Alors qu'elles se multiplient en Métropole :

Plages sans tabac : La Réunion mégote encore


Publié / Actualisé
Nice, La Ciotat, Saint-Malo... Depuis quelques années, à l'initiative de la Ligue contre le cancer, les plages non-fumeur se multiplient en France. Neuf villes ont déjà adopté le label. À La Réunion, alors que la municipalité de Saint-Paul avait été une pionnière en la matière en 2003, l'initiative a tourné court et aucune plage réunionnaise n'interdit aujourd'hui la cigarette. Mais certaines villes y pensent...
Nice, La Ciotat, Saint-Malo... Depuis quelques années, à l'initiative de la Ligue contre le cancer, les plages non-fumeur se multiplient en France. Neuf villes ont déjà adopté le label. À La Réunion, alors que la municipalité de Saint-Paul avait été une pionnière en la matière en 2003, l'initiative a tourné court et aucune plage réunionnaise n'interdit aujourd'hui la cigarette. Mais certaines villes y pensent...

En 2011, la commune de La Ciotat, dans les Bouches-du-Rhône, faisait figure de grande pionnière de la lutte anti-tabac sur le littoral français, en instaurant une plage non-fumeur présentée comme "la première en France". C’était oublier un peu vite qu’une autre commune avait pris les devants huit ans plus tôt en 2003 : Saint-Paul, à La Réunion.

À l’époque, la municipalité dirigée par Alain Bénard avait en effet pris un arrêté en ce sens. Une décision décrite alors comme "non coercitive", mais comme un "arrêté citoyen" dans le but de protéger l’environnement. Des cendriers de plage étaient même distribués, par la mairie, mais aussi par la société Tamarun ou encore par le Rotary.

Mais l’expérience n’a pas duré, tombant quelque peu dans l’oubli. Aujourd’hui, "il n’y a pas d’arrêté mis en place qui interdit de fumer sur les plages", confirme-t-on à la mairie de Saint-Paul. Mais ça ne veut pas dire que l’initiative a été définitivement ensablée. "Il a été convenu d’une réunion pour voir s’il était possible de mettre en place certaines zones non-fumeur. C’est en réflexion", indique-t-on à la mairie.

En revanche, du côté des autres communes, bannir la cigarette des plages ne paraît pas vraiment à l’ordre du jour. À Saint-Leu comme à Saint-Pierre ou à la CIVIS (Communauté intercommunale des villes solidaires du Sud), personne n’a été en mesure de nous répondre quant à un éventuel projet en ce sens.

Et ce au grand dam de la section locale de la Ligue contre le cancer. "Nous militons pour ces plages non-fumeurs. Il y a trop d’abus, que ce soit pour la santé des plagistes et notamment des enfants ou au niveau des mégots sur le sable ", déplore Daisy Dindjian, responsable tabac. La ligue avait bien émis une proposition en ce sens à la mairie de Saint-Paul, mais elle n’a pas abouti.

"Il y a peut-être trop de contraintes, c’est un peu compliqué à mettre en place et à faire respecter", complète le responsable de l’antenne ouest. "On va peut-être les relancer, mais pour l’instant c’est en stand-by. En ce moment, les requins les inquiètent plus que les cigarettes..."

www.ipreunion.com

   

2 Commentaire(s)

FOX, Posté
Ah!.....encore et encore parole parole! Certes, je suis d accord avec cette mesure, en effet comme l Homme est un grand indiscipliné et faisant preuve d égoisme.....cette interdiction est absolument justifiée et necessaire. Cest une question de santé publique, mais aussi de protection de l environnement.....bien qu hélas je suis consciens qu il y a d autres formes de pollution sur nos plages.Mais.....parce que il y a toujours un mais!.....quels sont les moyens mis en place pour faire appliquer ces futures interdictions?.....Euh rien à ma connaissance!.....Ah oui, en annonçant ce genre de chose......on a moins de problème avec sa p tite conscience......Cest un....petit pas.....déjà........
Citoyens lambda, Posté
La plage à St-Pierre est une immense poubelle à ciel ouvert! En plus des mégots, il y a plein de bouts de verre cassé pour vous lacérer les pieds, des kleenex usagés, plastiques et des crottes de chiens.... Parfait pour attirer les touristes, après les centaines de millions d'euros dépensés en pub et offices de tourisme!! Et dire que le Maire engage des sommes pharamineuses pour installer des hôtels 4 et 5 étoiles....