Forêt de Bélouve (actualisé à 15 heures) :

Crash d'ULM au Piton Mazerin: le pilote et la passagère sont décédés


Publié / Actualisé
Le pilote et la passagère d'un ULM sont décédés dans le crash de leur appareil ce mardi 17 septembre 2013. L'ultra-léger motorisé s'est écrasé dans le secteur du Piton Mazerin, dans la forêt de Bélouve. L'appareil appartenait à la compagnie Félix ULM. Le pilote, Pierre Capdordy, un instructeur stagiaire, avait plusieurs milliers d'heures de vol à son actif. La passagère, une touriste d'une trentaine d'années, était originaire de Paris, selon Radio Festival. Une enquête a été ouverte pour déterminer les conditions exactes qui ont conduit au crash
Le pilote et la passagère d'un ULM sont décédés dans le crash de leur appareil ce mardi 17 septembre 2013. L'ultra-léger motorisé s'est écrasé dans le secteur du Piton Mazerin, dans la forêt de Bélouve. L'appareil appartenait à la compagnie Félix ULM. Le pilote, Pierre Capdordy, un instructeur stagiaire, avait plusieurs milliers d'heures de vol à son actif. La passagère, une touriste d'une trentaine d'années, était originaire de Paris, selon Radio Festival. Une enquête a été ouverte pour déterminer les conditions exactes qui ont conduit au crash

Ce mardi matin vers 7 heures 30, deux ULM ont décollé de Cambaie (Saint-Paul). À bord de l’un d'eau, une touriste, originaire de Paris, et de l’autre, son mari, selon Radio Festival. Si un premier appareil a pu regagner la base de la compagnie Félix ULM, la communication radio a été perdue avec le second vers 7 heures 50. L’ultra-léger motorisé se trouvait alors dans le secteur du Piton Mazerin, dans la forêt de Bélouve. Inquiet, Gérard Breysse, directeur de Félix ULM, alerte les secours.

Le plan SATER (sauvetage aéro-terrestre) est donc immédiatement activé et une reconnaissance aérienne effectuée par la section aérienne de la gendarmerie. "Le plafond nuageux n'ayant toutefois pas permis la localisation de l'ULM par voie aérienne, une reconnaissance terrestre a été engagée par le PGHM (peloton de gendarmerie de haute montagne). C'est ce qui a "permis de découvrir l'appareil accidenté", indique la préfecture.

Des opérations de secours ont été engagées rapidement. Mais les deux personnes sont décédés. Choqué par le drame, le compagnon de la passagère a été transporté à l'hôpital Gabriel Martin de Saint-Paul.

Selon les indications de la compagnie Félix ULM, le pilote, Pierre Capdordy, était instructeur stagiaire et avait plusieurs milliers d'heures de vol à son actif. Le Saint-Paulois, un ancien mécanicien d'Air Austral, était père de deux enfants, indique Radio Festival.

Rappelons que le 10 août dernier au matin, un ULM s'était écrasé au pied du piton Rouge sur le site de la Glacière dans le massif du Maïdo, avec deux personnes à son bord. Il n'y avait pas eu de victimes.

www.ipreunion.com

 

   

2 Commentaire(s)

Triste tropique, Posté
Très sincères condoléances aux deux familles
Goulapia, Posté
Repose en paix camarade.Toi qui la semaine dernière encore me faisais part que tes horaires de travail des vaccations du matin t'empéchaient de voler.Hier encore tu faisais partie de l'équipe.Je n'arrive pas à croire que tu sois parti, emporté par ta passion.Bon marcheur tu préparais déjà la "diagonale des fous et t'étais même inscrit dans l'équipe de Air Austral.Collègue volontaire et dynamique, passionné par son métier, tu laisseras dans ma mémoire de bons souvenirs d'un être cultivé, réfléchi et doté d'une sagesse mûrie par tes années passées sur cette planète.Toutes mes condoléances à ta famille qui se trouve maintemant amputée d'un mari et père affectueux.