Suspicion d'Ebola à Maurice :

Le patient souffre en fait de la malaria


Publié / Actualisé
Le patient mauricien présentant " certains symptômes " semblables au virus Ebola souffre en fait de la malaria, indique ce jeudi 18 septembre 2014 l'Express de Maurice. L'homme rentrait d'un voyage de trois mois en Guinée et non pas du Mali comme il l'avait déclaré à son arrivée à Maurice. "Les autorités n'ont pas voulu prendre de risques et ont préféré diriger le patient, sujet à de fortes fièvres et à des faiblesses, vers la salle d'isolement de l'hôpital de Souillac", indique le journal de l'île soeur.
Le patient mauricien présentant " certains symptômes " semblables au virus Ebola souffre en fait de la malaria, indique ce jeudi 18 septembre 2014 l'Express de Maurice. L'homme rentrait d'un voyage de trois mois en Guinée et non pas du Mali comme il l'avait déclaré à son arrivée à Maurice. "Les autorités n'ont pas voulu prendre de risques et ont préféré diriger le patient, sujet à de fortes fièvres et à des faiblesses, vers la salle d'isolement de l'hôpital de Souillac", indique le journal de l'île soeur.

Pour l’Express de Maurice, c’est un "ouf de soulagement." Le patient qui présentait depuis dimanche "certains symptômes" du virus Ebola souffre en fait de la malaria. L’homme avait été placé en isolement à l’hôpital de Souillac, au nord de l’île soeur, vu sa fièvre et son état de faiblesse. La personne revenait d’un voyage de trois mois en Guinée, contrairement à ce qu’elle avait affirmé aux autorités mauriciennes. "Il a, un effet, affirmé qu’il s’était rendu au Mali, un pays pas encore frappé par l’épidémie. Aux dernières nouvelles, il risque des poursuites pour avoir menti aux autorités à propos de son dernier lieu de séjour", souligne le journal mauricien.

La famille du patient s’est dite choquée par le comportement du personnel de l’hôpital. "Une fois qu’il a été examiné par un médecin, il a été isolé, sans aucune explication. Les médecins sont restés loin de lui et on voyait bien qu’ils avaient peur", assure l’un des proches de la personne souffrante.

L’épidémie d’Ebola en Afrique de l’ouest a déjà fait plus de 2 400 morts au Liberia, en Guinée, en Sierra Leone et au Nigeria. Un cas d’infection a également été confirmé au Sénégal. Mercredi soir, c’est une volontaire française de Médecins sans frontières qui a été contaminée par le virus. Elle sera rapatriée en France à bord d’un avion spécial, "dans des conditions de sécurité maximales."
 
www.ipreunion.com

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !