Menace sur la biodiversité marine :

Océans plus acides, coraux plus fragiles


Publié / Actualisé
Ce mercredi 8 octobre 2014, une trentaine de spécialistes internationaux de biologie marine ont publié une synthèse de leurs connaissances sur le phénomène d'acidification des océans causé par les émissions humaines de dioxyde de carbone. Avec comme conclusions des conséquences importantes sur la biodiversité marine d'ici la fin du siècle et une fragilisation des espèces constituées d'une structure calcaire ou d'une coquille comme les mollusques, les crustacés et les coraux. Toutefois, à La Réunion, si "le récif corallien est en danger", selon Michaël Rard, président de l'Observatoire marin de La Réunion (OMAR), "on ne peut pas dire que ce soit à cause de l'acidification de l'océan", mais davantage en raison de la "pression anthropique ".
Ce mercredi 8 octobre 2014, une trentaine de spécialistes internationaux de biologie marine ont publié une synthèse de leurs connaissances sur le phénomène d'acidification des océans causé par les émissions humaines de dioxyde de carbone. Avec comme conclusions des conséquences importantes sur la biodiversité marine d'ici la fin du siècle et une fragilisation des espèces constituées d'une structure calcaire ou d'une coquille comme les mollusques, les crustacés et les coraux. Toutefois, à La Réunion, si "le récif corallien est en danger", selon Michaël Rard, président de l'Observatoire marin de La Réunion (OMAR), "on ne peut pas dire que ce soit à cause de l'acidification de l'océan", mais davantage en raison de la "pression anthropique ".

"Par rapport à la période pré-industrielle, l’acidité des océans a augmenté d’environ 26 %", constatent tout d’abord les auteurs de cette synthèse, publiée à l’occasion de la 12ème Conférence des parties à la Convention sur la diversité biologique, et relatée par lemonde.fr. Et ces spécialistes estiment que si les émissions humaines de dioxyde de carbone se poursuivent au même rythme, les océans "verront leur acidité augmenter d’environ 170 % par rapport aux niveaux pré-industriels d’ici à 2100", soit "des niveaux qui auront des impacts à grande échelle, essentiellement négatifs, sur les organismes et le écosystèmes marins".

Cette réduction rapide du pH des eaux de surface de l’océan entraînerait une fragilisation des créatures constituées d’une structure calcaire ou d’une coquille, comme les mollusques, les crustacés ou les coraux. Selon le rapport, ces espèces "verront probablement une calcification réduite, voire une dissolution dans les conditions projetées pour le futur".

"L’eau de mer est basique, avec un pH de 8,3. Avec une eau moins basique (et donc plus acide, ndlr), le calcium a du mal à être précipité en calcaire, rendant ces organismes de plus en plus fragiles", confirme Michaël Rard, président de l'Observatoire marin de La Réunion (OMAR). "Le pH peut varier par rapport à la température de l’eau, car une hausse de température modifie l’équilibre du dioxyde de carbone qui se dissout dans l’eau. Il existe un ensemble de facteurs qui peuvent conduire à l’acidification de l’eau", explique-t-il.

La menace est donc réelle, notamment pour des coraux réunionnais. "Le risque est que les coraux aient de plus en plus de mal à se construire. Quant à ceux déjà existants, ils pourraient devenir de plus en plus fragiles et de moins en moins résistants aux houles ou aux cyclones", poursuit Michaël Rard. "Mais il faut faire la part des choses", nuance-t-il. "Le récif corallien est en danger, mais on ne peut pas dire que ce soit à cause de l’acidification de l’océan", estime le scientifique, ciblant davantage "la pression anthropique".

"Il faut mettre un bémol et cette question de l’acidification des océans. Il faut déjà régler les gros problèmes physiques, comme les prélèvements, les récoltes, le braconnage. Cela permettrait déjà de mieux envisager les problèmes environnementaux", juge-t-il.

De leur côté, les auteurs du rapport concluent soulignant que "si l’on tient compte du réchauffement en plus de l’acidification, il est probable que les effets seront plus importants encore, en particulier pour les coraux".

www.ipreunion.com

   

1 Commentaire(s)

Citoyen, Posté
QUELLE TERRE ALLONS LAISSER À NOS ENFANTS ???...
COMBIEN DE MESSAGES ALARMISTES POUR QUE CHACUN DANS SON PETIT COIN PRENNE CONSCIENCE ???...
PAUVRE HUMANITÉ QUI COURT TOUT DROIT À SA DISPARITION ... peut-être !!!???....