Santé - Marisol Touraine demande une enquête :

La cigarette électronique dans le collimateur


Publié / Actualisé
Depuis l'interdiction de fumer dans les lieux publics, la cigarette électronique s'impose de plus en plus auprès des accros comme une alternative, prétendument plus saine, à la clope classique. Toutefois, si les e-cigarettes permettent de retrouver la sensation de fumer sans les risques associés aux cigarettes classiques, rien ne prouve pour autant leur non dangerosité. En mai 2011, l'Afssaps (agence française de sécurité sanitaire des produits de santé) recommandait de ne pas en consommer. Ce mardi 5 mars 2013, la ministre de la Santé, Marisol Touraine, a déclaré sur France Info avoir "commandé une enquête", afin que soient évalués les bénéfices et les risques de la cigarette électronique, qui selon elle "pose un certain nombre de questions".
Depuis l'interdiction de fumer dans les lieux publics, la cigarette électronique s'impose de plus en plus auprès des accros comme une alternative, prétendument plus saine, à la clope classique. Toutefois, si les e-cigarettes permettent de retrouver la sensation de fumer sans les risques associés aux cigarettes classiques, rien ne prouve pour autant leur non dangerosité. En mai 2011, l'Afssaps (agence française de sécurité sanitaire des produits de santé) recommandait de ne pas en consommer. Ce mardi 5 mars 2013, la ministre de la Santé, Marisol Touraine, a déclaré sur France Info avoir "commandé une enquête", afin que soient évalués les bénéfices et les risques de la cigarette électronique, qui selon elle "pose un certain nombre de questions".

"J’ai demandé à mes services de me dire très précisément de quel type de produit il s’agit : est-ce qu’on peut considérer que c’est un produit de grande consommation ? Est-ce que c’est un dispositif médical ? Quelles sont les caractéristiques de ce produit ?". C’est ce qu’a déclaré Marisol Touraine, ministre de la Santé, sur les ondes de France Info ce mardi 5 mars.

Elle a ajouté que la cigarette électronique "est consommée par des centaines de milliers de Français" et qu’il fallait "faire preuve de prudence" face à ce produit. Marisol Touraine a ainsi "commandé une enquête" afin que soient évalués les bénéfices et les risques de la cigarette électronique.

Véritable substitut à la cigarette pour certains, pur produit marketing pour d'autres, la cigarette électronique fait débat depuis son apparition sur le marché. Alors qu'aucune analyse scientifique n'a pu démontrer les effets à long terme de l'inhalation des produits qu'elle contient, certains estiment que la cigarette électronique devrait être interdite à la vente.

La e-cigarette se veut être une alternative pour essayer d'arrêter de fumer. Imitant à la perfection une vraie cigarette, ce dispositif électronique ne se fume pas, il se "vapote". A la place du filtre, se trouve une recharge remplie de liquide contenant généralement de la nicotine, des arômes artificiels et parfois du propylène de glycol.

Un problème subsiste cependant : aucune analyse n'a permis de démontrer la non dangerosité de la cigarette électronique. Depuis sa création, les associations de lutte anti-tabac et l'OMS (organisation mondiale) se battent pour faire interdire la cigarette électronique tant que sa nocivité n'a pas été écartée.

Déconseillée par Washington, la cigarette électronique est interdite en Australie, en Uruguay et en Colombie. La commercialisation et les publicités pour les e-cigarettes sont interdites en Argentine. En France, ne disposant pas d'autorisation de mise sur le marché, elles sont interdites à la vente en pharmacie, mais sont disponibles dans des commerces spécialisés et sur Internet.

L'Afssaps (agence française de sécurité sanitaire des produits de santé) – désormais connue sous le nom de l’ANSM (agence nationale de sécurité du médicament) – a elle mis en garde contre le propylène de glycol, "un solvant au pouvoir irritant, qui peut également entraîner des effets neurologiques comparables à l'état d'ébriété tandis que les dérivés terpéniques pourraient avoir une incidence chez les consommateurs présentant des antécédents d'épilepsie".

Mais tout le monde n'est pas d'accord sur cet aspect, à l'image de l'institut national de recherche et de sécurité, de la direction générale de la santé et de la Food and Drug Administration, équivalent américain de l'Afssaps. Aucun cas d'intoxication lié à la présence de ces solvants dans les cigarettes électroniques n'a en effet été rapporté.

La dose de nicotine pose elle aussi problème. Certains échantillons contiendraient deux fois plus de nicotine que les produits de sevrage tabagique, ce qui pourrait "conduire à des effets indésirables graves, en cas d'exposition accidentelle, notamment chez l'enfant", indique l'Afssaps. Toutefois, en l'absence d'études, impossible de connaître la quantité exacte de nicotine dans les e-cigarettes et de prouver quoi que ce soit.

