lefigaro.fr.

Actuellement les conductrices peuvent payer jusqu'à 8 % moins cher leurs primes d'assurance. "L'écart de prix était nettement plus important pour les jeunes conducteurs inexpérimentés: les jeunes hommes étant à l'origine de beaucoup plus d'accidents graves que les jeunes filles, ces dernières payaient en moyenne 20 % de moins que les jeunes conducteurs (avec moins de trois ans d'expérience). Les jeunes conductrices pourraient donc voir leurs cotisations s'envoler de 10 % à 12 %, alors que celles des jeunes hommes pourraient baisser de 5 % à 10 % en moyenne" note lefigaro.fr.

De nombreux assureurs devraient toutefois continuer à différencier les assurés. "Ils vont utiliser d'autres critères discriminants comme la puissance du véhicule assuré et sa couleur par exemple", explique le président de Facts & Figures Cyrille Chartier-Kastler, cité par lefigaro.fr. Les jeunes hommes inexpérimentés conduisant souvent des voitures rouges assez puissantes devraient continuer à payer plus cher leur assurance auto que les jeunes filles.

En matière d'assurance santé, les femmes devraient être gagnantes avec la réforme. Ayant des dépenses de soins plus importantes que les hommes en raison notamment des consultations gynécologiques et d'un meilleur suivi médical, elles payaient jusqu'à présent des cotisations plus élevées (10 % selon Assurland) que les hommes. A l'avenir, leurs cotisations devraient baisser et celles des hommes légèrement augmenter, souligne lefigaro.fr. "Ces changements concernent toutefois peu de personnes, essentiellement les célibataires assurés individuellement" remarque le site d'information en ligne du Figaro.

Les hommes qui ont une espérance de vie inférieure à celle des femmes payaient jusqu'à présent plus cher leurs primes d'assurance prévoyance, en particulier les assurances emprunteur et les assurances décès invalidité. Les hommes touchaient jusqu'à aujourd'hui des rentes viagères dans le cadre d'un contrat d'assurance-vie ou d'assurance-retraite (contrat Madelin, Perp, Perco) plus élevées que les femmes, les assureurs les versant en moyenne moins longtemps qu'aux femmes. "Désormais, les assureurs vont appliquer aux hommes et aux femmes, les tables de mortalité féminine. Les rentes payées aux hommes seront donc inférieures d'environ 10% à celles actuellement reçues", indique une assureur, cité par lefigaro.fr.

   

1 Commentaire(s)

Izno, Posté
Quid des enseignants de la conduite et de la sécurité routière, qui sont sensés avoir une activité de conduite accrue sans pour autant que ce paramètre ne soit pris en compte par les assureurs ...