Le recours de Thierry Robert examiné par le conseil d'État :

Schéma des carrières : menaces sur l'avenir de la Nouvelle route du littoral


Publié / Actualisé
Rejeté par le tribunal administratif, le recours déposé par Thierry Robert contre la révision du schéma départemental des carrières est actuellement à l'étude devant le conseil d'État. Le rapporteur public n'est pas insensible aux arguments du député-maire de Saint-Leu, ce qui pourrait laisser augurer de sérieuses difficultés pour l'avancée du chantier de la NRL.
Rejeté par le tribunal administratif, le recours déposé par Thierry Robert contre la révision du schéma départemental des carrières est actuellement à l'étude devant le conseil d'État. Le rapporteur public n'est pas insensible aux arguments du député-maire de Saint-Leu, ce qui pourrait laisser augurer de sérieuses difficultés pour l'avancée du chantier de la NRL.

Selon le Quotidien de ce vendredi 3 avril 2015, le rapporteur public a en effet exposé ce jeudi "des arguments favorables à l’admission d’un pourvoi de Thierry Robert" et ce dernier aurait "de bonnes chances de remporter son bras de fer" qui l’oppose à la Région.

En novembre 2014, le député-maire de Saint-Leu avait attaqué l’arrêté préfectoral révisant le schéma départemental des carrières dans le but d’alimenter le chantier de la NRL. Il s’oppose notamment à l’exploitation du site de la Ravine du Trou situé sur sa commune, plaidant une violation du code de l’environnement qui impose une évaluation préalable des conséquences environnementales. Le 21 novembre 2014, le tribunal administratif avait toutefois rejeté le recours de Thierry Robert et donné raison aux services de l’État soutenus par la Région.

Mais la nouvelle manche judiciaire devant le conseil d’État pourrait en revanche basculer dans le sens du député-maire de Saint-Leu. "On ne peut pas dire comme le juge des référés que les conséquences ne seront visibles qu’au début des travaux et qu’une étude ultérieure sera menée puisque l’objet de ce schéma départemental est justement d’anticiper", a notamment souligné le rapporteur public.

Si le conseil d’État devait rendre une décision allant dans le sens de Thierry Robert, il pourrait s’en suivre une suspension de la modification du schéma départemental des carrières, ce qui compliquerait encore davantage ce sujet déjà bien épineux. Et qui donnerait un nouveau coup de canif dans le calendrier prévisionnel du chantier de la NRL.

www.ipreunion.com

   

8 Commentaire(s)

Joelmussard, Posté
quand on fait un chantier on le fait ds le respect des lois, si le conseil d'etat donne raison a st leu alors c'est que la region est en tord, le reste on s'en fout, quand on est president de region on reste dans la loi et on magouille pas ! cette route est utile et d'ailleurs le maire de st leu est POUR (il l'a dit 100 x) mais il est contre l'amateurisme..............
Aa, Posté
la NRL, la carrière de bois blanc, l'incinérateur...vous appelez ça le progrès ?!!! arrêtons de martyriser La Réunion et ses habitants ! STOP à ces projets désastreux pour l'environnement et la santé.
Koko, Posté
Le Lpa veut empêcher le développement de la Réunion
974, Posté
Il y a bien des roches pour la NRL avec une carrière possible à St André; le problème est qu'elle n'appartient pas aux chers amis de la Région.
Alibert, Posté
Quelque chose me dit que ceux qui attendent de rouler sur cette route (je parle de ce projet) vont attendre ... longtemps.
Les raisons ne manquent pas.

Un sujet à fort mécontentement est le fait que l'enquête publique n'a concerné que les résidents des 3 communes sur le tracé.
Or en cas de dépassements très importants de l'enveloppe prévue (entre 1 et 2 milliards disent certains) et vu que l'Etat ne mettra pas un centime de plus c'est tous les Réunionnais qui vont être pénalisés par les hausses massives d'impôts (pour ceux qui en payent !) et par l'arrêt de bien des investissements partout sur l'île car ce chantier risque bien d'être un gouffre qui va tout engloutir.
Ne pas avoir consulté tous les habitants de la Réunion a été une erreur grossière.
Tiloot , Posté
après la vague bleue de dimanche dernier tous est bon faire tomber se chantier et se foutre de la ( gueule ) des réunionnais
ET DIRE QU IL Y A ENCORE QUI CROIRE A SES PAROLE ET SES DÉLIRES
PAUVRE RÉUNION
Moi, Posté
j éspére que ca va même l 'arréter net !! ce chantier est une hérésie
VIVE LA NRL, Posté
La Nouvelle Route du Littoral se fera !

Thierry Robert ne fait que retarder la date de livraison, j'espère que durant cette pèriode personne n'aura un galet sur la tête car on pourra l'en rendre responsable...

Il est vrai que Mossié le Député n'a pas besoin d'argent avec ses 90 000€/mois, nous n'avons que 30% de chômeurs sur notre île. Comment cela s'appelle -t-il déjà? ah oui de l'égoïsme... Monsieur préfèrerait faire travailler les Malgaches au lieu des Réunionnais, et là il ose nous dire qu'il oeuvre pour les Réunionnais ! cela s'appelle du foutage de gueule !!!

VIVE LA NRL.