Parce que les avis sont divergents sur la question, la ministre de la Santé a commandé une enquête sur la cigarette électronique. Un rapport devrait être rendu en mai par l’office français de prévention du tabagisme, qui sera chargé de "faire un point sur tout ce qui existe dans la littérature mondiale et rendre un avis d’expert".

   

9 Commentaire(s)

Top Cigarette Electronique, Posté
La cigarette électronique est tout simplement le meilleur moyen d'arrêter de fumer, en prenant soin de sa santé. Alors faut se mettre à jour, et voir la vérité en face. Ce qui dérange aujourd'hui, c'est tout simplement le fait que la cigarette électronique est un problème pour le lobbie du tabac, comme pour nos gouvernement qui perdent de l'argent.
(supprimé pour publicité déguisée - webmaster ipreunion.com)
MyDragOOn, Posté
Au moins maintenant nous sommes fixés!
Malgré le manque d'harmonisation des instances européennes, la cigarette électronique ne semble pas être menacée en France. Juste soumise à quelques restrictions. Cela serait difficilement envisageable de faire marche arrière devant le nombre croissant de boutiques.
Pour un fumeur il est évident qu'il est préférable de vapoter plutôt que de continuer a fumer en sachant qu'il risque de mourir dans 50% des cas de son tabagisme.
http://www.mydragoon.fr
Audreylld5656, Posté
La cigarette électronique, bien que celle-ci devienne de plus en plus utilisée, n'arrête pas d'entraîner la polémique. Cela est quasi exclusivement dût à l'enjeu financier qu'est la e-cigarette. De nombreuses stars comme Nikki Reed ou Arielle Dombasle se sont déjà convertis au vapotage, ce qui remet le sujet au coeur de l'actualité comme par exemple dans ce petit article :
http://www.breizh-e-cig.fr/article-14--les-stars-et-la-cigarette-electronique.html
La ministre de la santé veut la bannir des lieux publics, Altria Group, qui est le fabricant de Marlboro voudrait lancer son modèle...
Il s'agit donc d'un véritable buzz qui se forme autour du thème de la cigarette électronique.
Kelymae, Posté
pour quand le résultat positive sur la cigarette élèctronique ?
Jeanette7, Posté
Oui un peu de retard sur cette article, en particulier aucune source sur des études scientifiques sur la cigarette électronique ne sont cités et pourtant il y en a : http://www.absolut-vapor.com/addiction-tabac/category/etudes/ ...ce sera pour la prochaine fois j'espère...
Piazadora, Posté
Bonjour ! C'est fou comme l'interdiction de quoi que ce soit peut engendrer des antagonismes immédiats et récurrents. Un journaliste rapporte une infos, si elle ne nous plaît pas : A bas le journaliste, les journalistes, le journalisme et associés... Tous des salauds qui veulent nous dire comment agir !
Le monde aurait besoin d'un peu de recul pour faire face, enfin, aux vraies questions, aux vrais débats et aux vrais enjeux. Se faire manipuler est avant tout un acte personnel, il y a toujours un moment où on dit oui, ok, d'accord...
Alors à tous les grincheux, sceptiques et adorateurs de "foutez-nous la paix", juste un conseil : arrêtez de lire l'info, ne communiquez plus vos humeurs nauséabondes, dites vous bien que ce que vous éructerez ne sera repris QUE par des gens de votre série de fabrication : les décérébrés, les nuls, les "qui pensent pas et devraient donc se taire".
Il y aurait moins de Communication mais on y gagnerait en clarté et en échanges constructifs. Merci à ceux qui ne répondront pas à ce message, c'est à eux qu'il est adressé...
Pseudo, depuis son mobile, Posté
Un coup c bon apres c pas bon la clope c mauvais ,vive la clope electronique et puis patapouf v plus non ou alors il y a des risques de fumer de la vapeur le monde est fouuuuuuu surtout ne censure pas mon post car vous les journalistes vous ecrivez comme des pieds et moi aussi mais ce n'est pas une raison pour nous dire ce qu'il faut faire
Mardrala, Posté
Lequel des 2 me tuera?
-Ma cigarette électronique que je vapote avec plaisir sans nuire à mon entourage et qui m'a rendu souffle, goût et odorat...
Ou
-Les 2 paquets de cigarettes bourrées de goudron et autres cochonneries que je fumais quotidiennement en intoxiquant mes proches en même temps.
Sans compter l'odeur nauséabonde qui s'imprégnait de partout...???
Hugtry, Posté
"Imitant à la perfection une vraie cigarette"... Oui oui oui, sortez faire votre boulot de journaliste et vous verrez que vous êtes en retard de 2 ans...C'est marrant comment tous les articles de "presse" sont tous tournés dans le même sens ?! Vous ne trouvez pas ? Je trouve ça troublant...C'est beau le journalisme. (Allez je suis quasi certain que ce commentaire ne sera pas publié ;)