Étude de l'institut national de prévention et d'éducation pour la santé :

Les Réunionnais boivent et fument moins qu'en métropole


Publié / Actualisé
L'Inpes (institut national de prévention et d'éducation pour la santé) a publié ce jeudi 7 novembre 2013 l'atlas des usages de substances psychoactives des Français, dressant une cartographie et une analyse des modes de consommation régionaux de tabac, d'alcool et de drogues illicites, conçu à partir des données issues de son Baromètre santé 2010. Si on boit plus dans l'Ouest de la France et qu'on fume davantage dans le Sud, il en ressort, - selon une brève mise en perspective des données dans les départements d'outre-mer (DOM) -, selon l'institut, que la cigarette touche moins les Réunionnais et que ces derniers consommeraient moins d'alcool, bien que le "produit pose le plus de problème".
L'Inpes (institut national de prévention et d'éducation pour la santé) a publié ce jeudi 7 novembre 2013 l'atlas des usages de substances psychoactives des Français, dressant une cartographie et une analyse des modes de consommation régionaux de tabac, d'alcool et de drogues illicites, conçu à partir des données issues de son Baromètre santé 2010. Si on boit plus dans l'Ouest de la France et qu'on fume davantage dans le Sud, il en ressort, - selon une brève mise en perspective des données dans les départements d'outre-mer (DOM) -, selon l'institut, que la cigarette touche moins les Réunionnais et que ces derniers consommeraient moins d'alcool, bien que le "produit pose le plus de problème".

Ainsi, dans cet atlas, l’Inpes constate qu’à La Réunion, comme dans les autres DOM, les indicateurs d’alcoolisation régulière ou ponctuelle chez les adolescents "se situent à des niveaux très inférieurs à ceux de la métropole". Toutefois, les jeunes Réunionnais sont plus précoces. À 13 ans, 31% des jeunes déclarent avoir déjà été ivres contre 16% en métropole.

En population adulte, l’alcool est sans doute le produit qui pose le plus de problème, la Martinique et La Réunion semblant particulièrement touchées, précise l’institut.

Concernant le tabac, notre île en consomme moins. En effet, 20% des Réunionnais sont fumeurs contre 29% des métropolitains.

À noter qu’au niveau nation, l’Inpes observe, sur la période 2005-2010, une diminution de la consommation régulière d’alcool, une stabilité de l’usage de cannabis, mais une progression du tabagisme, dans le Languedoc-Roussillon, Provence-Alpes-Côte d’Azur et l’Aquitaine, ainsi que des ivresses alcooliques. Sont particulièrement concernés la Bretagne, les Pays-de-la-Loire, les Midi-Pyrénées et le Languedoc-Roussillon.

 

 

   

Mots clés :

    Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !