Le député-maire défend son train express :

Thierry Robert : "Ce projet mettra fin au gaspillage de l'argent public"


Publié / Actualisé
Nouvelle étape dans le périple des transports du député-maire de Saint-Leu. Ce jeudi 27 août 2015, Thierry Robert a repris le bus afin de relier la Grande Chaloupe à Saint-Benoît. Un trajet qui s'inscrit dans sa campagne pour les futures élections régionales : le candidat espère prouver que son "train express" est la véritable solution à la problématique de déplacement à La Réunion et qu'il stoppera "la dilapidation de l'argent public".
Nouvelle étape dans le périple des transports du député-maire de Saint-Leu. Ce jeudi 27 août 2015, Thierry Robert a repris le bus afin de relier la Grande Chaloupe à Saint-Benoît. Un trajet qui s'inscrit dans sa campagne pour les futures élections régionales : le candidat espère prouver que son "train express" est la véritable solution à la problématique de déplacement à La Réunion et qu'il stoppera "la dilapidation de l'argent public".

Au terme de sa campagne pour les régionales, Thierry Robert aura peut-être un pass spécial pour prendre le bus. Le député-maire a effectivement repris les transports en commun, toujours dans le but de prouver "les difficultés" que connaissent quotidiennement les Réunionnais. C’est face au chantier de la nouvelle route du Littoral, à la Grande Chaloupe, qu’il a tenu un discours fleuve sur son fameux projet de "Train express".

Pour rappel, le président du LPA souhaite relier Saint-Benoît à Saint-Joseph en passant par l’ouest. "Un ou deux arrêts" seraient desservis dans chaque commune. Et il ne se prive pas de clamer que ce projet mettrait fin au "gaspillage et à la dilapidation de l’argent public". Un véritable remède qui promet – entre autres – des " emplois pérennes ". Car Thierry Robert estime qu’aujourd’hui, le "saupoudrage" prime : "Je vois certains vouloir réaliser des projets, soit sur un petit bout du côté nord, soit du côté sud, ou bien entre Saint-Benoît et Saint-Denis...mais soyons sérieux !".

Face au tram-train, à la NRL ou au monorail, le député-maire n’a aucun doute sur la fiabilité et la faisabilité de son train express. Si il se plaît à rappeler son statut de chef d’entreprise, il est persuadé que ce dernier lui permet de "mettre en place des idées créatrices d’emploi" et indique qu’entre le conducteur du train, celui en charge de l’entretien ou de la réparation, son train express pourra résoudre la problématique du déplacement, et en partie celle du chômage. De plus, il compte sur "un maillage avec les bus" afin de desservir au mieux chaque commune et dans l’idée d’unifier les transports en commun. A terme, une gare unique serait proposée pour le train et le bus, afin de "gagner du temps, de l’argent et du respect de l’environnement".

Une " solution miracle " somme toute, mais qui n’en est pas moins ambitieuse. Qu’à cela ne tienne, le candidat compte "obtenir 1 milliard d’euros au niveau européen". Il est convaincu qu’obtenir cette somme "sur les 300 milliards du plan Juncker, par exemple, est quelque chose de tout à fait possible". Et pour prouver sa bonne foi, le maire rappelle son exploit dans la commune de l’Ouest, soit rehausser le budget des investissements à "40 millions d’euros alors qu’il était de l’ordre de sept millions à son arrivée". 

Concernant les rumeurs courant sur le chantier de la nouvelle route du Littoral, l’élu est sûr de lui : "Quand pétera l’affaire dans les prochaines semaines sur ces pots de vin touchés par les un et les autres, ce sera un projet rejeté par l’ensemble des Réunionnais". Il affirme que cette route n’est pas destinée "à l’intérêt général", mais aux "intérêts personnels" de la mandature en place. "Trois milliards d’euros dépensés dans le transport en cinq ans, est-ce que cet argent là ne peut pas être utilisé autrement ?" déclare t-il. Il revient sur la NRL en poursuivant : "Si quelqu'un obtient un travail sur ce chantier – même s’il y en a peu – s’il n’a pas de voiture, il est contraint de le refuser !".

