Fin de la filière canne et crise du logement :

Les voeux de Paul Vergès pour 2015


Publié / Actualisé
"2015 sera l'année de l'éclatement de toutes les contradictions." C'est en ces termes que Paul Vergès a organisé ce lundi 29 décembre 2014 une conférence de presse. Le sénateur réunionnais a voulu revenir sur les dernières festivités du 20 décembre et partager son analyse pour l'année à venir. La fin des quotas dans la filière canne, l'augmentation du chômage et la crise du logement inquiètent en tout haut point le fondateur du Parti communiste réunionnais.
"2015 sera l'année de l'éclatement de toutes les contradictions." C'est en ces termes que Paul Vergès a organisé ce lundi 29 décembre 2014 une conférence de presse. Le sénateur réunionnais a voulu revenir sur les dernières festivités du 20 décembre et partager son analyse pour l'année à venir. La fin des quotas dans la filière canne, l'augmentation du chômage et la crise du logement inquiètent en tout haut point le fondateur du Parti communiste réunionnais.

Lorsque l'on demande à Paul Vergès quels sont ses voeux pour 2015, l'intéressé répond en une courte phrase : "il faut dire la vérité". Et cette vérité, le sénateur réunionnais aimerait tout d'abord la retrouver dans l'histoire de La Réunion, en particulier au sujet de l'esclavage abordé notamment lors des festivités du 20 décembre. "Pourquoi ceux qui ont chassé autrefois le maloya le célèbrent aujourd'hui avec outrance ? Il manque une explication", s'interroge-t-il.

"On condamne et aujourd'hui on célèbre sans dire pourquoi. Les intellectuels doivent prendre leurs responsabilités et faire connaître l'histoire de La Réunion", assure-t-il. "Je connais peu d'histoires dans le monde où un territoire inhabité a été peuplé avec des esclaves. C'est unique dans l'histoire du monde et cela a duré un siècle et demi", ajoute le fondateur du Parti communiste réunionnais.

"Lisez ça, vous n'en croirez pas vos yeux !", interpelle-t-il, brandissant un exemplaire du Code noir. Ce recueil d'édits, appliqué à La Réunion en 1723 et initié par le ministre Jean-Baptiste Colbert, a régi la vie des esclaves noirs jusqu'en 1848.  "Comment l'éducation nationale peut-elle tolérer que l'on célèbre Colbert dans les classes réunionnaises sans que parle des crimes contre l'humanité ? Nous avons à La Réunion la preuve qu'un homme d'Etat français relève de poursuites pour crimes contre l'humanité", s'interroge Paul Vergès.

"Tôt ou tard, la société ne pourra pas fonctionner"

Tout en changeant de sujet, le parlementaire s'intéresse alors à un autre texte. Une lettre écrite par les responsables syndicaux et institutionnels du bâtiment à La Réunion. Il cite : "Sauvez la filière construction de La Réunion !" "30 000 logements doivent être construits. Tous les ans, la population augmente de 10 000 habitants. Il faut des logements, et si on ne construit pas un minimum fixé, la situation va s'aggraver", prévient le responsable politique. Pour Paul Vergès, "la crise commence et touchera l'ensemble des secteurs". Une occasion pour le représentant du PCR de rappeler les enjeux de la filière canne. "En 2015, nous savons que nous engagerons l'avant-dernière campagne", annonce-t-il. "Il s'agit de 25 000 hectares à La Réunion, c'est la plus grande crise à La Réunion et personne ne dit un mot. C'est de la folie", regrette le sénateur qui appelle les élus à se positionner.

"Lorsque l'on connaît les éléments de la crise, il faut les faire connaître", commente l'homme politique. Pour l'ancien président du conseil régional, "Il faut rappeler ces vérités premières." "Tous ces retards s'accumulent : à quel moment aura lieu la rupture ? C'est une perpective qui n'est pas particulièrement rassurante. Tôt ou tard, la société ne pourra pas fonctionner. Quand je vois ces organismes de la construction qui me demandent d'intervenir, c'est qu'il y a un danger monstre qui va s'ajouter au reste", prévient Paul Vergès.

Le sénateur ne serait-il pas devenu un peu trop pessimiste ? "J'ai un regard d'observateur. Je dis la vérité", répond-il. "Heureusement, le privilège de l'âge qui m'abstiendra de connaître les conséquences de cette crise. Avec ce qui se passera dans 10 ou 20 ans, je vous plains", souligne-t-il, du haut de ses 89 ans. Une manière de souhaiter une courageuse année 2015 aux Réunionnais.

www.ipreunion.com

   

6 Commentaire(s)

Daaazibao, Posté
Des crimes contre l'humanité il y en a eu depuis la nuit des temps, ceux de Colbert datent de plusieurs siècles, il est temps de s'en émouvoir!!!! Mais ceux d'aujourd'hui qu'en dit-on???

Et à propos de la filière canne la sonnette d'alarme a été tirée il y a plusieurs décennies déjà par un Jacques de Chateauvieux qui s'est "debarrassé" de ses actifs caniers pour faire autre chose avec la réussite que l'on connait... et aujourd'hui on s'émeut un an avant la filère des quotas. Gouverner c'est prévoir Messieurs Vergès et autres gouvernants, pas taper sur les crimes des siècles passés.
Ines, Posté
Post "Merci pour tout" vous avez tout dit... LE Grand Homme politique de la reunion. Respect!!!
FREMISS, Posté
RESPECT. RESPECT A CE GRAND HOMME.......
Electeur, Posté
Ouais lé joli, la prestation critique, il a toujours excellé dans ce domaine après une phase où la justice le cherchait activement; cependant moin l'a jamais vu ce bougre écrase un maloya dans bal la poussière, p'têt que c'était pas sa kiltir, c'était surement le grand chef blanc assise sur un trône pour commander
Merci pour tout, Posté
Merci Paul vergès pour ce que vous avez donné à la reunion. Vous êtes assurément le plus grand politique réunionnais des 60 dernières années et nous peineront à trouver des hommes de votre engagement avant longtemps.
Vous semblez ne pas reculer devant votre responsabilité malgré l âge . Respect.
Une fois encore, à contre courant, vous allez sur les sujets essentiels plutôt que de faire dans la langue de bois de fin d année. Que les débats s ouvrent sur ces sujets plutôt que les habituels pitreries et bassesses.
R I P O S T E, Posté
VERGES Paul , unique dans un remake kréol
Retiens a mwin ou alors mi sa fèr un malheur
Komic , sa vision !