Un deuxième liste déposée, une dizaine de communes devrait quitter l'AMDR :

Centre de gestion : la guerre des maires est déclarée


Publié / Actualisé
Les négociations entre les principaux acteurs de l'association des maires du département de La Réunion (AMDR) afin de trouver un accord pour la présidence du Centre de gestion (CDG) n'ont pas abouti. Après la liste déposée par Thierry Vaïtilingom, c'est Dominique Atchicanon, 1er vice-président sortant du CDG, qui a déposé à la préfecture ce lundi 2 juin 2014 une nouvelle liste dans les dernières minutes. Elle sera conduite par Michel Dennemont. La bataille politique continue donc entre le camp de Cyrille Hamilcaro, soutenu par le président de Région Didier Robert - qui a présidé une réunion sur le sujet ce dimanche à la CIVIS -, et celui du maire des Avirons, soutenu par le député-maire de Saint-Leu Thierry Robert. Conséquence de cette scission lourde d'arrière-pensées politiciennes, une dizaine de maires devrait quitter l'AMDR.
Les négociations entre les principaux acteurs de l'association des maires du département de La Réunion (AMDR) afin de trouver un accord pour la présidence du Centre de gestion (CDG) n'ont pas abouti. Après la liste déposée par Thierry Vaïtilingom, c'est Dominique Atchicanon, 1er vice-président sortant du CDG, qui a déposé à la préfecture ce lundi 2 juin 2014 une nouvelle liste dans les dernières minutes. Elle sera conduite par Michel Dennemont. La bataille politique continue donc entre le camp de Cyrille Hamilcaro, soutenu par le président de Région Didier Robert - qui a présidé une réunion sur le sujet ce dimanche à la CIVIS -, et celui du maire des Avirons, soutenu par le député-maire de Saint-Leu Thierry Robert. Conséquence de cette scission lourde d'arrière-pensées politiciennes, une dizaine de maires devrait quitter l'AMDR.

Rien ne va plus entre les maires de La Réunion. Après l’unité de façade affichée le mercredi 28 mai lors de l’élection du maire de Salazie Stéphane Fouassin à la présidence de l’AMDR, le vernis a eu tôt de fait de se craqueler à l’occasion des élections pour la présidence du Centre de gestion de la fonction publique territoriale (CDG). Des dissensions qui se sont concrétisées ce lundi 2 juin avec le dépôt en préfecture de la liste conduite par le maire des Avirons Michel Dennemont, en opposition à celle déposée dès vendredi par Thierry Vaïtilingom, adjoint à la mairie de Saint-Louis.

"On a eu des contacts avec l’autre liste, mais nous n’avons pas pu trouver un accord sur ce que nous proposions, c’est-à-dire une liste unique, comme en 2008", a expliqué Dominique Atchicanon, premier vice-président sortant du CDG et adjoint au maire de Saint-Benoît. "Nous le regrettons. Avant de déposer notre liste cet après-midi, nous avions laissé la place pour qu’il y ait une liste unique pour le CDG", a-t-il ajouté.

St-Benoît, St-Denis, St-Joseph, St-André et Le Port sur le départ

Selon lui, il existait surtout un accord de principe reposant sur l’unanimité derrière Stéphane Fouassin pour la présidence de l’AMDR, contre l’assurance d’une liste commune derrière Michel Dennemont pour le CDG. Un accord dont se félicitait Thierry Robert au sortir de l’assemblée générale de mercredi. Mais un accord rompu deux jours plus tard lorsque Thierry Vaïtilingom, soutenu par Cyrille Hamilcaro, déposait sa liste en préfecture pendant que les deux parties étaient en réunion, comme l'avait révélé Imaz Press dès dimanche.

Ces deux listes pour le CDG symbolisent la fracture existant aujourd’hui au sein de l’Association des maires de La Réunion. Dès ce dimanche, Michel Dennemont indiquait dans un communiqué que sa commune des Avirons, ainsi que celle du Tampon, de l’Entre-Deux, de Saint-Leu et de La Possession "envisageaient de quitter l’AMDR", au motif que "certains de ses membres ne partagent pas les valeurs qui sont les nôtres".

Ce lundi, d’autres communes seraient prêtes à prendre le même chemin, comme les mairies socialistes de Saint-Benoît, Saint-Joseph et Saint-Denis, mais aussi celles Saint-André et du Port, voire de Sainte-Rose.

"Chacun prendra ses responsabilités. Des décisions seront prises par les maires qui sont adhérents à l’AMDR", a confié ce lundi Dominique Atchicanon, laissant entendre que la dizaine de maires dissidents pourrait se regrouper au sein d’une nouvelle association. "Mais ce sont les Réunionnais qui perdront par rapport aux enjeux qui se posent pour La Réunion. Nous aurions pu éviter ça et montrer l’unité des élus sur des sujets aussi importants...", a-t-il regretté.

