Les agriculteurs attendent un effort des collectivités :

Direction l'Allemagne pour les fruits péi


Publié / Actualisé
Réunis ce vendredi 21 novembre 2014 à la Chambre d'agriculture, les agriculteurs réunionnais ont trouvé une solution pour exporter leurs fruits à quelques semaines de la période cruciale des fêtes de fin d'année. L'offre de fret du groupe suisse de logistique Küehne + Nagel a été retenue pour des raisons économiques. Les marchandises péi prendront ainsi la direction de Francfort à bord d'un cargo d'une capacité de 80 tonnes. La production sera ensuite acheminée vers Paris via des camions frigorifiques.
Réunis ce vendredi 21 novembre 2014 à la Chambre d'agriculture, les agriculteurs réunionnais ont trouvé une solution pour exporter leurs fruits à quelques semaines de la période cruciale des fêtes de fin d'année. L'offre de fret du groupe suisse de logistique Küehne + Nagel a été retenue pour des raisons économiques. Les marchandises péi prendront ainsi la direction de Francfort à bord d'un cargo d'une capacité de 80 tonnes. La production sera ensuite acheminée vers Paris via des camions frigorifiques.

L'opération - représentant un coût de plus de 250 000 euros - sera prise en charge à hauteur de 100 000 euros par les exploitants. Ces derniers demandent une participation des collectivités locales et de l'Etat pour assurer les frais restants.

Pour rappel, une délégation d'agriculteurs avait mis la pression en se rendant lundi à l'agence de fret d'Air Austra, suite à la suppression hebdomadaire de quatre vols de fret. Jean-Yves Minatchy, avait menacé de déverser la production de fruit dans l'aéroport, comme l'avait fait la CGPER en 2003.

Réunis mardi au siège de la chambre d'agriculture, les compagnies et les autorités avaient promis de trouver une solution en 72 heures. C'est désormais chose faite, même si la question du financement du cargo mobilisé n'est pas entièrement réglée. La Région Réunion s'est proposée de financer une partie de l'opération, mais rien n'a été acté.

www.ipreunion.com

   

4 Commentaire(s)

Moicmoi, Posté
j'en pense que dans ma famille on ne mange plus d'ananas depuis plusieurs années parce qu'ils sont nettement moins bons! faisons des fruits de qualité et on en mangera à la Réunion sans peut etre avoir besoin de les envoyer en allemagne!!!!
Gemijuco, Posté
C'est dommage qu'on ne trouve pas vos fruits sur les étals en Métropole ! POURQUOI ? Par contre, nous faire avaler toutes sortes de produits chimiques ça
ne fait rien du moment "qu'ils font beaucoup de fric" ! tant pis pour notre santé. Ce n'est pas juste !!!
FOX, Posté
Jl Hoarau bienque vous avez l air de connaitre de quoi vous parlez.....il n en demeure pas moins que TOUS LES ANS.....c est la mème problématique....rien n est prévu pour facilité l exportation de nos fruits de fin d année vers l extérieur.....et ça ce n est pas normal !.....et nos élus s en foutent.....bref ils s en b.....les c......
Jl Hoarau, Posté
C'est logique puisque l'oxyde d’éthylène utilisé pour le murissement des fruits et produit par Bayer, groupe chimique Allemand sous la marque Ethéphon et recommandé par le CIRAD Réunion. Aujoyrd'hui les anas victoria sont insipides, moins sucré qu'avant et CHIMIQUES