Continuité territoriale :

Les agences de voyages acceptent de nouveau les bons de Ladom


Publié / Actualisé
Depuis ce jeudi 28 août 2014 les agences de voyages acceptent de nouveau les bons de continuité territoriale édités par Ladom, a annoncé le conseil régional et le Snav (syndicat représentant les agences de voyages de La Réunion) ce jeudi 28 août 2014. Le mardi 8 juillet, le syndicat des voyagistes avait décidé de ne plus accepter les bons en raison de 'l'ampleur de la dette contractée par Ladom auprès des agences de voyages". La dette s'élevait à 8 millions d'euros. Le dispositif de la continuité territoriale, confié en gestion à Ladom est financé par I'État et le conseil régional. Il touche une grande majorité de la population réunionnaise. Il permet aux voyageurs de bénéficier d'une aide financière pour payer les billets d'avions
Depuis ce jeudi 28 août 2014 les agences de voyages acceptent de nouveau les bons de continuité territoriale édités par Ladom, a annoncé le conseil régional et le Snav (syndicat représentant les agences de voyages de La Réunion) ce jeudi 28 août 2014. Le mardi 8 juillet, le syndicat des voyagistes avait décidé de ne plus accepter les bons en raison de 'l'ampleur de la dette contractée par Ladom auprès des agences de voyages". La dette s'élevait à 8 millions d'euros. Le dispositif de la continuité territoriale, confié en gestion à Ladom est financé par I'État et le conseil régional. Il touche une grande majorité de la population réunionnaise. Il permet aux voyageurs de bénéficier d'une aide financière pour payer les billets d'avions

Cette crise, désormais résolue, avait mis l'accent sur le gouffre financier que représente pour la Région le dispositif de continuité territoriale. En effet, afin de répondre aux besoins de l'agence de l'outre-mer pour la mobilité, le conseil régional s'attend à mettre 24 millions d'euros de sa poche en 2014. Une somme pharaonique qui a augmenté au fil des années depuis la mise en place de l'aide à la continuité territoriale en 2010.

www.ipreunion.com

   

2 Commentaire(s)

Le gros ta , depuis son mobile, Posté
Ca sent les elections pas c.. Le Didou
Kekere, Posté
Si ces reductions sont parfois bien utilisées, elles sont souvent détournées car j'ai appris lors de mon dernier séjour là-bas que ces aide permettaient à des personnes de se servir de la France que de zone de transit car la destination finale etaient des croisières en méditerranée ou sejour en amerique du sud..... De plus aucun contrôle n'etait mis en place. Comment les politiques peuvent valider de telles aberrations