Pour les paquets neutres, contre la cigarette électronique :

L'offensive anti-tabac de Marisol Touraine


Publié / Actualisé
La ministre des Affaires sociales et de la santé, Marisol Touraine, doit présenter le lundi 17 juin 2014 sa loi anti-tabac. Selon le Figaro, celle-ci prévoit notamment la mise en place en France du paquet de cigarettes neutre, sans logo ni couleurs distinctives, mais aussi l'interdiction de la cigarette électronique dans les lieux publics ainsi que sa vente aux mineurs. Le tabac est responsable de 73 000 morts chaque année en France, dont près de 580 à La Réunion.
La ministre des Affaires sociales et de la santé, Marisol Touraine, doit présenter le lundi 17 juin 2014 sa loi anti-tabac. Selon le Figaro, celle-ci prévoit notamment la mise en place en France du paquet de cigarettes neutre, sans logo ni couleurs distinctives, mais aussi l'interdiction de la cigarette électronique dans les lieux publics ainsi que sa vente aux mineurs. Le tabac est responsable de 73 000 morts chaque année en France, dont près de 580 à La Réunion.

Le projet de loi anti-tabac qui sera présenté par Marisol Touraine le 17 juin prochain contiendra plusieurs mesures phares, dévoilées par le Figaro ce vendredi 20 mai 2014.

Au premier rang de celles-ci, la mise en place du paquet de cigarettes neutre, c’est-à-dire sans logo, ni couleurs distinctives, avec uniquement des photos chocs et des messages de santé publique, comme c’est le cas en Australie depuis 2012. Les paquets de cigarettes auront ainsi tous la même forme et la même couleur, et les marques y seront imprimées selon le même modèle (même police, même taille et même couleur des caractères).

La ministre de la Santé entend également s’attaquer à la cigarette électronique, que le projet de loi prévoit d’interdire dans les lieux publics, tout comme sa vente aux mineurs.

Enfin, selon le Figaro, un des volets de la loi viserait à "rendre possible un nouveau type d’action de groupe" pour permettre aux fumeurs de s’associer er de faire condamner les cigarettiers à de lourds dommages et intérêts. La prise en charge à 100 % des substituts nicotiniques serait également envisagée.

Ce projet de loi relatif à la politique de santé devrait être discuté au Parlement à l'automne.

www.ipreunion.com

   

3 Commentaire(s)

Daaazibao, Posté
J'ai une petite proposition (complémentaire à l'initiative de notre ministre) : multiplions les cotisations l'assurance santé par 5 ou 10 des fumeurs et les les alcooliques, après une déclaration préalable... Que les casseurs soient les payeurs selon une vieille formule!
Comme il est facile de contrôler si quelqu'un fume ou boit on pourrait faire un rattrapage en cas de tricherie (fumeurs non déclarés) en faisant un tests. Le porte monnaie il n'y a que ça qui marche...
mais bon nous sommes en France, pays "démocratique" où les décideurs pensent à leur réélection avant tout, alors une mesure qui marcherait mais impopulaire le choix et vite fait. Je ne dirai rien sur les lobbies du tabac et de l'alcool...
Juste une question pour finir qui oblige le consommateur à boire ou à fumer... lui même je crois?
?, Posté
combien de mort aux travail en France ?
Pat, depuis son mobile, Posté
C'est certainement tres bien et necessaire, mais ........ on se fout de notre gueule quand meme !!! en effet, pourquoi ne pas faire preuve d'autant d'austerite envers l'alcool, qui est de tres loin bien plus mortel (directement et indirectement) que le tabac !!! Cette distinction entre deux risques majeurs est immorale et dictee par des interets financiers !!! on veut bien s'attaquer aux industriels du tabac (a l'etranger), mais pas aux portefeuilles nos bon viticulteurs et autres producteurs d'alcool (chez nous) !!! Tentons de supprimer tous les risques, mais commencons donc par celui qui est tres largement en tete, l'alcool !!!