Un an après la crise à l'association des maires :

Et pendant ce temps-là, Cyrille Hamilcaro...


Publié / Actualisé
Il y a près d'un an, une dizaine de communes annonçaient leur intention de quitter l'association des maires du département de La Réunion (AMDR), protestant contre une "politisation" de l'organisme et l'embauche de Cyrille Hamilcaro comme directeur. Mais douze mois plus tard, seules trois d'entre elles ont entériné leur défection par un vote en conseil municipal, tandis que l'ex-maire de Saint-Louis occupe toujours son confortable fauteuil de directeur.
Il y a près d'un an, une dizaine de communes annonçaient leur intention de quitter l'association des maires du département de La Réunion (AMDR), protestant contre une "politisation" de l'organisme et l'embauche de Cyrille Hamilcaro comme directeur. Mais douze mois plus tard, seules trois d'entre elles ont entériné leur défection par un vote en conseil municipal, tandis que l'ex-maire de Saint-Louis occupe toujours son confortable fauteuil de directeur.

Avec le temps va, tout s’en va, même les plus fortes indignations. À l’image de celles ayant surgi dans de nombreuses communes de l’île à partir du mois de juin 2014, provoquant un mouvement sécessionniste au sein de l’association des maires. À l’origine de la fronde se trouvait l’élection à la présidence du centre de gestion (CDG), pour laquelle Thierry Vaïtilingom – proche de Cyrille Hamilcaro – s’était porté candidat contre le président sortant Michel Dennemont, brisant ainsi l’accord prévu entre les maires.

Le 4 juin 2014, cinq communes déposaient ainsi leur lettre de démission au siège de l’AMDR pour dénoncer ce "non-respect de la parole donnée" et une volonté de "politiser" les instances locales : Les Avirons, La Possession, Saint-Leu, Le Tampon et l’Entre-Deux. Quelques jours plus tard, les communes de Saint-Denis, Saint-Joseph et Saint-Benoît annonçaient à leur tour leur décision de quitter l’association.

Et la colère des maires allait prendre une nouvelle ampleur suite à l’embauche – en toute discrétion – de Cyrille Hamilcaro comme directeur de l’AMDR. Beaucoup s’insurgeaient alors contre le recrutement à la direction d’une association fonctionnant avec de l’argent public de l’ancien maire de Saint-Louis, condamné par la justice dans plusieurs affaires, notamment pour recel d’escroquerie et prise illégale d’intérêts.

Suite à cette polémique, la commune du Port rejoignait le mouvement des maires "frondeurs", celle de Petite-Île menaçant de suivre le même chemin. Au total, 10 communes sur 24 se montraient indignées par ces événements au sein de l’association des maires.

En septembre 2014, la crise atteint son paroxysme. Plusieurs élus demandent la démission de Cyrille Hamilcaro. Le maire des Avirons Michel Dennemont saisit la haute autorité pour la transparence. Quant au président de l’AMDR Stéphane Fouassin, il évoque la tenue prochaine d’une assemblée générale extraordinaire pour régler la question.

Mais depuis, plus rien...

Le soufflé est retombé, la colère est passée et l’AMDR est sortie de l’actualité. Cyrille Hamilcaro a adressé un courrier aux 24 maires de l’île pour affirmer qu’il n’avait aucunement l’intention de démissionner - accompagné d’un CV long comme le bras -, et son recrutement polémique a été finalement digéré comme si de rien n’était.

Un an après le début de la crise, seuls quelques maires ont tenu leur engagement de quitter l’AMDR en votant leur défection en conseil municipal. "Officiellement, pour cette année, nous avons 21 communes adhérentes", apprend-on en effet auprès de l’association. "Nous avons uniquement reçu les notifications du désengagement des communes des Avirons, de Saint-Denis et de La Possession", précise-t-on.

Pour les autres, l’affaire semble avoir été enterrée sous d’autres préoccupations, leur indignation s’étant peu à peu dissipée au fil des mois, pour au final accepter ce qui leur apparaissait "inacceptable" il n’y a pas si longtemps.

