"Il n'y aurait aucun survivant", selon François Hollande :

Un Airbus A320 s'écrase dans les Alpes avec 150 personnes à bord


Publié / Actualisé
Un Airbus A320 de la compagnie allemande Germanwings s'est écrasé ce mardi 24 mars 2015 dans la région de Digne-les-Bains, dans les Alpes-de-Haute-Provence. L'avion reliait Barcelone à Düsseldorf et transportait 144 passagers et 6 membres d'équipage. "Il n'y aurait aucun survivant" selon François Hollande. "Il n'y aurait pas de victimes françaises, mais je n'en ai pas encore la totale certitude", a-t-il ajouté. (Photo archives)
Un Airbus A320 de la compagnie allemande Germanwings s'est écrasé ce mardi 24 mars 2015 dans la région de Digne-les-Bains, dans les Alpes-de-Haute-Provence. L'avion reliait Barcelone à Düsseldorf et transportait 144 passagers et 6 membres d'équipage. "Il n'y aurait aucun survivant" selon François Hollande. "Il n'y aurait pas de victimes françaises, mais je n'en ai pas encore la totale certitude", a-t-il ajouté. (Photo archives)

Le crash a eu lieu un peu avant 11 heures locales dans la région de Digne-les-Bains, au sud de la commune de Méolans-Revel, à 1 500 mètre d'altitude dans le massif "des Trois Evêchés", qui culmine à près de 3 000 mètres. Des débris d’avion ont été retrouvés sur les communes de Verdaches, Le Vernet, Auzet et  Seyne-les-Alpes, à 20 km de Barcelonette et de Digne.

"Il n'y aurait aucun survivant", a rapidement déclaré François Hollande. "Nous ne connaissons pas encore l'identité des victimes", a ajouté le président de la République. "Il n'y aurait pas de victimes françaises, mais je n'en ai pas encore la totale certitude", a-t-il confié un peu plus tard.

Le président français a chiffré le nombre de victimes à 150. Un chiffre confirmé quelques instants plus tard par le patron de Germanwings, qui a expliqué que l'A320 volait avec 144 passagers plus 6 membres d'équipage. Selon la compagnie, il y aurait 67 victimes allemandes et 45 seraient de nationalité espagnole, selon le gouvernement de Mariano Rajoy qui a mis en place une cellule de crise. D'autres victimes seraient de nationalité turque, selon François Hollande.

La chute de l'avion aurait duré 8 minutes avant le crash, mais contrairement à ce qu'avait déclaré le secrétaire d'Etat aux transports Alain Vidalies, "l'équipage n'a pas émis de mayday", a précisé la Direction générale de l'aviation civile à l'AFP. "C'est le contrôle aérien qui a décidé de déclarer l'avion en détresse car il n'avait plus aucun contact avec l'équipage et l'avion", a-t-elle précisé.

"À ce stade, aucune hypothèse ne peut bien sûr être écartée", a affirmé de son côté Manuel Valls devant l'Assemblée nationale, où une minute de silence a été observée. Le Premier ministre a ajouté qu'une "cellule de crise pour les familles des victimes a été ouverte au ministère des Affaires étrangères". Une enquête en flagrance a été ouverte par le parquet de Marseille.

La compagnie allemande Germanwings est une filiale low-cost de la compagnie Lufthansa. L’avion qui s’est écrasé avait été mis en service en novembre 1990, selon les Échos.

Le dernier crash d’importance en France est l’accident du Concorde d’Air France le 25 juillet 2000 qui s’était écrasé sur un hôtel juste après son décollage de l’aéroport de Roissy, tuant 113 personnes.

www.ipreunion.com

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !