Plis électoraux, prime ultramarine, conditions de travail... :

Préavis de grèves en cascade à La Poste


Publié / Actualisé
Trois préavis de grèves viennent d'être déposés par trois syndicats à La Poste, pour plusieurs motifs. La CFDT S3C et la CGTR-PTT ont déposé chacune un préavis pour le jeudi 13 mars, sur la question de la prime ultramarine et les conditions de travail, mais aussi sur la question de la distribution des plis électoraux suivant là un mouvement d'ampleur national. Sur ce même sujet, le syndicat Sud-PTT a lui aussi déposé un préavis de grève illimité, mais pour la date du lundi 17 mars...
Trois préavis de grèves viennent d'être déposés par trois syndicats à La Poste, pour plusieurs motifs. La CFDT S3C et la CGTR-PTT ont déposé chacune un préavis pour le jeudi 13 mars, sur la question de la prime ultramarine et les conditions de travail, mais aussi sur la question de la distribution des plis électoraux suivant là un mouvement d'ampleur national. Sur ce même sujet, le syndicat Sud-PTT a lui aussi déposé un préavis de grève illimité, mais pour la date du lundi 17 mars...

À La Poste de La Réunion, tous les syndicats ne sont pas vraiment sur la même longueur d’onde. Tous sont d’accord pour lancer des mouvements de grève dans les jours à venir, mais les revendications sont multiples et la date choisie semble poser problème.

La CFDT S3C (communication, conseil, culture) a déposé un préavis de grève illimité pour le jeudi 13 mars. Le premier motif concerne la prime ultramarine. "La Poste nous propose une augmentation de 1,89 euro, on veut faire comprendre à la direction nationale que l’on ne peut pas se contenter de ça vu le coût de la vie à La Réunion", explique le secrétaire général Johan Smith.

Parmi les autres revendications, la CFDT pointe également les "réorganisations" qui "entraînent une détérioration des conditions de travail", un sujet sur lequel la rejoint la CGTR-PTT qui a de son côté déposé un préavis de grève de 24 heures, également pour le 13 mars, date d’un mouvement national sur les salaires, mais aussi sur la question des plis électoraux.

C’est sur sujet que porte quelques dissensions avec leurs collègues de Sud-PTT. "De notre côté, nous avons lancé un préavis de grève illimité pour le lundi 17 mars pour le paiement des plis électoraux", annonce ainsi Johny Michel, délégué régional de Solidaires, dont fait partie Sud-PTT. "Nous avons voulu que toutes les organisations se battent ensemble, mais personne n’a voulu partir avec nous", regrette-t-il. Selon lui, "c’est l’année des élections professionnelles et certains ne cherchent pas défendre vraiment les salariés".

Pourtant, tous dénoncent la même chose, le fait que "La Poste inclut cette année les plis électoraux dans la charge de travail du facteur, ce qui n’était pas le cas pour les autres élections", explique Johny Michel. "Les plis seront reçus dans les bureaux les 14 et 15 mars pour une distribution le lundi 17 mars. C’est pourquoi nous voulons lancer la grève ce jour-là, pour toucher vraiment la distribution", poursuit-il.

"Le 17 mars, ce sera trop tard", estime de son côté Johan Smith. "Il est plus stratégique de déposer un préavis pour le 13 mars, juste avant l’arrivée des plis dans les bureaux", souligne le responsable de la CFDT qui ne désespère pas que tous parviennent à se mettre d'accord.

Quoi qu’il en soit, la distribution du courrier et des plis électoraux pourrait bien être perturbée dans les jours à venir.

www.ipreunion.com

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !