Tensions entre groupements et nouvelle route du littoral :

Transporteurs : une réunion pour rien avec la Région


Publié / Actualisé
Les transporteurs réunionnais se sont réunis ce jeudi 21 mai 2015 au domaine de Montgaillard afin de participer à une rencontre avec Dominique Fournel, vice-président du conseil régional chargé de la nouvelle route du littoral. L'objectif affiché de cette grande table ronde : mettre à plat les tensions entre les différents groupements et travailler sur un nouvel accord-cadre répartissant les différents contrats du chantier de la NRL. Malgré une altercation survenue quelques heures plutôt entre Michel Allamèle et Jean-Bernard Caroupaye et des revendications transmises depuis plusieurs semaines, aucun engagement n'a été pris par la collectivité.
Les transporteurs réunionnais se sont réunis ce jeudi 21 mai 2015 au domaine de Montgaillard afin de participer à une rencontre avec Dominique Fournel, vice-président du conseil régional chargé de la nouvelle route du littoral. L'objectif affiché de cette grande table ronde : mettre à plat les tensions entre les différents groupements et travailler sur un nouvel accord-cadre répartissant les différents contrats du chantier de la NRL. Malgré une altercation survenue quelques heures plutôt entre Michel Allamèle et Jean-Bernard Caroupaye et des revendications transmises depuis plusieurs semaines, aucun engagement n'a été pris par la collectivité.

Une quarantaine de transporteurs se sont réunis dans une même salle pour parler du chantier de la nouvelle route du littoral avec le conseil régional, à peine quelques heures après une altercation entre deux responsables de groupement. Si l'imaginaire collectif imagine un brouhaha immense rien qu'à la lecture de cette phrase, la réalité est beaucoup moins bruyante.

"Personne ne s'est vraiment lâché. On a abordé les sujets de manière superficielle sans rentrer vraiment dans l'histoire. On a bien compris que les choses étaient calées au niveau de la NRL : ils n'entendaient pas répartir autrement le travail. Nous sommes sortis de là frustrés. Il n'y a pas eu d'avancée", regrette Johnny Arnachellum, président de l'UNOSTRA (Union nationale des organisations syndicales des transporteurs routiers automobiles).

La "remise à plat" promise depuis une semaine n'a pas eu lieu, malgré l'altercation entre Michel Allamèle (Transmat OI) et Jean-Bernard Caroupaye (Transrun Logistics) survenue le jour même. "Personne n'a osé en parler. Il y a eu quelques brides à ce sujet là tout en restant vague. On a parlé de problèmes qui se passent, de violence, mais bon… Ça n'a pas duré bien longtemps", souligne Didier Hoareau, premier vice-président du SRTT (Syndicat réunionnaise de transporteurs et terrassiers).

"Les gars qui étaient sur Sainte-Rose n'ont pas vraiment dénoncé. Le responsable de la plateforme était gêné de dénoncer M. Caroupaye en pleine réunion et de dire les méthodes pratiquées. A mon avis, c'était plus intéressant à l'extérieur de la réunion qu'à l'intérieur. Dehors, tout le monde s'est lâché en disant les choses qui devaient être dites", ajoute Johnny Arnachellum.

"Aucun engagement n'a été pris"

Non invité à cette réunion, Jonathan Saminadin assure que cette tension ne fait plus l'affaire des grandes sociétés. "Les gros groupes sont malins : ils vous laissent vous bagarrer et ensuite ils cassent l'accord-cadre pour pouvoir nous payer moins cher. Mais aujourd'hui, c'est eux qui veulent remettre ça en place car il y a trop de conflits actuellement", analyse le président par intérim du collectif pour la défense des travaux publics et du transport.

Aucun geste n'a été été fait par le conseil régional concernant le renouvellement du parc matériel des transporteurs qui n'est pas adapté pour transporter des roches de 3,5 tonnes. La collectivité souhaite attendre la fin des recours concernant le schéma départemental des carrières avant de délivrer des contrats qui pourraient permettre aux sociétés de demander un emprunt pour changer leurs machines.

"Aucun engagement n'a été pris. On attend surtout l'ouverture des carrières. On a parlé de trois petits points, mais il n'y a pas eu plus d'avancées que ça", rapporte Didier Hoareau qui estime que la réunion "s'est plus ou moins bien passée." Pour Johnny Arnachellum, le choix de réunir une quarantaine de transporteurs dans une même salle n'a pas été le bon.

"C'est du n'importe quoi. Tous les groupements étaient là, mais les seuls qui ont parlé étaient M. Caroupaye, moi-même et un peu Didier Hoareau. C'est tout", relate le président de l'UNOSTRA. A noter que le représentant du syndicat Lo-Fer, Joël Mongin a oublié de se rendre au MOCA, alors qu'il aurait pu faire partie de ces rares intervenants à prendre la parole.

En attendant une éventuelle nouvelle rencontre entre les transporteurs et le conseil régional, les tensions demeurent entre les différents groupements. "Il faut remettre les choses à plat pour éviter que ça ne parte en couille, excusez-moi de l'expression", juge Jonathan Saminadin, "Tant qu'il n'y a pas de réunion cadrée, on ne s'en sortira jamais. Dominique Fournel est conscient du problème, mais je ne connais pas sa marge de manoeuvre", termine Johnny Arnachellum

www.ipreunion.com

   

7 Commentaire(s)

Serge, Posté
Une réunion sert toujours , de plus il n'appartient pas à la Région de faire cette médiation, c'est aux transporteurs de travailler ensemble dans ke respect et de partager les commandes
Aliagas, Posté
Les carrières ont été bloquées par qui ? La Région ?
UN maire, puis une maire s'est permise de mettre un frein au chantier ensuite les transporteurs viennent gueuler à La Région ? Aller comprendre
CHABAN, Posté
Je demande l'installation de médiateur, non plutôt des mobiles de la gendarmerie au cas ou ils commencent à se jeter des camions à la tête!!!!
Tonton nono rdr, Posté
Thierry Robert peut-il réunir ces transporteurs pour en discuter?
Dominique Fournou, Posté
Dominique Founel continue de (supprimé pour injure - webmaster ipreunion.com) les Réunionnais et Didier (supprimé pour injure - webmaster ipreunion.com) de chercher ces galets. En attendant les travailleurs réunionnais doivent se partager un petit, très petit gâteau pendant que les gros groupes extérieurs se font un festin dans un chantier a 2,5 Milliards! Merci Didier (supprimé pour injure - webmaster ipreunion.com)
Lali, Posté
il faut pas se battre entre transporteur. mais contre les donneur ordre qui n appliqué pas les lois du cnr.et surtout ils vous prend comme des marionnettes qui vont bagarre entre vous
R I P O S T E, Posté
Oh les gars un peu de patience , décembre i arrive avec son lot de consolation à la Région

La continuité ou le changement ?