Une réunion à la CIVIS pilotée par le président de Région

Mais c’est que derrière ce cas du Centre de gestion – dont on n'aura jamais autant parlé – se cachent bien d’autres enjeux. "Peut-être que certains et d’autres souhaitent se positionner par rapport à telle ou telle structure...", a glissé Dominique Atchicanon. Et d’enchaîner : "Tout le monde sait qu’il y a d’autres élections qui vont s’enchaîner et les élections régionales et départementales qui se profilent. Il y a un affichage aujourd’hui, chacun veut avoir des directions de collectivité pour faire avancer l’intérêt des corporations. Et là, une certaine campagne a déjà commencé..."

Michel Dennemont face à Thierry Vaïtilingom pour le Centre de gestion, c’est en effet surtout Thierry Robert face à Didier Robert, par l’intermédiaire de Cyrille Hamilcaro. Ce dimanche, le cas du CDG a d'ailleurs été l’enjeu d’une réunion à la CIVIS en présence du maire de Saint-Louis, mais aussi de Michel Fontaine, maire de Saint-Pierre, d’Olivier Rivière, maire de Saint-Philippe, et de Jean-Claude Lacouture, maire de l’Étang-Salé. Rien de plus normal, si ce n’est que cette réunion était pilotée par... Didier Robert, qui n’est ni maire, ni membre de la CIVIS.

Ouvertement déclaré entre le députe-maire de Saint-Leu et le président de Région, le conflit en vue des prochaines échéances électorales rejaillit donc sur certaines instances locales, à l'image de l'AMDR et du Centre de gestion. Concernant ce dernier, le résultat des élections sera connu le 24 juin prochain.

www.ipreunion.com

   

9 Commentaire(s)

Gepatord, Posté
et quand vous verrez dans quelques semaines, que pour la region, se tiennent en embuscade le machiavélique du sud , la tenanciere megalo multivestes du nord, s'associés pour mieux Ni....... le DR sur instruction de l'UMP , alors vous serez sur votre derriere !!!
Creissen, Posté
nRéforme de l'emploi les propositions de l'UMP à la Réunion : https://twitter.com/creissen/status/473696404997931008/photo/1
Urpils, Posté
Messieurs, vous croyez vraiment que vous avez été élus pour arracher votre bout de gras ? Vous êtes la honte de la république. Comment pouvez-vous gaspiller votre énergie en pareilles futilités alors que notre pays est confronté à tant de maux ? Ne vous étonnez pas si le citoyen ne vote plus.
Piren Hartas, Posté
Effectivement, pour répondre au poste de Momo, si Michel Dennemont et autres cadre du PCRPSLPA font des magouilles, je pense que vous êtes bien placé pour savoir que Mr Hamilcaro en fait également. Ce qui me fait rire c'est qu'il disait pendant sa campagne qu'il avait changé et que c'était une erreur de parcours. Bref je n'y ai pas cru mais je lui ai laissé le bénéfice du doute, mais hélas, il n'a pas du tout changé et cela c'est vu dans les conseils municipales. Donc tous ça pour dire que Hamilcaro et toute aussi calculeur que Dennemont. Il voit peut être son inéligibilité lui tomber dessus donc il essaie de gratter ou il peut en gagnant des postes toute en gardant son influence.
JULES, Posté
Il s'agit d'un feuilleton qui dure depuis plusieurs années en tant que témoin indirect de part mes précédentes fonctions je ne peux que constater que Monsieur DENNEMONT qui est - tenez vous bien- : Maire des Avirons ( 2500 euros de mandat) VP du Conseil Général ( 3500 euros de mandat) ; Président sortant du CDG ( presque 3000 euros de mandat sans compter la voiture les billets d'avion tickets restaurant sans compter les embauches directes et indirectes); Président du CNFPT ( 3000 euros de mandats au moins sans compter les tickets restaurants et les billets d'avion et également les embauches directes et indirectes); donc tout un chacun comprendra que Monsieur DENNEMONT ne souhaite pas renoncer à tous ces avantages!!!! voila la réalité.Notons que ce Monsieur avait déja en 2008 posé certaines conditions ( sans jeu de maux!!!)

J'oubliais certains mandat n'étant pas comptabilisé dans le cumul le montant total des revenu n'est pas donc pas limité à 8 000 euros, prévus par la loi electorale.
Papi, Posté
un beau feuilleton à suivre fait péter la colle
Momo, Posté
Tout cela a commencé au sidelec reunion et Maurice Gironcel avait validé avec les socialistes l'amdr pour fouassin et le cdg pour denemont.
C'est le maire de st louis qui devait être écrasé mais hamilcaro a tout compris et il a raison de prendre la main sur les magouilles du PCRPSLPA.
Bravo cyrille.
Suite, depuis son mobile, Posté
Encore d'autres infos!!!!!!
La rédactrice, Posté
Bonjour,

Un feuilleton à suivre ...