Déterminé à remporter les élections, Thierry Robert se donne "trois mois" dès le début de son hypothétique mandature. "Avant le 31 mars 2016, on aura lancé l’appel d’offres pour que les études soient lancées et qu’une entreprise soit choisie" promet le candidat. 

www.ipreunion.com

   

8 Commentaire(s)

, Posté
le clown de service
STOP A LA DEMAGOGIE, Posté
J'oubliais il faut développer les réseaux existants, mais aussi favoriser les transports "doux" et 2 roues (vélos, motos, autres..).
, Posté
sur l'image il regarde le doigt !
Démagogie, Posté
"Pour rappel, le président du LPA souhaite relier Saint-Benoît à Saint-Joseph en passant par l’ouest. "Un ou deux arrêts" seraient desservis dans chaque commune. Et il ne se prive pas de clamer que ce projet mettrait fin au "gaspillage et à la dilapidation de l’argent public". "Pour rappel, le président du LPA souhaite relier Saint-Benoît à Saint-Joseph en passant par l’ouest. "Un ou deux arrêts" seraient desservis dans chaque commune. Et il ne se prive pas de clamer que ce projet mettrait fin au "gaspillage et à la dilapidation de l’argent public".

CA COUTE COMBIEN son projet? SUR QUELLE ETUDE SERIEUSE s'appuie-t-il?

Avant de mettre en avant un projet et de parler de gaspillage, faut citer des chiffres et s'appuyer sur une étude sérieuse. A lire cet article: c'est le néant total : pas de chiffres, pas d'étude.

"Pour rappel, le président du LPA souhaite relier Saint-Benoît à Saint-Joseph en passant par l’ouest. "Un ou deux arrêts" seraient desservis dans chaque commune. Et il ne se prive pas de clamer que ce projet mettrait fin au "gaspillage et à la dilapidation de l’argent public". "

AH AH AH AH! Quel rigolade! 3 mois! Pourquoi pas le 31 janvier 2016 aussi. Faut arrêter de dire des c....eries, M.le rigolo (je suis très gentil en disant cela) de Saint-Leu!

En fait, c'est simple: TR fait du ratissage électoral démago-populo de très bas étage et doit certainement s'adresser aux ignorants, naïfs et illettrés ou presque, pour sortir de telles choses. Car il fait feu de tout bois, présente des arguments qui rasent le sol ...

Au fait, il fait quoi ACTUELLEMENT sur Saint-Leu, l'Ouest et le département, TR, pour améliorer les transports en commun (création de TCP, financement de bus, ...?)?

De façon plus générale, il faut arrêter à DROITE, à GAUCHE, au CENTRE avec tous ces gros pseudos projets (grands chantiers) ruineux (merci les CONS-tribuables) au prétexte que cela créera de l'emploi et surtout que cela fait un bon programme électoral pour les régionales.

On a déjà la NRL. Ca suffit! Marre de l'électoralisme. Proposez du concret, du plus modeste, de l'économe,et du durable, qui va vraiment améliorer la vie des gens!

Plus c'est gros, plus ça passe. Ah Michel Audiard, où es-tu?
Zach, Posté
Donc des bus pour les hauts! Et les routes dans les hauts elles sont adaptées?
Comment savoir que ça ne coûtera pas un bras alors même qu'il est incapable de chiffrer à 200% son projet?
Comment dire qu'il y a gaspillage alors que les comptes de la collectivité sont vérifiés par la Cours des Comptes? Il sort des chiffres de façon hasardeuse et pense qu'on est assez bête pour gober?
Un clou, Posté
Soyons sérieux en effet avec ce problème plus que sérieux et qui ne mérite pas la démagogie. A l'écouter, il construira tout en même temps sans commencer par un premier tronçon. Il est plus fort que tout le monde et il lance tout le chantier d'un seul tenant. C'est sans doute pour contenter tous les électeurs de l'île mais personne n'est dupe de ce causement sans début ni fin.
Vel, Posté
Oui, mais ça fait mauvais genre de ne pas finir ce qu'on a commencé : dojo du Plateau, piscine municipale et médiathèque... Aucune collectivité ne détient, malheureusement, le monopole du "gaspillage de l'argent public". Si seulement les mensonges politiques étaient "verbalisables"... On pourrait peut-être en avoir un peu plus dans les caisses publiques ?
@mytho, Posté
T.ROBERT va prendre bientôt un tricycle pour prendre connaissance du coma circulatoire dans cette île .

N'est il pas déjà un autre député de la majorité présidentielle, un TER , Thierry Ek Robert ...