Le président de la République a annoncé un "plan de rattrapage" :

Retraites : les agriculteurs réunionnais attendent François Hollande au tournant


Publié / Actualisé
Le vendredi 2 août 2013, le président de la République annonçait un "plan de rattrapage" des petites retraites des agriculteurs étalé sur trois ans. Une annonce que les exploitants réunionnais espèrent voir se concrétiser rapidement, comme l'a rappelé la FDSEA (fédération départementale des syndicats d'exploitants agricoles) ce jeudi 8 août, interpellant les parlementaires de l'île afin qu'ils suivent de très près ce dossier.
Le vendredi 2 août 2013, le président de la République annonçait un "plan de rattrapage" des petites retraites des agriculteurs étalé sur trois ans. Une annonce que les exploitants réunionnais espèrent voir se concrétiser rapidement, comme l'a rappelé la FDSEA (fédération départementale des syndicats d'exploitants agricoles) ce jeudi 8 août, interpellant les parlementaires de l'île afin qu'ils suivent de très près ce dossier.

"On se félicite de la déclaration de François Hollande, mais il ne faut pas que ça reste une annonce, comme cela avait été le cas avec Jacques Chirac en son temps", souligne Frédéric Vienne, président de la FDSEA. "On se bat pour que nos retraites soient revalorisées, la priorité est que le cas de La Réunion soit traité rapidement", ajoute-t-il.

La revalorisation des petites retraites des agriculteurs faisait partie des promesses du candidat Hollande et les exploitants réunionnais espèrent bien que le président s’y tiendra. Si son "plan de rattrapage" prévoit une pension qui atteindra au moins 75 % du SMIC dans les trois ans, la FDSEA rappelle l’urgence de la situation à La Réunion.

"Sur les 15 000 agriculteurs retraités sur l’île, 7 000 touchent moins de 400 euros par mois. Il y a donc un gros malaise et un gros travail à faire", insiste Frédéric Vienne. Il conclut : "On sera très vigilants sur l’application de cette augmentation."

www.ipreunion.com

   

1 Commentaire(s)

Tarteàlacrème, Posté
C'est curieux on ne parle pas des cotisations retraite qui devraient donc augmenter si on veut des retraites plus élevées.
Moi j'ai bien connu le monde paysan. Pas grand monde ne cotisait. Pas beaucoup de retraite. Juste le minimum vieillesse. Mais pour se plaindre et réclamer, beaucoup de volontaires. C'est ça le grand sport peï.