Les gérants ont annoncé une grève "illimitée" à partir de jeudi :

Ruée sur le carburant, 60 à 70 % des stations en rupture de stock


Publié / Actualisé
Depuis l'annonce de la prochaine grève des stations-service, ce mardi soir, les automobilistes de La Réunion affluent en masse pour faire le plein de carburant. Ce mercredi 29 janvier 2014, c'est une véritable ruée que l'on observe dans de nombreuses stations de l'île, les files de voitures se multipliant, débordant sur les voies, provoquant des embouteillages. Et d'après Goulamraza Akbaraly, secrétaire du Syndicat réunionnais des exploitants des stations service (SRESS), cité par l'AFP, "60 à 70 % des stations-service étaient déjà en rupture totale de carburant ou de gazole en début d'après-midi". Après l'échec des négociations sur l'application du décret Lurel - visant à réguler les prix des carburants dans les DOM -, les gérants de stations ont décidé de protester en fermant leurs établissements à partir de ce jeudi matin 30 janvier. Une grève susceptible de durer plusieurs jours.
Depuis l'annonce de la prochaine grève des stations-service, ce mardi soir, les automobilistes de La Réunion affluent en masse pour faire le plein de carburant. Ce mercredi 29 janvier 2014, c'est une véritable ruée que l'on observe dans de nombreuses stations de l'île, les files de voitures se multipliant, débordant sur les voies, provoquant des embouteillages. Et d'après Goulamraza Akbaraly, secrétaire du Syndicat réunionnais des exploitants des stations service (SRESS), cité par l'AFP, "60 à 70 % des stations-service étaient déjà en rupture totale de carburant ou de gazole en début d'après-midi". Après l'échec des négociations sur l'application du décret Lurel - visant à réguler les prix des carburants dans les DOM -, les gérants de stations ont décidé de protester en fermant leurs établissements à partir de ce jeudi matin 30 janvier. Une grève susceptible de durer plusieurs jours.

Ce mardi 28 janvier, les négociations entre les acteurs de la filière carburant dans les DOM et le gouvernement n'ont pas abouti. Au contraire, elles ont provoqué la colère des gérants de stations-service qui ont quitté précipitamment la réunion, dénonçant l'attitude du gouvernement à leur égard. C’est toujours le fameux décret Lurel visant à réguler les prix des carburants dans les DOM qui est en cause. Ou plutôt son mode d’application, le gouvernement étant toujours décidé à la faire entrer en vigueur le 1er février, les gérants réclamant eux un calendrier de négociations.

www.ipreunion.com

   

Mots clés :

    1 Commentaire(s)

    Zoizo Yab, Posté
    Juste avant une révision des prix des carburants à la baisse ? Pardonnez mon incrédulité.