Pendant ce temps-là, l’association des maires a repris son petit bonhomme de chemin. Et Cyrille Hamilcaro peut tranquillement attendre la fin de sa période d’inéligibilité dans son bureau de directeur...

www.ipreunion.com

   

Mots clés :

    7 Commentaire(s)

    Lune reine de la nuit. , Posté
    Après la tempête le beau temps car en final ils (certains maires) se sont rendus ensemble au congrès des maires tout frais payés par l'ADMR. Enfin payés avec nos impôts plutôt.
    Frigidaire, Posté
    Autre temps autre façon. A Sainte-Marie un DGS est toujours en poste alors que la justice demande sa révocation à ce poste. Mais semble t-il aussi bien l'opposition que la majorité sont contents que le contribuable Sainte-Marien paye, c'est vrai que ce n'est pas l'argent des élus.
    Pilleurs et assoifés de pouvoirs et de fric, Posté
    Eh ben moi je vais vous dire, ce type m'écoeure.
    M'écoeure aussi le maire de saint-pierre qui a pris 40 000 euros pour les donner à cette amdr alors que dans sa commune les plus pauvres d'entre nous ne mangent pas à leur faim pour payer le bus scolaire à leurs enfants, les taxes sur factures, les impôts etc..
    Tout se cloaque politique m'écoeure. Qu'ils soient de cette droite de nantis pourris et solidaires entre eux ou de gauche ou autre, pas UN pas UNE politique de la Réunion n'est à la hauteur. Ils (elles) n'ont pas d'intégrité. Pas d'ambition pour l'île si ce n'est que pour eux-même.
    Les plus grands délinquants de cette île sont assis tranquillement dans nos mairies, nos collectivités et leurs satellites.
    Ils se tirent dans les pattes en public mais se gavent sur notre dos dans les salons... et pas un seul ne tient ses engagements d'élus...
    Il y a un viol dans un lycée ? C'est la faute au gouvernement...
    Tout est de la faute du gouvernement (pour qui j'ai aussi le profond mépris)
    Mais eux ? Que font-ils ? Ils manipulent les esprits en vue des régionales..:
    Surtout, ne votez pas socialistes est le message. Votez pour nous
    Mais, voilà, je n'ai que mépris pour eu tous. Qui se gavent et placent amis et famille. Pendant que nos enfants vont dans des lycées ou collèges complètement à l'abandon. Sans même un minimum de ventilation malgré les grèves répétées des lycéens...
    Après ça parle d'Education ?
    Ils sont ignobles et pitoyables.... ça partage l'argent des réunionnais sans compter aux associations qui leur passe la brosse à reluire !
    ça partage sans compter : pour bat carré, pour le pop, pour l'agriculture, pour nos pseudos-starlettes chanteuses pays, pour le pseudo tourisme et ça pille, ça détruit l'île sans vergogne !
    Pas UN pas UNE pour faire des propositions pour la Réunion, mais tous à se tirer dans les pattes pour le GROS fauteuil confortable en euros de la Région. Les réunionnais sont fichus avec une bande de politiques pareils (TOUS, TOUT PARTIS CONFONDUS, il n'y a plus de parti, il n'y a que leur magot...)
    Je rajouterai que les médias qui ont encensé ce mec sur la photo, ne valent pas mieux que lui...! Méprisables au delà des mots !!!!
    Merci de m'avoir lu.
    Un parent, un réunionnais dégoûté !
    CHABAN, Posté
    La vie est belle et pourvu que ça dure!

    Il paye ses amendes pécuniaires avec l'argent de nos impôts.

    Un artiste!
    Françoise Nourry, Posté
    Il est encore là celui là ? Et en plus il fait l'intéressant. Scandaleux
    @mytho, Posté
    Et va la vie !

    On a les élu-es qu'on mérite

    Aujourd'hui un élu condamné à plus de chance de se faire ré-élire , les électeurs ici adorent

    Les hommes politiques et les couches doivent être changés régulièrement... et pour les mêmes raisons.
    Tiloot, Posté
    un arrangement entre lui à l AMDR un autre au SIDELEC et pourtant tous les deux traine que des casseroles a croire que
    les RÉUNIONNAIS aiment ses élus fraudeurs et ils sont les premiers a crier au secours a chaque foi