La maire de la Possession a annoncé un déficit de 10 millions d'euros :

Pour la majorité sortante, Vanessa Miranville a oublié sa calculette


Publié / Actualisé
Samedi dernier, lors du conseil municipal, Vanessa Miranville a tiré la sonnette d'alarme pour les finances de la Possession. Selon la nouvelle maire, la commune accuse un déficit de 10 millions d'euros. "Une pure invention", dixit Jean-Hugues Savigny. S'appuyant sur de nombreux documents, l'ancien adjoint aux finances de Roland Robert a organisé ce jeudi 17 avril 2014 avec Patrice Lauriol une conférence de presse pour livrer leurs calculs. Les deux anciens élus possessionnais se sont retrouvés dans les jardins de la maison du Coeur de Ville, projet dans la ligne de mire de la nouvelle majorité.
Samedi dernier, lors du conseil municipal, Vanessa Miranville a tiré la sonnette d'alarme pour les finances de la Possession. Selon la nouvelle maire, la commune accuse un déficit de 10 millions d'euros. "Une pure invention", dixit Jean-Hugues Savigny. S'appuyant sur de nombreux documents, l'ancien adjoint aux finances de Roland Robert a organisé ce jeudi 17 avril 2014 avec Patrice Lauriol une conférence de presse pour livrer leurs calculs. Les deux anciens élus possessionnais se sont retrouvés dans les jardins de la maison du Coeur de Ville, projet dans la ligne de mire de la nouvelle majorité.

Ce mercredi, Manuel Valls a annoncé que les collectivités locales devront se serrer la ceinture pour les années à venir. Au menu de ce régime sec : 11 milliards d’euros d’économies. Mais le premier ministre a été devancé par une certaine Vanessa Miranville. A l’occasion du conseil municipal du 12 avril dernier, la nouvelle maire de la Possession a annoncé un déficit de 10 millions d’euros dans les finances de la commune, accusant la majorité sortante de mal gérance.

D’après Jean-Hugues Savigny, les calculs Vanessa Miranville ne tiennent pas la route. "Soit elle fait une lecture partielle et partiale des comptes, soit elle fait de l’intox pour pouvoir désigner les projets et les aménagements programmés par l’ancienne équipe", explique l’ancien adjoint de Roland Robert, qui a organisé sa conférence de presse dans un lieu symbolique : les jardins de la maison Coeur de Ville, projet phare de la majorité sortante, et pointé du doigt par la nouvelle équipe.

L’élue a d’abord accusé un déficit de 3 millions d’euros concernant les budgets de fonctionnement et d’investissement en 2013. Pour celui qui était en charge des finances de la commune, Vanessa Miranville "méconnait les règles comptables."

"La commune est excédentaire de 351 000 euros"

S’appuyant sur le compte de gestion dressé par le trésorier municipal, Jean-Hugues Savigny annonce la somme annoncée provient "d’une lecture erronée car obtenue en isolant la ligne des restes à réaliser de 2013." Il ajoute : "au final, ce qu’on doit retenir du budget 2013, c’est qu’il dégage un excédent net global de clôture de 351 000 euros selon les services."

A propos des 2,7 millions d’euros d’engagements financiers non budgétisés, Jean-Hugues Savigny décrit une lecture partielle des tableaux faite par la nouvelle majorité : "nous devons inscrire au budget 2014, 2,387 millions d’euros en dépenses d’investissement mais aussi et surtout 2,036 millions d’euros en recettes." Reste un besoin de financement de 351 000 euros, qui sera couvert par les recettes de 2014 d’après l’ancien adjoint.

Jean-Hugues Savigny prend en exemple la rénovation de l’école Paul Eluard, "il reste 100 000 euros à payer, mais il reste aussi à encaisser 204 000 euros." L’ancien élu apporte également ses explications sur la fameuse facture impayée de 987 000 euros pour des travaux réalisés en 1998 : "la dernière tranche de la route a été réalisée en 2006. Il y a eu ensuite un litige à la Sedre pour l’obtention des pièces nécessaires pour encaisser le fonds de compensation de la TVA qui couvrira le montant de la dépense."

Un manque à gagner de 350 millions d'euros

Enfin, concernant la dernière ardoise de 4 millions d’euros d’engagements en cours, l’ancien chargé des comptes parle d’une "grande malhonnêteté intellectuelle" de la part de Vanessa Miranville, oubliant de mentionner les subventions à hauteur de 1,55 million d’euros. Mais au-delà des comptes dans le sens strict des tableaux, Jean-Hugues Savigny et Patrice Lauriol prennnent en exemple le projet de la Zac Coeur de Ville, lieu de leur conférence de presse.

"C’est un projet sur 12 ans, qui coute 7 millions d’euros à la commune, et 57 millions pour les fonds publics. Mais surtout, c’est un projet à effet levier évident", commente l’ancien élu aux finances, qui estime à 350 millions d’euros la somme générée par cette réalisation. Patrice Lauriol a abordé pour sa part des "projets en cours que Vanessa Miranville veut remettre en question" : le skate-park, le pôle de loisirs de Dos d'Âne, la piscine olympique... Pour l'ancien élu délégué aux grands projets, "la vraie catastrophe et bombe à retardement est là, et nulle par ailleurs", avec l'arrêt de plus de 70 millions d'euros de travaux selon ses chiffres.

Pour Jean-Hugues Savigny, le constat fait par la nouvelle maire est "une insulte auprès des élus sortants, et un affolement auprès des partenaires." Il ajoute : "c’est une véritable déclaration de guerre. Elle est professeur de mathématiques, et elle ne se rend pas compte qu’elle ajoute des soldes à des dépenses. N’importe qui au primaire sait qu’on ne peut pas ajouter des cochons aux dindes." Mais avant le début d'un conflit armé, un chargé de mission réalisera un audit financier de la commune. Quant au budget 2014, il sera voté lors du conseil municipal du 26 avril prochain.

www.ipreunion.com

   

6 Commentaire(s)

Yoyo, depuis son mobile, Posté
Tartalacreme, vous ne connaissez donc pas le code général des collectivités territoriales ? Le vote du budget primitif de l'année de renouvellement des assemblées doit se faire avant le 30 avril...
Tartealacreme, Posté
A votre avis. Pourquoi le budget 2014 n'a t'il pas été voté avant le 01/01/2014 et surtout avant les élections ? Une commune peut-elle fonctionner sans budget ? On ne nous dit pas tout ?
FOX, Posté
Euh euh...... vous me paraissait messieurs.....ètre en mode panique!......je me trompe ?.....J attends la suite.....du scénario.....
Vincent, Posté
De toute façon la nouvelle municipalité présentera le bilan comptable 2013 par l'intermédiaire du compte administratif avant le 30 juin. On verra bien qui a raison des deux profs de mathématiques.
La section, Posté
Merci Messieurs pour cette mise au point. On ne peut pas laisser salir M Robert comme cela. La balle est dans le camp de Mme Miranville maintenant. Na war si le vré son zistoir 1O Millions
Dan run, Posté
Jean-Hugues Savigny, l'ancien adjoint aux finances de Roland Robert et Patrice Lauriol , les électeurs vous ont oublié par leur vote le 30 Mars 2014 .

1 par tout balle au centre