Jean-Paul Virapoullé évoque l'avenir de son île et de la France :

"Nous qui avons construit La Réunion, on ne comprend plus ce qui se passe"


Publié / Actualisé
Jean-Paul Virapoullé a mal à sa France. Et à sa Réunion. À l'heure des remaniements à la tête de l'État, l'ancien député et sénateur dont tous les Saint-Andréens connaissent la couleur du pyjama s'est confié sur sa vision de l'avenir de son île et de son pays. Il porte un jugement sévère sur le gouvernement et sans concession sur la relève politique locale. "Nous qui avons construit La Réunion, on ne comprend plus ce qui se passe...", avoue celui qui, à 70 ans, est revenu sur le devant de la scène à l'occasion des récentes élections municipales.
Jean-Paul Virapoullé a mal à sa France. Et à sa Réunion. À l'heure des remaniements à la tête de l'État, l'ancien député et sénateur dont tous les Saint-Andréens connaissent la couleur du pyjama s'est confié sur sa vision de l'avenir de son île et de son pays. Il porte un jugement sévère sur le gouvernement et sans concession sur la relève politique locale. "Nous qui avons construit La Réunion, on ne comprend plus ce qui se passe...", avoue celui qui, à 70 ans, est revenu sur le devant de la scène à l'occasion des récentes élections municipales.

Que pensez-vous du projet de suppression des conseils départementaux annoncé par Manuel Valls ce mardi ?

"Tout d’abord, la gauche est mal placée pour parler de ce mille-feuilles administratif, puisque c’est elle qui l’a créé. C’est la décentralisation de 1982 qui a créé les régions, puis c’est Chevènement qui a fait les EPCI (établissements publics de coopération intercommunale, ndlr) et c’est Jospin qui a failli créer deux départements qui auraient ruiné La Réunion. Deuxièmement, Valls n’aura plus de pouvoir en 2021 alors comment peut-il programmer une telle réforme en 2014 ? Enfin c’est une réforme mort-née car on voit déjà que des présidents de collectivité en métropole ne sont pas d’accord pour des raisons d’identité locale."

Mais n’est-ce pas nécessaire pour réaliser des économies ?

"Cela ne correspond pas du tout aux besoins financiers du pays. À La Réunion, on aura 50 conseillers généraux de moins, ce qui représente 500 000 euros d’économie, mais on ne réduira pas le budget du conseil général. C’est une réformette qui n’aura pas de conséquences. C’est comme si on vous donnait une aspirine alors que vous souffrez du cancer. "

"On va droit dans le mur"

Cela mettrait un terme au serpent de mer de l’assemblée unique à La Réunion...

"Vous savez, j’ai 70 ans et depuis 1982 un coup c’est oui, un coup c’est non... Ce sont des actes politiciens qui n’ont aucune cohérence idéologique."

Au-delà de cette question, quel sentiment vous a laissé le discours de politique générale du nouveau Premier ministre ?

"Tout son discours, c’est zéro ! Valls, c’est Ayrault avec du talent oratoire en plus. Je le mets au défi de réussir à économiser 50 milliards d’euros. S’il le fait, il deviendra un héros. Mais là, le plan compétitivité-emploi est mort-né, le CICE (crédit d’impôt pour la compétitivité et l’emploi) est mort-né... On va droit dans le mur. Je suis écœuré de voir un pays qui a eu des génies comme Victor Hugo dirigé par une bande de bobos-zozos."

Quelles seraient les réformes à engager selon vous ?

"La vraie réforme, c’est celle de l’euro trop fort et de l’Europe trop libérale. Cette Europe avec un mark – je dis bien mark, pas euro – trop fort pour préserver notre modèle social. Merkel est en train de coloniser l’Est de l’Europe comme Poutine a colonisé l’Ukraine. Depuis les chevaliers teutoniques, les Allemands ont toujours été un peuple conquérant. Aujourd’hui, on a une occupation monétaire à la place d’une occupation militaire, une occupation économique à la place d’une occupation géographique."

"Si la droite était au pouvoir, ce serait pareil"

Faudrait-il remettre en question l’Union européenne ?

"L’Europe est faite sans les peuples, il faut revoir l’euro et revoir la construction européenne. Au gouvernement, il n’y en a qu’un qui a compris ça, c’est Montebourg. Mais il est minoritaire. Hollande, c’est Sarkozy à l’eau de rose. Il va dans la même ligne, il n’y a pas un fil qui sépare les deux. D’ailleurs, si la droite était au pouvoir, ce serait pareil. Le seul véritable homme d’État, c’est Juppé. Mais ce qu’il faudrait, c’est aller à Colombey pour cloner le général De Gaulle !"

Allez-vous vous impliquer dans les prochaines élections européennes ?

"Personnellement je ne peux pas trop m’impliquer car je suis à la tête d’une commune importante. Mais je pense que Younouss Omarjee n’est pas un mauvais député. Ce qu’il fait va dans le bon sens."

Avec votre élection à Saint-André et quelques autres, ces municipales ont été marquées par le retour des "anciens". Comment l’analysez-vous ?

"J’ai 70 ans, mais je vis ce que je dis. J’ai le sentiment qu’aujourd’hui les gens en ont marre de la communication. J’ai plein de défauts, mais je vais jusqu’au bout de ce que je dis. C’est peut-être la différence avec les élus qui sont en permanence dans la communication..."

"Ne pas avoir de classe politique, c'est un échec"

Est-ce aussi le signe d’un manque de relève du personnel politique local ?

"Oui, le renouvellement n’a pas fonctionné. Il y a quelques années, les gens ont voté pour des jeunes et ils se sont aperçus que c’étaient des canards boiteux. Regardez dans quel état est la Région... Son président est en train de faire le tour de l’île pour trouver des galets pour faire sa route. Il a lancé un chantier de 3 milliards d’euros et on n’a pas les matériaux..."

