Drapeau rouge à l'Ermitage, orange sur les autres plages de St-Paul (actualisé à 17h45) :

Poissons morts dans l'Ouest : l'eau conforme à la baignade, l'origine toujours inconnue


Publié / Actualisé
D'après les premiers résultats des analyses parvenus ce mardi 18 mars 2014 en fin de matinée, la mairie de Saint-Paul indique que l'eau est conforme à la baignade dans le lagon de l'Ermitage et de la Saline, où des centaines de poissons ont été retrouvés morts ces jours derniers. Le drapeau rouge restera hissé dans l'attente des résultats définitifs à "l'Ermitage Village, face au camping, en raison de la forte présence des poissons morts dans la zone de baignade", explique la mairie. Toutefois, l'origine de cette surmortalité demeure inconnue, comme l'indique la préfecture : "À l'heure actuelle, aucune cause ne peut être déterminée avec certitude", souligne-t-elle.
D'après les premiers résultats des analyses parvenus ce mardi 18 mars 2014 en fin de matinée, la mairie de Saint-Paul indique que l'eau est conforme à la baignade dans le lagon de l'Ermitage et de la Saline, où des centaines de poissons ont été retrouvés morts ces jours derniers. Le drapeau rouge restera hissé dans l'attente des résultats définitifs à "l'Ermitage Village, face au camping, en raison de la forte présence des poissons morts dans la zone de baignade", explique la mairie. Toutefois, l'origine de cette surmortalité demeure inconnue, comme l'indique la préfecture : "À l'heure actuelle, aucune cause ne peut être déterminée avec certitude", souligne-t-elle.

Le drapeau orange est hissé à la Saline-les-Bains et à l'Ermitage Passe, "afin de sensibiliser le public sur la présence éventuelle de poissons morts" poursuit le communiqué de la commune saint-pauloise. Flamme orange également aux Roches Noires et à Boucan Canot en raison de la forte houle. À noter que la baignade est également interdite à la plage de la "citerne 46" de Saint-Leu, mais demeure autorisée dans le lagon au centre-ville.

"Les résultats des analyses effectuées sur les plages de Saint-Paul sont conformes et ont permis au maire de la commune de lever l’interdiction sur une partie des plages contrôlées. Le résultat des analyses réalisées ce jour par la commune de Saint-Leu sera connu en fin de semaine", a confirmé la préfecture ce mardi en fin d'après-midi, ajoutant que "l’ARS a par ailleurs opéré des prélèvements sur l’ensemble des lieux de baignade autorisés dont les résultats seront également communiqués".

Il reste désormais à déterminer l’origine de la mort de centaines de poissons depuis plusieurs jours. De nombreux cadavres d'animaux ont en effet été observés dans le lagon, mais également plus au large, notamment en face de la plage des Roches Noires. Hausse de la température de l’eau ? Manque d’oxygène ? Pollution chimique ? Dégazage d’un tanker ? Prolifération bactérienne ? Si cette dernière hypothèse semblait la plus probable au départ, plusieurs pistes ont été évoquées depuis deux jours. Mais "à l’heure actuelle, aucune cause ne peut être déterminée avec certitude", indique la préfecture.

Cette dernière n’a pas relevé de cas d’intoxication humaine, mais recommande ne pas toucher à mains nues les poissons affaiblis ou morts et de ne pas les consommer ; et de cuire longuement les poissons vivants pêchés le long des plages du littoral ouest.

www.ipreunion.com

   

1 Commentaire(s)

[email protected], Posté
j 'attends avec impatience les résultats , je dois venir à la saline début avril