Jean-Hugues Ratenon s'est rendu au siège de l'AMDR ce mercredi matin :

"Le système est pourri à La Réunion !"


Publié / Actualisé
Ce mercredi matin 10 septembre 2014, Jean-Hugues Ratenon a trouvé porte close en se rendant au siège de l'association des maires du département de La Réunion (AMDR) accompagné d'une petite délégation. Le leader de l'ARCP-Rézistanz souhaitait rencontrer le président Stéphane Fouassin ou le directeur Cyrille Hamilcaro - tous les deux absents - afin de protester contre la nomination de ce dernier et de demander "soit une rupture de contrat, soit une démission". Jean-Hugues Ratenon invite par ailleurs à chaque maire de se positionner. "Notre argent n'est pas fait pour être utilisé à des fins politiciennes ! Ce n'est pas pour attaquer M. Hamilcaro, on respecte la personne, pour nous c'est le système qui est pourri à La Réunion !", a-t-il lancé avant de prendre la direction de Salazie afin de tenter une nouvelle fois de rencontrer M. Fouassin.
Ce mercredi matin 10 septembre 2014, Jean-Hugues Ratenon a trouvé porte close en se rendant au siège de l'association des maires du département de La Réunion (AMDR) accompagné d'une petite délégation. Le leader de l'ARCP-Rézistanz souhaitait rencontrer le président Stéphane Fouassin ou le directeur Cyrille Hamilcaro - tous les deux absents - afin de protester contre la nomination de ce dernier et de demander "soit une rupture de contrat, soit une démission". Jean-Hugues Ratenon invite par ailleurs à chaque maire de se positionner. "Notre argent n'est pas fait pour être utilisé à des fins politiciennes ! Ce n'est pas pour attaquer M. Hamilcaro, on respecte la personne, pour nous c'est le système qui est pourri à La Réunion !", a-t-il lancé avant de prendre la direction de Salazie afin de tenter une nouvelle fois de rencontrer M. Fouassin.

Jean-Hugues Ratenon n’a pas trouvé ce qu’il était venu chercher au siège de l’AMDR ce mercredi matin à Saint-Denis. Lui qui souhaitait interpeller Stéphane Fouassin ou Cyrille Hamilcaro a dû se contenter de l’employé chargé de l’informatique et de la chargée de communication avec lesquels il s’est entretenu brièvement, par grille interposée. "Ça a trop duré les arrangements politiciens ! Vous savez qu’à force de voir des maires quitter l’AMDR, ils risquent d’avoir un problème de budget. S’ils insistent dans cette voie, votre emploi risque d’être en danger. Si on concentre tout l’argent sur un seul poste, on risque de voir des licenciements ici...", a-t-il déclaré aux deux salariés de l’association des maires.

Faute du président et du directeur, le premier étant dans sa mairie, le second étant absent - "il a son agenda" dixit la chargée de com’ -, le leader de l’ARCP-Rézistanz est donc reparti bredouille, mais pas découragé, prenant ensuite la direction de Salazie pour être reçu par Stéphane Fouassin.

"Pour nous, il est important que le président et les autres membres de l’association des maires se prononcent publiquement. J’ai entendu le président Stéphane Fouassin dire que le linge sale se lave en famille, mais on n’utilise quand même l’argent de la population comme lessive ! Dans la mesure où l’association des maires est financée par des fonds publics, le linge sale doit être lavé devant toute la population réunionnaise", a estimé Jean-Hugues Ratenon. "Aujourd’hui, on constate que dans certaines institutions, au niveau des collectivités, il y a beaucoup d’arrangements politiciens. Ce n’est pas pour attaquer M. Hamilcaro, on respecte la personne. Pour nous c’est le système qui est pourri à La Réunion !", a-t-il ajouté.

Aussi l’ex-candidat à la mairie de Bras-Panon demande-t-il à chaque maire de se positionner sur la question de l’AMDR et du recrutement de Cyrille Hamilcaro. "Aujourd’hui, il reste quelques maires qui demeurent silencieux. Ce serait bien qu’ils se prononcent", a-t-il souhaité, avant de conclure : "S’ils persistent dans cette embauche, ça voudra dire un affront total à la population réunionnaise, ça veut dire que n’importe quel condamné peut avoir un arrangement avec tel ou tel politique, tel ou tel élu. Ce serait bien que tous les condamnés de La Réunion débarquent à l’association des maires si c’est ici qu’il y a de l’insertion..."

www.ipreunion.com

   

2 Commentaire(s)

Daaazibao, Posté
Nous avons eu un premier ministre il y a peu qui était un repris de justice, et combien de maires, de députés qui sont dans le même cas??? Ce n'est pas de leur faute... c'est celle des bourricots qui continuent à voter pour des voyous.
Nous avons donc les hommes politiques que nous méritons et donc arrêtons de nous plaindre d'eux.
Yotte, Posté
que dit le parti comuniste reunionais............