Qui voyez-vous pour jouer un rôle important dans les années à venir à La Réunion ?

"Je vois Nassimah Dindar sur le plan social, et peut-être Thierry Robert sur le plan politique, même s’il manque encore d’expérience. Mais pour nous qui avons construit La Réunion, on ne comprend plus ce qui se passe... Tout le monde est dans la communication. Avoir fait autant de collèges et de lycées et ne pas avoir de classe politique, c’est un échec."

www.ipreunion.com

   

13 Commentaire(s)

Tectec, Posté
"On va droit dans le mur" c'est ce que nous rabâche Vergès depuis quelques décennies et à voir comment par ailleurs Monsieur le Maire traîne la droite dans la moukate, faut croire que les vieux radotent tous de la même façon : "Les jeunes sont nuls et c'était mieux avant". Non c'était pire!
Jj, Posté
M.Virapoullé vous avez mille fois raison
Rien de pire pour pays que l'asservissement de sa jeunesse...
Au plaisir de vous rencontrer...
Alain, Posté
Quand on voit comment était st andré après 30 ans de VIRAPOULLE (sale, écoles délabrées, pas de trottoirs, pas de crèches, ruelles sordides, immeubles déclassés...) on n'a vraiment pas envie de lui confier les clés de la Région.
Geronimo, Posté
Je regrette le politique
Mano, Posté
Moi je dis plutôt de baisser les prix des produits , et de cree des emplois locaux
On n'a la capacité de produire plein de chose chez nous alor qu'on importe de tout et de rien
Sa fera notre propre economie , avec tout ces technologies on est entrain de perdre nos culture, nos traditions .
En etant plus productifs on demendera moin a letat
Pffffffffffffffff!!!!!!, Posté
Vous critiquez le jeunisme mais pourquoi n'abordez-vous la responsabilité des "dinosaures" dans les difficultés auxquelles nous devons faire face aujourd'hui? Pourquoi ne pas assumer votre part de responsabilité dans les difficultés rencontrées (laissées volontairement) par ces fameux acteurs du jeunisme pour remettre un peu de cohérence dans le désordre social auquel vous avez contribué? Avec 100€, vous mangez combien de jours vous?
Et c'est votre "vieillisme" qui vous fait autant tenir au pouvoir que cela?
Notre société a besoin de personnes intelligentes et pragmatiques avec une seule ligne de conduite : celle des élévations morales, sociales et économiques de notre population réunionnaise.
Vous avez déjà essayé, réussi sur certains points et échoué sur tant d'autres... Acceptez-le et proposez d'ailleurs qu'il y ait un âge à l'exercice du mandat de maire et autres fonctions politiques. La politique ne doit pas être le principal loisir occupationnel des retraités. Vous pouvez, par contre, faire profiter aux plus jeunes de vos expériences en la matière et les guider sur des chemins d'amélioration de vos erreurs et de d'entérinement de vos réussites. A votre âge (puisque vous aimez tant débattre sur ce sujet), vous devriez faire preuve de plus de sagesse. Mais rien qu'en citant Nassimah Dindar comme modèle sur le plan social et Thierry Robert comme modèle sur sur le plan politique, je constate bien que la sagesse ne vous frôle pas encore.
Roland06, Posté
J'ai travaillé avec Mr Virapoulle 6 années et du concret et des réussites pour la jeunesse et l'emploi ont été réalisé avec fierté et joie alors bon retour et écoutons malgre tout les anciens qui ont raté leur releve ...
RITO, Posté
Monsieur le maire,

durant votre campagne voua avez dit "si il faut donner 100€ pour manger je donne"!!!

Votre politique ne vole pas très haut! Il est évident qu'on ne laisse pas quelqu'un mourir de fin, cependant il serait plus judicieux permettre aux entreprises de se développer, ainsi créer de l'emploi, comme ça au lieu de donner à manger la personne pourra se nourrir et nourrir toute sa famille!
Le citoyen lambda, Posté
Tres fort pour critiqué ce Vieux monsieur, mais bon......il a qu'a faire mieux puisqu'il est de retour au POUVOIR !
Rr, Posté
Monsieur Virapoullé, il semble que vous soyez au bord de la dépression, je ne peux que vous inciter à rencontrer un psy.
Vel, Posté
Pyjama percé ne Montebourg plus rien. A ce rythme vous risquez de prendre une carte au Front de Gauche voire au NPA. Merci tout de même pour cette auto-crtique (de droite) si rare de nos jours.
En ce qui concerne le grand Charles, nous nous contenterons des reliques de Saint-André.
Bien à vous.
Jj, Posté
M.Virapoullé vous avez mille fois raison
Rien de pire pour pays que l'asservissement de sa jeunesse...
Au plaisir de vous rencontrer...
Dan run, Posté
Jean-Paul Virapoullé s'est exprimé , il donne sa vision mais sur qq points je ne suis pas d'accord

- " c'est aller à Colombey pour cloner le général De Gaulle !" et ça va changer quoi , le passé est le passé , la politique du grand papa est fini !

- "Je vois Nassimah Dindar sur le plan social " ou lé le seul à voir cette élue pour jouer un rôle important
- " peut-être Thierry Robert sur le plan politique " ou lé le seul à croire , cet élu lassera bientôt sa manière de faire de la politique , Thierry Robert brasse beaucoup d'air dans ces propos

J. Paul reste à St André en préparant la relève out garçon pour le reste on est assez grand ...
Un grand besoin du renouvellement de la classe politique , l'âge n'a rien avoir nu rassure a ou