Santé publique :

Cigarette électronique: une organisation contre la tuberculose pointe ses dangers


Publié / Actualisé
Substitut à la cigarette pour certains, pur produit marketing pour d'autres, la cigarette électronique fait débat depuis son apparition sur le marché, associations de lutte anti-tabac et l'OMS (organisation mondiale de la santé) se battant pour la faire interdire tant que sa nocivité n'a pas été écartée. Lors de sa 44e conférence mondiale sur la santé respiratoire organisée à Paris début novembre, l'Union internationale contre la tuberculose et les maladies respiratoires a à son tour pris position contre le produit et a pointé ses dangers. Elle appelle à une régulation de la cigarette électronique "dans les plus brefs délais", estimant qu'elle représente notamment un risque pour la santé des adolescents.
Substitut à la cigarette pour certains, pur produit marketing pour d'autres, la cigarette électronique fait débat depuis son apparition sur le marché, associations de lutte anti-tabac et l'OMS (organisation mondiale de la santé) se battant pour la faire interdire tant que sa nocivité n'a pas été écartée. Lors de sa 44e conférence mondiale sur la santé respiratoire organisée à Paris début novembre, l'Union internationale contre la tuberculose et les maladies respiratoires a à son tour pris position contre le produit et a pointé ses dangers. Elle appelle à une régulation de la cigarette électronique "dans les plus brefs délais", estimant qu'elle représente notamment un risque pour la santé des adolescents.

La e-cigarette se veut être une alternative pour essayer d'arrêter de fumer. Imitant à la perfection une vraie cigarette, ce dispositif électronique ne se fume pas, il se "vapote". A la place du filtre, se trouve une recharge remplie de liquide contenant généralement de la nicotine, des arômes artificiels et parfois du propylène de glycol. Mais pour l'Union internationale contre la tuberculose et les maladies respiratoires, dans un communiqué repris par LeParisien.fr, "aucune étude scientifique n'a démontré l'absence de nocivité de ces produits".

L'organisation s'alarme particulièrement sur les effets de la consommation de l'e-cigarette chez les adolescents, et justifie "l'impact négatif potentiel de la nicotine sur le développement" de leur cerveau" ainsi que "sur le risque de dépendance à la nicotine pour des jeunes qui ne sont pas encore dépendants au tabac".

L'Union internationale contre la tuberculose et les maladies respiratoires soutient donc fermement, selon LeParisien.fr, une stricte régulation du produit "dans les plus brefs délais", au niveau de la fabrication, du marketing et de la vente. Elle plaide pour que les cigarettes électroniques entrent dans la catégorie des médicaments et réclame l'interdiction de sa publicité, de sa vente aux mineurs et de son utilisation dans les lieux publics.

L'organisation demande, par ailleurs, l'affichage du détail de la composition des liquides et des étiquettes de mise en garde.

Rappelons que dans une note publiée en juillet dernier, l'OMS avait estimé que rien ne prouve que les cigarettes électroniques ne sont pas nocives, même si "les risques potentiels sur la santé des utilisateurs demeurent indéterminés". En France, l'Afssaps (agence française de sécurité sanitaire des produits de santé) – aujourd'hui l’ANSM (agence nationale de sécurité du médicament) – a elle mis en garde contre le propylène de glycol, "un solvant au pouvoir irritant, qui peut également entraîner des effets neurologiques comparables à l'état d'ébriété tandis que les dérivés terpéniques pourraient avoir une incidence chez les consommateurs présentant des antécédents d'épilepsie". À noter que les députés français ont également voté le 27 juin une loi interdisant la vente de cigarette électronique aux mineurs. Le gouvernement voudrait maintenant bannir la cigarette électronique des lieux publics et des publicités.

   

11 Commentaire(s)

Mamamiaaa, Posté
pourquoi ?? envoyer un commentaire sur la cigarette comme je l'ai fait ; alors qu'il na pas été retenu .
Harriette, Posté
Je ne nie pas que la cigarette électronique peut être dangereuse pour la santé mais on peut affirmer que c'est moins nocive par rapport aux cigarettes classiques. Ce qui fait que l'e-cigarette est moins nocive c'est que l'e-liquide qui sert de recharge ne contient pas forcément de la nicotine. Procurer votre e-liquide avec ou sans nicotine sur http://frenchsmoke.fr/17-e-liquide-liqua
Sergentjacques, Posté
L'etat est aussi responsable,il gagne 1 argent fou avec les drogués de la tige de 8mm
Dutoux, Posté
Tous cela c'est de l'arnaque,ca ne vaut pas un bon paquet de gitane sans filtre
Jérôme, Posté
Pour le moment il est inconcevable de considérer la cigarette electronique comme inoffensive. Ceux qui véhiculent ce messages essayent de faire du mareting pur ! Nous n'avons encore pas assez de recule sur les effets de la ecig sur le long terme. Même si des études apparaissent au fur et à mesure que le temps passe. Une étude sur l'impact de la ecig sur les vapoteurs vient d'être financé par le gouvernement américain http://www.ecig-arrete.fr/blog/avis-tests-et-temoignages/25-10-2013-236003-subvention-cigarette-electronique.html . Ce genre d'initiatives doivent être multipliée afin de statuer définitivement sur la cigarette electronique qui our le moment est la meilleur alternative à la cigarette
Wilhelm, Posté
Tout est danger,à part respirer en haut de l'everest dans un air complétement dépollué,mais il faut choisir un moindre mal et depuis un bon moment les quelques études parues prêchent toutes en faveur de l'ecigarette qui est moins nocive.Evidemment l'idéal est de rien inhaler ni propylene glycol,ni goudron http://www.my-cigarette-electronique.com
Manu06, Posté
ha ces lobbying ! l'industrie pharmaceutique n'a pas réussi a s'approprier le marché via le parlement européen qui a voté fortement pour une législation en faveur d'une vape libre ! un produit de consommation ! PAS un médicament ! du coup les petites main s'affolent ! j'ai arrêté de fumer sans votre aide ! laissez moi vaper en paix je ne vous ai rien demandé !
Jean, Posté
Bannissons la cigarette classique on SAIT qu'elle tue! mais non, elle continue sont long chemin dans les doigts des jeunes ( mêmes mineurs! ) jusqu'au cerceuil de ceux-ci...
Pépère, Posté
Ce sont surtout les lobbies cigarettiers et les lobbies pharmaceutiques qui œuvrent dans l'ombre à grands coup de pots de vins de millions de dollars pour récupérer la manne des utilisateurs de vapoteurs (je ne dis pas cigarette électronique, la cigarette étant un produit contenant du tabac, or ces appareils n'ont pas de tabac). Tant que le pognon régulera le monde, il en sera ainsi.
Fabrice, Posté
Par rapport à la cigarette qui fait 70000 morts par an en France, je ne pense pas qu'il s'agisse là d'une menace comparable.
Le rapport remis à la ministre à la rentré est assez clair sur le sujet : http://www.mydragoon.fr/blog/que-preconise-le-rapport-sur-la-cigarette-electroniquedecryptage-du-rapport-remis-a-la-ministre-marisol-touraine/
La cigarette électronique est un produit qui s'adresse aux fumeurs, et il est important de dissuader jeunes et moins jeunes de commencer s'ils n'ont jamais été fumeur.
Nous n'avons pas de recul sur ce produit mais nous connaissons parfaitement les ravages et le coût de la cigarette conventionnelle.
Nadacag, Posté
Pour tout savoir sur la cigarette électronique, lire également http://www.alacigaretteelectronique.fr/e-cigarette-e-liquide/15-la-faq-de-la-cigarette-electronique